Étiquettes

, ,

Ce texte a été publié dans Le Devoir le 24 janvier 2017

Le concept de « faits alternatifs » lancé par Donald Trump revient à dire que chacun a droit à son opinion et que toutes les opinions sont égales, ce qui est fallacieux. On peut avoir droit à son point de vue, mais le simple fait de l’exprimer ne le rend pas plus valable s’il est dénué de sens logique ou de références à des faits avérés. Affirmer que toutes les opinions se valent sous-entend que tout le monde a tort et raison à la fois et que la vérité ne revêt plus aucune importance…

Advertisements