La sainte croisade de Richard Martineau

Richard Martineau dans son « Franc-parler » publié le 11 septembre 2010 dans Le Journal de Montréal élève sur un piédestal la sainte chrétienté, tout en dénigrant au passage un monde musulman dangereux par son intégrisme et ses exactions sommaires.

En premier lieu, affubler de barbarisme une religion qui englobe près de 1,8 milliard d’individus sur la planète est tout autant irrespectueux que démagogique.

Tous les musulmans ne sont pas des terroristes ou des intégristes en puissance.  Martineau use d’une généralisation malsaine qui traduit son étroitesse d’esprit et ses préjugés xénophobes.

En second lieu, Martineau semble occulter l’héritage de l’histoire chrétienne qui elle aussi n’a pas brillé pour son humanisme.  A-t-il oublié les bûchés de l’inquisition qui carbonisaient les « hérétiques »?  A-t-il oublié les croisades avec son lot de massacres de musulmans au Proche-Orient?  Et se souvient-il de la prise de Constantinople par les croisés contre d’autres chrétiens de confession orthodoxe?

Pas très reluisant comme passé, n’est-ce pas?

Ainsi, nous sommes mal placés pour faire la morale aux musulmans.

Et surtout, il faut démontrer de l’empathie envers ces peuples de foi musulmane qui ont subi la brutale colonisation européenne pendant des siècles.  De plus, la création de l’État d’Israël et les occupations de la Palestine, de l’Irak ainsi que de l’Afghanistan sont des constants rappels de l’impérialisme occidental qui domine dans l’ensemble de la sphère musulmane.

Difficile alors de jouer la vierge offensée.

Martineau ne prouve pas son intelligence ici en sortant une telle diatribe antimusulmane la journée même de l’anniversaire des événements du World Trade Center.

Il dénonce le sectarisme de l’Islam, mais en fait lui aussi preuve, tout comme les croisés du Moyen-âge…

19 réflexions au sujet de « La sainte croisade de Richard Martineau »

  1. L’argument qui me rebute le plus dans le billet de Martineau en est un que j’ai entendu des centaines de fois dans les débats sur les accommodements raisonnables et le port du voile : eux ne nous laissent pas vivre comme on veut dans leurs pays, pourquoi les laisserions-nous vivre comme ils le veulent chez nous ?

    Il est assez désolant que, en réaction à ce qu’on reproche aux autres, même si c’est avec raison, on propose d’agir exactement de la façon qu’on leur reproche ! Soit qu’on est d’accord avec eux et on fait la même chose, soit qu’on est pas d’accord et on évite justement d’agir comme eux !

    L’autre argument ridicule est, comme tu en parles, d’étendre à tout un groupe le comportement inacceptable de ses éléments les plus intégristes et extrémistes. D’un côté il ridiculise ceux qui utilisent comme argument les gestes les plus répréhensibles des chrétiens («Ces assassinats étaient des gestes isolés commis par des crack-pots»), mais il fait la même chose avec les musulmans ! Qu’il y ait plus de «crack-pots» parmi eux ne justifie pas d’attribuer ces gestes extrêmes à l’ensemble de leur communauté.

  2. @Darwin

    « il ridiculise ceux qui utilisent comme argument les gestes les plus répréhensibles des chrétiens («Ces assassinats étaient des gestes isolés commis par des crack-pots»), mais il fait la même chose avec les musulmans ! Qu’il y ait plus de «crack-pots» parmi eux ne justifie pas d’attribuer ces gestes extrêmes à l’ensemble de leur communauté. »

    Bien vu!

  3. J’allais dire à peu près la même chose que Darwin, l’argument de nous ramener toujours les quelques pays intégristes musulmans pour délirer et pester sur le tous les Musulmans est du pur sophisme qui fonctionne assez bien chez les gens qui n’ont pas un minimum de jugement….

    Martineau récidive à peu près toutes les semaines pour salir les Musulmans, il y a bien 1 an et demi que je ne lis plus, un malade. Quand il a découvert le site raciste Point de Bascule, il le citait très souvent…

    Un fou furieux!

  4. Moi, je rage à presque toutes mes lectures de ses chroniques. Par contre, parfois, je suis d’accord, mais rarement.

    J’ai envoyé le lien à Martineau. J’attends une réponse….

  5. @Jimmy
     » J’ai envoyé le lien à Martineau. J’attends une réponse…. »

    Dans le désormais célèbre jugement Corriveau c. Canoë (30 juillet 2010) portant sur la qualité de la modération du blogue de Martineau, il me semble avoir lu que Martineau ne lisait jamais les commentaires publiés à la suite de ses billets.

    Bonne chance pour la réponse attendue!

    = = =

    Au chapitre de la haine et des horreurs chrétiennes, il faudrait pas oublier l’Irlande. C’est un phénomène très contemporain, ça, le terrorisme en Irlande du Nord. Ça fait pas longtemps que c’est terminé.

    Ce qui m’amène à ceci: Martineau ne semble pas avoir la formation pour tenir une chronique d’une manière décente. En principe, il n’est pas nécessaire d’être PhD pour être chroniqueur, mais un minimum de formation pourrait peut-être garantir un minimum d’esprit critique et de discernement.

    J’ajoute que Martineau est un lâche. Il pond ses chroniques, ne dit rien très clairement, mais en dit juste assez pour attirer les chacals avec la viande pourrie qu’il laisse macérer au soleil. Et quand les chacals viennent vomir leur antisémitisme, sa réaction est celle d’une vierge offensée: « je ne suis pas le gardien de mon frère! ». Ou, en langage moins biblique: « Cé pô moué qui a dit ça, regarde moué pô d’même »…

    = = =

    Quand aux Croisades, l’honorablissime Laughrea a déjà écrit sur le site Antagonistissime.net que les idiots utiles que nous sommes comprendraient facilement s’ils s’en donnaient la peine:

    « S’il n’y avait pas eu de musulmans, il n’y aurait pas eu de croisades ».

    Bin oui. C’est simple… iste.

    On pourrait également dire (celle-là, elle est de moi) que si les juifs, les roms et les gays n’avaient pas existé, il n’y aurait pas eu de shoah.

    Il fallait y penser… comme pour les Croisades!

    Et dire que cet illuminé, contrairement à la cervelle de martinet, détient un doctorat en biophysique moléculaire.

  6. @papitibi

    « Dans le désormais célèbre jugement Corriveau c. Canoë (30 juillet 2010) portant sur la qualité de la modération du blogue de Martineau, il me semble avoir lu que Martineau ne lisait jamais les commentaires publiés à la suite de ses billets. »
    Bof, peu importe. L’important est qu’il visionne le texte. De toute façon, il ne pourrait rien apporter comme contre-arguments.

  7. « Une chronique plus profonde que celle de RM? »

    Hum… Même le plus discret de tous les nids de poule de Gérald Tremblay est plus profond que la pensée de cette cervelle de Martinet.

    Plus sérieusement, François Brousseau a raison de s’interroger – comme d’autres avant lui, sur le rôle des médias dans la glorification de ce malade en mal d’attention qu’est l’irrévérend Jones.

    Mais… c’est faire bien peu de cas du fait que l’information n’est plus l’apanage des organes d’information. On l’a vu pendant la crise électorale iranienne, au cours de laquelle c’est Twitter qui informait. Pas les médias.

    Quand ce n’est pas Youtube.

    Et dans une société aussi bien desservie en organes d’information que l’est la société etats-unienne, il est effarant de constater à quel point la Vérité historique ou scientifique cède devant les croyances les plus ridicules.

    Une forte minorité de citoyens US croit que Barak HUSSEIN Obama est musulman; il aura beau lécher les couilles de Netanyahu au point où l’autre en perd tous ses poils, rien n’y fait: Obama est inféodé aux terroriss.

    Une forte minorité de citoyens US croit que le soleil tourne autour de la terre et que les premiers humains ont chassé le dinosaure.

    Tout comme au temps jadis, les Frères de Ste-Croix et les Clercs de St-Viateur publiaient à l’intention des élèves du primaire des livres d’histoire qui dépeignaient les Amérindiens comme des sauvages sanguinaires.

    Une fois les préjugés créés, ils sont tenaces.

    FoxNews les entretient. Sun News les entretiendra. Et les réseaux sociaux et blogues citoyens feront le reste.

    Internet est devenu un instrument de propagande et d’abrutissement collectif. Alleluia!

    Martineau, là dedans? Une autre arme d’abrutissement massif, au service de l’ignorance et de la bêtise.

  8. La chronique de Martineau est l’une de ses inepties habituelles.

    Par contre, évoquer le passé peu reluisant des chrétiens n’impressionne plus personne. On dit que c’est du passé. Que les chrétiens ne sont plus comme ça.
    L’argument portant sur le passé chrétien a l’avantage de briser un essentialisme chrétien qui donne dans l’angélisme (« le christianisme rend bon, c’est dans sa nature ») et l’effet pervers, dans certains discours (je ne te pointe pas, c’est plutôt dans le but de brosser un portrait plus général) de former un essentialisme qui donne dans la démonisation (« le christianisme est fondamentalement meurtrier »).
    On a vu la réaction qui s’est formée dans la foulée de la propagande anti-musulmane. Non seulement on balaie du revers de la main le passé peu glorieux du christianisme sous prétexte que c’est du passé, mais on va parfois jusqu’à dire que les croisades et l’inquisition n’étaient pas le fait de « vrais » chrétiens, et que la formation d’un christianisme « véritable » aura pris une vingtaine de siècles. C’est le retour de l’angélisme.
    Assez ironiquement, le parallèle est assez fort avec l’idéologie islamiste, qui oppose de « vrais » musulmans (islamistes intransigeants) à de « faux » musulmans encore coincés dans la « jahiliya » (ou barbarie d’avant l’islam).
    Il faut donc concentrer maintenant nos efforts pour briser l’angélisme chrétien *au présent*.
    Le matériel ne manque pas. On ne peut plus prétendre que les actes de pédophilies des prêtres catholiques sont isolés, puisqu’ils sont camouflés par l’institution elle-même. Les kidnappings d’enfants en Haïti ou ailleurs par des groupes évangéliques ne sont pas le fait de « crackpots isolés », mais de groupes (ok: groupuscules) organisés. Que dire des groupes évangéliques qui (au Niger, me semble-t-il?) alimentent sciemment les guerres civiles africaines?
    Les méthodes missionnaires chrétiennes ne reculent pas devant le conflit violent, et souvent elles visent à l’alimenter (exemple en Algérie: http://www.algeria-watch.org/fr/article/analyse/proselytisme_evangelique.htm ). Les conflits animent la radicalisation, la foi, la mobilisation. Tendre l’autre joue? bullshit!

    Le deuxième point sur lequel il faut insister (on en retrouve des échos dans les commentaires de koval et Darwin), c’est d’expliquer pourquoi on prend la défense des musulmans chez nous et soi-disant pas des chrétiens persécutés ailleurs. Il semble échapper l’ami Martineau que nous vivons dans des démocraties et des états de droit, ce qui nous offre un levier efficace pour intervenir dans nos pays. Par ailleurs, il est normal que nous nous efforcions de vivre selon nos principes. Alors que dans les lointaines dictatures, c’est bien dommage, mais nos cris de scandales ne seront guère écoutés. Ou alors voudrait-il qu’on aille faire la guerre partout, et tuer des chrétiens (on fait pas d’omelettes sans casser des oeufs) pour prendre leur défense?
    Par ailleurs, il est évidemment hautement démagogique de dire que « le terrorisme marche » en se basant sur cet exemple (d’autres seraient plus pertinents, mais n’iraient pas dans le sens de l’idéologie du chroniqueur concerné). Ce qui me fait peur dans cette histoire, ce ne sont pas les bombes des terroristes: ce sont les violences envers les musulmans que Terry Jones cautionne et encourage par son geste.

    « Il est assez désolant que, en réaction à ce qu’on reproche aux autres, même si c’est avec raison, on propose d’agir exactement de la façon qu’on leur reproche ! Soit qu’on est d’accord avec eux et on fait la même chose, soit qu’on est pas d’accord et on évite justement d’agir comme eux ! »

    On dirait la politique française… du XVIIe siècle! La protection de chrétiens du Proche-Orient, au titre d’état chrétien. Mais justement, maintenir une telle politique ferait de nous de plus les portes-étendards de la laïcité et la liberté de religion, mais des états chrétiens.
    Questions de valeur.
    Pas étonnant que derrière ce discours, on trouve beaucoup de mouvements évangéliques. Non seulement veulent-ils défendre les chrétiens d’ailleurs, mais ils ne verraient pas d’un mauvais oeil de jeter bas la laïcité d’ici.

    « Quand il a découvert le site raciste Point de Bascule, il le citait très souvent… »

    Ça fait partie des raisons pour lesquels je pense que PdB n’est pas un simple blog/sitefreak parmi d’autres. Leur message est lu et diffusé dans les médias mainstreams. Martineau est l’exemple le plus évident. Mario Roy en est un autre. Lui aussi lit PdB et en fait la promotion (« un site qui vise à sensibiliser le public aux dangers de l’islam politique » a-t-il déjà dit). Il tend à atténuer la violence du message, mais ses éditoriaux se radicalisent néanmoins constamment. Et il aura eu le culot aussi d’affirmer que « le message ne passe pas »!!!
    Et quand on creuse les sources idéologiques de ce site ou d’autres semblables, on a le sentiment de plonger les bras dans la fosse à purin. L’extrême-droite française n’est pas absente, mais la place royale est occupée par les mouvements évangéliques américains. Voilà un site comme PdB qui prétend défendre la laïcité et dénoncer ce qu’il appelle « l’islam politique », mais reproduit complaisamment les discours de ce qu’il conviendrait d’appeler, pour plus de justesse, « le christianisme politique ».
    Où donc les « journalistes » qui s’en inspirent ont-ils donc rangé leur sens critique???

    Voilà, c’était long, mais ça m’a fait du bien de mettre des mots sur tout ça.

  9. Très bonne analyse, et dans le billet et dans les commentaires.

    Mais ostie que je suis tanné de ce débat. On pourrait pas s’occuper de nos enfants et de notre planète M. Martineau?

    Moron.

  10. Jimmy

    On ne discuste pas avec le fuckés, on n’en tire jamais rien d’intéressant, le mieux qu’on puisse faire, c’est de rire d’eux ou de les insulter.

    Ton idée de courir après une claque sua yeule de Martineau m’a fait rire….Quoi attendre d’autre de ce con?

  11. @Déréglé temporel

    Non, pas vraiment d’argument.

    Vous comprendrez que je ne peux publier ce courriel. Si’l voulait que son commentaire soit public, il l’aurait fait sur le blogue.

    Je respecte ça.

  12. @Koval

    « Ton idée de courir après une claque sua yeule de Martineau m’a fait rire…. »

    Hé hé, j’ai été un peu baveux.

    « Quoi attendre d’autre de ce con? »

    D’accord qu’il est inutile de débattre avec ce genre de monde, mais, au moins, on peut leur faire connaître notre pensée.

  13. Point I; il y a une persécution des chrétiens en terre d’Islam, et il faut la dénoncer, même si
    a. Les colonisateurs ont des fois utilisés les chrétiens NATIFS (orientaux/orthodoxes – ils sont aussi vieux des fois que la foi elle même – et autres, y compris convertis (des musulmans veulent se convertir, mais ils ont peur)) comme ‘collaborateurs’ et ‘élites’ (les juifs aussi)
    b. Il y a un effort missionnaires redoutables des églises évangélistes des fois radicales (mais la liberté de croyance couvre aussi le droit à la convertion – quoique il y aussi le contre-droit à se défendre d’un impérialisme culturel).

    Point 2; les musulmans ne saisisent pas un détail important de l’Occident; nous ne sommes plus une(des) sociétés purement chrétiennes, mais ‘post-chrétiennes’. Erreur fatale de la part des grandes gueules comme le con d’Iran.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s