À propos de Pour que Demain soit

Ce blogue se veut un exercice de prise de conscience ainsi qu’un réquisitoire dans le but d’éveiller les esprits, bien que cela semble plutôt irréaliste ou utopique dans cette société imprégnée par le mercantilisme.

Un environnement sain, une qualité de vie sociale et une bonne éducation, bien des choses qui semblent incertaines dans l’avenir pour une majorité de nos descendants.

Mais je conserve l’espoir.

L’espérance que le monde revienne à la raison dans cet empire de la surconsommation, de l’excès et de l’achat de biens superflus.

Une espérance qui replacera enfin les valeurs à leur place, au-delà des envies matérielles et de la vanité des élites économiques trop confiantes en elles-mêmes.

À vrai dire, un monde à l’endroit, à la différence du monde à l’envers que nous connaissons présentement.

Au contraire d’une planète qui dilapide ses ressources limitées et pollue son écosystème sans penser au futur de l’humanité.

En opposition d’un univers où le profit à court terme est le seul motif et qui laissera le genre humain dans un état déplorable et sans lendemain…

10 réflexions sur “À propos de Pour que Demain soit

  1. Dominique P

    Absolument d’accord…….ca traduit tres bien ma pensée aussi . Il est grand temps que l’humain ouvre sa conscience et s’appercevoir que ce qu’il fait il le fait a toute l’humanité.
    Une si belle planète………..et voila ce que l’on en a fait ! Pitoyable!

  2. the Ubbergeek

    Il faut faire cependant attention à un idéalisme ravageur, un angélisme destructeur – un peu de pragmatisme réaliste est nécessité. La vie et l’univers ne sont pas toujours blanc ou noir, c’est souvent des nuances, des tons complexes de gris…

  3. @Darwin et Dominique P

    Merci. Je voulais débuter l’année 2011 avec un objectif précis! Joyeuses fêtes!

    @The Ubbergeek

    « un peu de pragmatisme réaliste est nécessité »

    Pardon? Qui ne fait pas preuve de pragmatisme? Ne serait-ce pas plutôt ceux qui polluent l’environnement pour quelques dollars et qui mettent en péril le futur?

     » La vie et l’univers ne sont pas toujours blanc ou noir, c’est souvent des nuances, des tons complexes de gris… »

    Merci. Je vais me coucher moins niaiseux à soir… Pfiou!

    Sachez qu’en période de crise systémique, comme celle que nous allons vivre bientôt (crise économique, crise des ressources, crise de l’environnement, crise sociale…), le temps ne sera plus aux demi-mesures. C’est soit s’écarter de notre route actuelle ou frapper le mur.

  4. the Ubbergeek

    Ce n’est pas vraiment du pragmatisme là – on ne voit pas le long-terme ici.

    Actuellement, oui et non. Il faut être sérieux et ne pas hésiter… Mais les problèmes ici sont des fois plus complexes et ambigues qu’il y parait. Comme se livre récent québecois sur l’écologie dont j’ai malheureusement oublié le nom, et qui positent que certains lieux communs écologiste par exemple sont problématique et le blog inspiré par lui.

    Facile de dire des choses comme ‘les bourgeois et cravattes tuent l’environement! À bas leur pouvoir!’
    Oui, mais.. quoi à la place, comment? Et est-ce que la réalité ne serait pas un peu plus complexe, ambigue?

    La science-fiction cyberpunk par example présente les corporations comme amorales. Mais… Il est pointé que simplement par elle-même qu’abuser les ‘wage slaves’ est dangereux, ils peuvent se révolter et tout cà. Et il y a cette question ambigue si le ‘wage slave’ est-il vraiment malheureux, si il y a quand même une positions table, un revenu suffisant, etc…

    Je ne dit pas que ce monde présent ne fais pas problème; je dit que le monde est plus complexe que des slogans ou idéologies le présentent. Et qu’en science, il faut voir le tableau complet….

  5. the Ubbergeek

    Désolé pour le double post, je tenait à ajouter des choses…

    Oui, un autre monde est – peut-être – possible… Avec des changement pacifiques et calmes, ou une révolution brutale… Mais rien ne dit nécesairement qu’il serait meilleur. Penser par exemple à une dictature verte; un éco-communisme ou éco-fascisme radical, par exemple… Ridicule, vous direz, mais… SURTOUT avec un changement apporté par la violence et une révolution (‘La Révolution dévore ses enfants’..); la violence appelle la violence….

    Le changement est neutre en soit, par soi-même. De là a dire qu’il ne faut pas changer du tout…

    Regarder par exemple la version originale de V pour Vendetta d’Allan Moore (si je me trompe pas – pas le film, qui est moins ambigu. Le gouvernement britannique est horrible; c’est un (néo)fascisme, le Norsefire Party et tout cà. Et V le combat.
    Mais V n’est pas un héro du tout – c’est une sorte d’avatar vivant de l’Anarchisme et un sens total et complet du mot. Et quand le Norsefire et l’UK s’écroulent, viens un chaos violent. Pas une démocracie et une simple liberté, mais une nation tombe, dans le sens ideux du mot comme en Somalie. Et on peut se demander si on a juste changer Charabide pour Scylla, pour citer les grecs anciens. Surtout que c’est un monde après la Troisième Guerre Mondiale (si je ne me trompe pas)…

  6. @Ubbergeek

    Tu es anglophone n’est-ce pas? Ta syntaxe laisse à désirer, Mais c’est correct. Je ne m’arrête pas à ces détails.

    « Oui, mais.. quoi à la place, comment? Et est-ce que la réalité ne serait pas un peu plus complexe, ambigue? »

    Il est vain de croire que le capitalisme est éternel. Comme tous les systèmes économiques avant lui, il périra et laissera place à quelque chose d’autre.

    « La science-fiction cyberpunk par example présente les corporations comme amorales. »

    Pas seulement celle-là. Bien des intellectuels le pensent aussi. As-tu vu « The Corporation » http://www.youtube.com/watch?v=Pin8fbdGV9Y

    « Il est pointé que simplement par elle-même qu’abuser les ‘wage slaves’ est dangereux, ils peuvent se révolter et tout cà. Et il y a cette question ambigue si le ‘wage slave’ est-il vraiment malheureux, si il y a quand même une positions table, un revenu suffisant, etc… »

    N’écoutes-tu pas les nouvelles ? En Grèce et dans plusieurs pays d’Europe, les « wage slaves » manifestent contre les coupures imposées par le FMI. La révolte est plus près que tu ne le crois. Les grands décideurs de ce monde font prédominer la logique comptable à la vie réelle des gens.

    « Et qu’en science, il faut voir le tableau complet…. »

    Les sciences sociales comme l’économie sont des sciences inexactes. Le tableau complet n’est pas si simple à voir.

  7. entropie

    Pour moi l’une des solutions c’est l’exploration agressive et la colonisation de l’espace. Ce devrait être le babel des temps moderne. L’humanité évolue grâce à la guerre ou grâce à l’exploration. Des deux je préfère l’exploration et nous sommes rendu à un point critique ou la terre ne plus supporter autant d’humains. C’est ma contribution pour que demains soit parce que à mon avis ce projet n’est pas un luxe, mais une question de survit et d’évolution. L’humanité vit dans un monde qui à plus de 10 milliard d’années d’espaces pourquoi se contenter de la terre?

  8. the Ubbergeek

    Mais si on ne fait que reproduire le même modèle, excusez le language, ca va chier… On va se ramasser peut-être avec des guerres à la Gundam, colonies contre terre, par example!

  9. entropie

    Ubbergeek je ne pense pas que le même modèle puisse être appliqué. Seul l’exploration de l’espace permet de constater objectivement, et extérieurement, la fragilité de notre écosystème. L’établissement de colonies sur Mars ou la Lune permettra de développer des systèmes d’habitabilités évolués pouvant soutenir la vie dans des conditions extrêmes. Le « terraforming » de mars favorisera une compréhension profonde du climat terrestre. Les gens qui naîtront sur une colonie auront une vision plus élargie que jamais de la fragilité humaine.

    Oui il va y avoir des frictions politiques. C’est le propre de l’espèce humaine. Je ne suis pas non plus un utopiste et la route est semée d’embûches. Par contre, cette route est l’une des seules à pouvoir offrir un avenir aux humains qui se meurt sur la terre. C’est une solution à la guerre pour pouvoir générer un nouveau cycle contre entropique pour contrer la dynamique entropique actuelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s