Un axe politique inchangé

Ce texte a été publié dans Métro Montréal le 7  septembre 2011

Panoplie de commentateurs politiques évoque la fin du paradigme définissant le monde politique québécois polarisé entre souverainistes et fédéralistes avec la chute du Bloc Québécois et la récente débâcle dans les sondages du Parti Québécois.

Ainsi, dans ce contexte,  selon eux, l’ancien axe politique marqué par la lutte pour l’indépendance du Québec céderait la place à un nouvel axe dominé par la dichotomie gauche-droite, ventilé de toutes velléités nationalistes.

Cependant, pour l’œil aguerri de l’expert en science politique, telle mouvance des plaques tectoniques des allégeances politiques dans la Belle Province ne s’opère point.

Que l’axe du débat politique se mute d’une dualité souverainisme-fédéralisme à une autre gauche-droite ne transforme en rien l’ADN de la politique québécoise, car la souveraineté a toujours été l’apanage des partis de gauche au Québec et le fédéralisme, ou encore « l’affirmation nationale », la position des partis de droite.

Intrinsèquement, la gauche défend philosophiquement l’émancipation des peuples – ne pas confondre avec nationalisme chauvin se campant à droite-  qui se veut le moyen de libération des nations opprimées contre leurs oppresseurs extranationaux.

Et la droite opte toujours pour le statu quo ou, pire, le retour en arrière.

Alors, que cet axe change de dénomination importe peu.

Il faut se remémorer l’histoire québécoise ainsi que les attributs des idéologies politiques pour réaliser que, même si les joueurs peuvent changer, le jeu demeure toujours le même.

Niveau de difficulté de texte selon Scolarius d’Influence Communication :  207 (initié)

47 réflexions sur “Un axe politique inchangé

  1. Oui, grosso modo ce que tu dis est bien vrai, et propre au Québec…

    Néanmoins, il y a un changement de ton à Ottawa depuis l’effondrement du Bloc…Avant, on était des chiâleux de Québécois, toujours insatisfaits, maintenant, on est des maudit quêteux de BS qui se font vivre par le ROC via la péréquation, cette grâce qui proviendrait de la générosité de l’Alberta….

    Gageons qu’on va parler plus d’indépendance dans quelques temps… 😉

  2. the Ubbergeek

    Ca a pas changé en fais, Koval., Ces niaiseries sont TRÈS communes quand tu lits des blogues ou trucs en englais…

  3. «car la souveraineté a toujours été l’apanage des partis de gauche au Québec»

    Qu’il y ait un lien et même une forte corrélation entre la gauche et l’indépendance, je suis d’accord. Mais, j’appuie moins la généralisation que tu en fais.

    Lorsqu’on parle de la genèse de nos partis indépendantistes, on ne cite que le Rassemblement pour l’indépendance nationale (RIN) de Pierre Bourgault. Pourtant, Gilles Grégoire du Ralliement national (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ralliement_national ) fut, contrairement à Pierre Bourgault, accepté immédiatement au PQ par René Lévesque. Ce parti d’origine créditiste a tout de même reçu 3.2 % du vote en 1966, plus de la moitié des votes octroyés au RIN (5,6 %). Donc plus du tiers des votes indépendantistes furent de droite.

    Et que dire de nos jours des indépendantistes de droite? Si M. Bock-Côté ne te suffit pas, je peux aussi te nommer une des rares (la seule?) personne que tu as expulsée de ton blogue! 😉

    Et que dire du virage à droite du PQ depuis 30 ans et encore plus récemment? Il se fait maintenant l’apôtre de la création de richesse comme préalable à sa redistribution et reproche aux syndicats leurs demandes exagérées.

    Alors, je crois que le nationalisme a deux faces, une à gauche et une à droite, ce qui nuance ta conclusion que «cet axe change de dénomination, importe peu».

  4. @Koval
    « Gageons qu’on va parler plus d’indépendance dans quelques temps…  »

    Je l’espère. Il est plus que temps. La faible natalité des « Québécois de souche » reste l’une des plus faibles en Occident, voire la plus faible, et la rentrée massive d’immigrants ne pousse pas la popularité de la souveraineté à la hausse. Cela, Jean Charest le sait que trop bien.

    @Darwin

    Comme tu sais, les sciences politiques sont loin d’être une science exacte. Les absolus sont rares.

    Certains souverainistes sont de droite, mais ils sont minoritaires car la droite ne cherche qu’à maintenir la société dans son état actuel, ce qui revient à dire le maintien du Québec dans la Confédération canadienne.

    De plus, la droite est plus enclin au sectarisme nationaliste que la gauche, qui elle se proclame internationaliste de nature – solidarité et égalitarisme intra et supranational obligent.

    « Et que dire du virage à droite du PQ depuis 30 ans et encore plus récemment? »

    Au sujet du PQ, tu as raison. Il a quelque peu renié sa base syndicale dernièrement avec l’expulsion du SPQ-Libre et cela ne semble pas avoir bonifié sa cote dans les sondages. Il s’agit d’une erreur stratégique dans son chemin vers son objectif ultime. Sans l’appui des travailleurs associés, 41% de la population active – plus les familles de ces salariés syndiqués-, l’option souverainiste se tire dans le pied.

    « Alors, je crois que le nationalisme a deux faces, une à gauche et une à droite, ce qui nuance ta conclusion que «cet axe change de dénomination, importe peu». »

    Il y a une grande distinction entre émancipation des peuples et nationalisme de droite : le premier est une lutte légitime, comme le démontre les pays de l’Amérique Latine qui cherchent à s’émanciper de la tutelle impérialiste des États-Unis ; le second est plutôt réactionnaire et xénophobe et se rapproche du chauvinisme.

  5. « Il est plus que temps. La faible natalité des « Québécois de souche » reste l’une des plus faibles en Occident, voire la plus faible, et la rentrée massive d’immigrants ne pousse pas la popularité de la souveraineté à la hausse. Cela, Jean Charest le sait que trop bien. »

    Tant que les souverainistes penseront comme ça, la souveraineté sera impossible!

  6. Tant que les souverainistes tiendront le même discours que toi, ce sera 0 %
    assurément…

    Même si l’immigration a changé, qu’elle est plus francophone que jamais, on continue à penser qu’elle se range du coté des anglos….on les stigmatise, ils se poussent….aussi bien ne plus en parler d’abord!

    Consternant!

  7. En fait, l’immigration actuelle est plus francophone et plus éduquée que jamais, il est 1000 fois plus facile d’amener un immigrant à être souverainiste qu’un vieux libéral….

    Mais bon, tant que les souverainistes s’amputeront de certaines opportunités, nous seront perdant…

    Pleurons-nous dans le nombril en nous avouons vaincus…..ça va aller plus vite…

  8. Aucune pensée péjorative de ma part envers l’immigration. Je constate les faits:

     » La venue d’immigrants francophones a peu évolué depuis 1980, sinon par une légère augmentation. En 1980, 12 % des immigrants étaient de langue maternelle française ; ils étaient 13,4 % en 2006. »

  9. Misère Jimmy! Lâche moi avec tes chiffres de 1980, nous sommes en 2011, t’as besoin d’une sacrée mise à jour, je vais te trouver les vrais chiffres…

  10. Ok, Jimmy, tu ne calcule que les immigrants de langue maternelle française, donc les Belges et les Français…

    Les maghrébins colonisés par les Français qui font toute leur scolarité en dans notre langue, ça compte pas,….ben oui….

  11. J’ai connu deux immigrants provenant de cette région nord-africaine: le premier gardienne de mon enfant et le deuxième est un collègue de travail. Des gens sympathiques, mais parlant très mal le français!

    Bon, ce n’est peut-être pas le cas de tous….

  12. Et preuve que je n’ai aucune appréhension envers les immigrants: j’ai laissé mon enfant sous la supervision d’une maghrébine! Méchant xénophobe que je suis!

  13. Jimmy, je me fous pas mal de tes fréquentation et je ne crois pas que tu sois xéno, je veux juste rectifier les faits puisque tu veux parler de faits!.

    Ces faits sont que nous avons bouleversé entièrement les manière de faire pour ce qui est de l’immigration, ces gens sont plus scolarisé que nous, en moyenne et parlent plus français que jamais…

    « Vue d’ensemble sur les statistiques de l’immigration au Québec

    Depuis 1996, le MICC a périodiquement modifié le processus de sélection des immigrants de la catégorie des Immigrants Économiques, afin de faciliter l’immigration au Québec et d’atteindre les objectifs démographiques, en augmentant le nombre d’immigrants de la catégorie économique jusqu’à plus de 50 % du nombre d’admis par an et en augmentant la proportion globale des francophones jusqu’ à 40 %.

    Entre 2004 et 2008 , parmi les 222,704 immigrants admis au Québec, toutes catégories confondues, plus de la moitié, soit 61,3 % appartiennent à la catégorie immigration économique (dont 55,6% pour la sous-catégorie Travailleurs qualifiés et 3,6% pour la catégorie Gens d’affaires) ; 56.4% connaissent le Français et 23.1 % sont de langue maternelle française. Près de 23,6% de tous les immigrants admis proviennent de trois principaux fournisseurs d’immigrants au Québec : l’Algérie, la France et le Maroc.

    http://www.immigration.ca/french/permres-loi.asp

    Prends connaissance de ces changements SVP

  14. @Koval

    « Jimmy, je me fous pas mal de tes fréquentation »

    Pas gentil ça.

    Les immigrants économiques plus diplômés? C,est peut-être pertinent si l’on considère que l’appui à la souveraineté s’accroit avec la scolarité.

    23,1% qui sont de lanque maternelle française est un bon apport, mais, par contre, plus de 76% ne le sont pas….

  15. « 23,1% qui sont de lanque maternelle française est un bon apport, mais, par contre, plus de 76% ne le sont pas…. »

    Tu lis bien et tu comprends bien seulement ce que tu veux Jimmy, c’est écrit noir sur blanc que 56.4% connaissent le français…mais bon…si t’aimes mieux ton 12 % de Belges/Français, à ton aise…..

  16. « Les immigrants économiques plus diplômés? C,est peut-être pertinent si l’on considère que l’appui à la souveraineté s’accroit avec la scolarité. »

    Bien certainement, ce ne sont plus des réfugiés de guerre, mais des gens politisés qu’on reçoit, il faut mettre nos connaissances à jour concernant ces nouveaux arrivants…

  17. Je souhaite que tu aies raison Koval. Si ces nouveaux immigrants appuient la souveraineté lors d’un prochain référendum, ce sera bénéfique pour toute la société québécoise.

  18. Ben s’agit qu tu travailles dans les sens d’aller les chercher au lieu de dire qu’ils sont vendus à l’avance au ROC.

    L’idée Jimmy c’est de changer les mentalités….tu comprends? Sinon, rien n’arrivera. Cela n’arrivera pas gratuitement, il faudra convaincre nos concitoyens, jeunes vieux, immigrants et de souche. Y’a même des anglos maintenant qui sont prêts!

    Les choses bougent, il faut s’adapter…les dinosaures de la souveraineté, me désolent, je parle de Pauline, des nationaleux plates, des ronchons etc…

  19. Possible…….pour ma part, je ne transite jamais par la kaverne, pour les autres, je l’ignore….

    Installe-toi un mouchard, comme bien d’autres totos, tu pourras étudier nos allées et venues….

  20. «Ça doit être Darwin.»

    Non, j’ouvre toua les blogues que je consultes régulièrement et n’utilise jamais de lien pour venir ici.

    «Pourquoi ne réplique-t-il pas sur mon blogue, tout simplement….»

    En fait Koval et moi avons échangé sur ton billet, il est vrai. Elle appuyait davantage que moi ton association entre ces deux axes. Moi, je la rejette toujours. J’ai donné mes raisons ici, tu en as acceptés quelques-unes, pas les autres. C’est correct.

    Et ces échanges sur la Kaverne ont eu lieu pour la plupart avant que tu ne répondes à nos commentaires.

    J’ai aussi manifesté mon désaccord avec ta position sur la question de l’immigration. Les comm de Koval traduisent bien ma pensée. Je n’ai pas grand chose à rajouter.

  21. «Les échanges sur la Kaverne sont rapides.»

    Dans quel sens? On a échangé essentiellement ce matin.

    En fait, j’imagine que si tu as reçu des visites par la Kaverne, c’est parce que j’ai laissé un lien menant à ton billet hier soir, vers minuit.

  22. « Ça doit être Darwin »
    Ouais tout à fait c’est… c’est Darwin! Ce n’est surtout pas moi qui fout la M… là bas en disant des trucs du genre:  » ce Jimmy là y est-tu à gauche juste un peu, un vrai Chavez des bloyes, d’la graine de Khadaffi j’vous dit! » Ah non, jamais je ne dirais des trucs de ce genre là! 😳

    Bon en matière de vote ethnique, tout ce que je peux dire est qu’un article de Pierre Allard, cet humaniste de haut calibre, m’a un jour ouvert les yeux et c’est là que j’ai compris beaucoup beaucoup de choses alors que le r’nart en parsonne en était tout étourdit, cherchant de l’ironie là ou elle ne pousse meigne pas… 🙂

  23. Il m’en a d’abord ouvert un, puis quand j’ai ouvert l’autre, il m’a dit « un de plus est un de trop » alors je l’ai refermé en rêvant d’avoir un jour François Legaut comme Premier ministre! HA! 🙂

  24. the Ubbergeek

    Il ya des gauchistes pour une diminution de seuils imigratoires(?) j’oui-dire; – me semble que l’argument était ‘l’immigration au fond est pour les capitalistes, mains-d’oeuvre moins chère’ et tout cà. ‘Exporter des wage slaves’.

  25. M’enfin Jimmy, ce mutisme a quelque chose de lourd vous ne trouvez pas??
    Je sais pas moi, vous pourriez sortir nous dire un p’tit bonjour comme ça… Jean-Luc est aussi comme ça sur son bloye, on a beau commenter et recommenter il reste muet comme une carpe! C’est une tactique d’intimidation comme au poker quand tu demande à l’adversaire d’en face « t’as-tu l’as? » pis qu’il te regarde fixe sans broncher, ça peut devenir intenable, surtout quand toi tu l’a l’as pis que ton kicker est un trois genre. Au moins le r’nart quand on l’appelle il accourt lui, ça c’est un vrai bloyeur!
    🙂

  26. @the Ubbergeek

    « Il ya des gauchistes pour une diminution de seuils imigratoires(?) j’oui-dire; – me semble que l’argument était ‘l’immigration au fond est pour les capitalistes, mains-d’oeuvre moins chère’ et tout cà. ‘Exporter des wage slaves’. »

    D’une façon inverse, importer de travaileurs que l’on destine à être des « working poors » , peut devenir dangereux pour les capitalistes. L’insatisfaction peut mener à une révolte sociale, comme on le voit en Europe et au Moyen-Orient.

  27. «Vous ne trouvez pas que ça fait un peu style « clique du plateau » votre petit cercle fermé?»

    On se demande pourquoi d’autres personnes aimeraient s’y joindre! 😉

    En fait, avec des membres de Sherbrooke, Magog, Québec, Rive-Nord de Montréal et Rouyn, ça ferait un Plateau pas mal grand!

    Plus sérieusement, plus de la moitié des membres écrivent sur d’autres blogues. Entre nous, personne ne se prend au sérieux et on peut dire plein de conneries!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s