Mots-clefs

, , , , ,

Ce texte a été publié dans Métro Montréal le 2 mai 2011

Faites vos jeux.

La roue orange de la chance politique du Nouveau Parti Démocratique (NPD) de Jack Layton tourne et tourne encore.  Misez peu et récoltez gros.  Serez-vous le gagnant?

Si vous vous dites souverainiste, la vague orange pourra faire naître un fédéralisme renouvelé respectant les particularités québécoises ou, au contraire, démontra l’incapacité du Canada à comprendre les demandes du Québec dans le cas d’un nouvel échec du fédéralisme, cette fois-ci à la sauce NPD.

Si vous êtes un jeune révolté contre l’establishment politique, une victoire de ce parti vous réconciliera possiblement avec les affaires publiques ou, à l’opposé, vous fera sombrer encore plus dans le cynisme une fois votre euphorie confrontée à la triste réalité du monde politique.

Si vous vous proclamez progressiste, la montée de cette formation politique de gauche vous ravira par son intention de promouvoir la justice sociale ou vous décevra si celle-ci glisse lentement vers le centre une fois au pouvoir, comme tous les autres gouvernements provinciaux néo-démocrates au cours de l’histoire du Canada.

Rien ne va plus.

Vous serez peut-être gagnant un temps, mais perdrez probablement au change plus tard…

Note:  J’adore Jack Layton.  Mais, le Bloc Québécois est le meilleur allié des Québécois.  Le NPD a toujours voté en bon parti fédéraliste dans le même sens que le PLC ou le PC dans les projets de loi contrevenants aux intérêts du Québec même si l’Assemblée Nationale du Québec ait démontré à l’unanimité et à maintes reprises son opposition envers ceux-ci.  Il faut voter stratégique.  

Publicités