L’ennemi utile

Cet article a été publié le 3 mars 2015 dans Métro Montréal

Les résultats de deux récents sondages auprès des Québécois – l’un sur le projet de loi antiterroriste C-51 et l’autre sur l’approbation de l’établissement d’une mosquée à proximité – démontrent une propension à l’islamophobie de plus en plus prononcée chez la population. Une conclusion qui étonne devant l’esprit de tolérance habituel qui nous anime. De toute évidence, les événements à Ottawa, à St-Jean-sur-Richelieu et à l’international ont suscité cet éveil d’une crainte envers ceux qui sont différents.

Néanmoins, il faut se remémorer un autre pan de notre histoire afin de mieux saisir la genèse d’une telle dérive xénophobe.

Il existait, dans les années 30 et 40 du siècle dernier, un sentiment antisémite prédominant au Québec. Le juif, à cette période troublée de crise économique et de bruits de guerre, était ostracisé tout comme le musulman commence à l’être à notre époque… une époque tout aussi inquiétante avec le terrorisme et la « grande récession ».

L’inconscient collectif nous joue parfois de mauvais tours. Face à l’inquiétude, nous cherchons un coupable et un fautif pour exorciser nos peurs ainsi que nos tourments… et c’est malheureusement de cette façon que nous créons ce que l’on peut appeler « l’ennemi utile ».

4 réflexions sur “L’ennemi utile

  1. Claveau

    Bravo Jimmy. Il y a eu la période antisémite; aujourd’hui la période ne se compare pas à la première. L’islam est une doctrine incompréhensible,et la charia deux fois pire. On et écoeuré de tout donner à des minorités qui ont très peu d’importance à mes yeux.

  2. The Ubbergeek

    Belle expression qui indique une tactique utile et commune en politique, de la part des démocrates, dictateurs et entre les deux.

    Avoir un épouvantail à agiter, un ennemi à pointer, tout ceci est vraiment très utile pour assoir son pouvoir et justifier ses politiques, même controversées, ‘radicales’ et brutales…Même si la menace est au fond fictive.

    Les catholiques dans l’Angleterre et le Royaumes-Unis jusqu’au 19ème siècle, par exemple (« those accursed popists! »).

    Ou – les juifs et ‘rouges’ et compagnie pour les nazis.

    Ou- les américains pour Castro et Chaves (vous croyez vraiment que les Castro voulaient la levée de l’embargo tant que cà? ca les rend(aient) héroiques tel des ‘résistants’, l’embargo (qui est aussi au fond partiel et assez troué) solidifie le régime de la Havane…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s