Étiquettes

, , , ,

Le ministre des Affaires municipales, Pierre Moreau, désire sévir contre les municipalités voulant augmenter leurs taxes foncières pour compenser le manque à gagner du nouveau pacte fiscal amputant 300 millions aux budgets des villes.  Ainsi, on déduirait les hausses de taxes excédentaires des transferts de Québec vers les municipalités tout en envoyant un chèque à chaque citoyen «  lésé  » par cette situation.

Tout ça en conformité avec les propos tenus en septembre par le ministre des Finances, Carlos Leitao, qui affirmaient que le gouvernement s’affairerait à faire le ménage dans l’appareil de l’État sans augmenter le fardeau fiscal des contribuables… mais, attendez un instant, avec le dernier budget provincial, il l’a fait de 262 millions par diverses mesures!

Le gouvernement libéral se trouve en fait en mauvaise posture pour s’ingérer au niveau municipal en évoquant la menace d’une quasi-tutelle aux conseils municipaux récalcitrants – élus démocratiquement – voulant pourtant imiter sa propre politique fiscale.

Ironiquement, on en vient presque à souhaiter, en toute justice et cohérence, que l’État fédéral – qui a lui aussi coupé dans les transferts au palier inférieur des provinces dans le passé – emboîte le pas et sabre de 262 millions les transferts vers la province en la plaçant, elle aussi, en quasi-tutelle…