Dette publique : en finir avec la désinformation

La droite idéologique tente de nous faire avaler que le Québec est l’un des États les plus surendettés de la planète afin de nous faire entrer dans un délire de privatisations qui profiterait au monde des affaires.

Même Quebecor de Pierre-Karl Péladeau s’en mêle avec sa campagne propagandiste: Le Québec dans le rouge.

Cette entrevue de Paul Houde au 98,5 avec Louis Gill, économiste et membre du groupe Économie Autrement, tend à mettre en perspective notre endettement collectif en rapport à nos actifs financiers.

Selon son analyse et aussi celle de Léo-Paul Lauzon, notre dette NETTE approche les 42% du PIB, bien en deçà de la moyenne des pays de l’OCDE.

À écouter attentivement!    Entretien avec Louis Gill

À lire aussi:

Le Québec n’est pas dans le rouge

Lettre à bébé Soliane de Léo-Paul Lauzon

Quebecor: une menace pour la démocratie

Convergence politico-médiatique

10 réflexions au sujet de « Dette publique : en finir avec la désinformation »

  1. Oui, je savais que Monsieur Gill était participant à L’Économie Autrement. J’aurais dû le spécifier dans mon billet. Je corrige!

  2. Hé hé! Mais tu connais les capitalistes Jimmy! Comme on disait dans l’autre billet, ils feront comme si cette entrevue n’avait jamais eu lieu! Idéalisme jusqu’à la fin! La Terre a été plate longtemps, tu sais? Ha ha!

    Excellente entrevue!

  3. C’est moi qui va avoir une grosse dette si je ne trouve pas ce que c’est.

  4. Excellent billet Jimmy!

    « Dette publique » Mais qu’est-ce que c’est ???? N’est-elle pas seulement virtuelle????? Lorsque le pays est dans le trou, il suffit d’imprimer des billets ????? Je crois honnêtemment que le gouvernement amplifie le problème de dette auprès des CONtribuables, et ce simplement pour justifier nos impôts…..

  5. @Craô

    Salut mon ami! Non, ce n’est pas aussi simple. En économie, il est admit depuis longtemps que faire rouler la planche à billet s’avère un véritable suicide économique. En effet, en émettant plus de monnaie nationale dans le marché monétaire, on fait diminuer la valeur de cette monnaie, ce qui cause en conséquence une hyperinflation qui hypothèque grandement la santé économique d’un pays.

    Ceci dit, les groupes de réflexion de droite ainsi que Quebecor avec sa campagne propagandiste « Le Québec dans le rouge » mettent l’emphase sur notre dette brute sans considérer nos actifs financiers dans la balance. En fait, en ajoutant nos avoirs consolidés, notre dette publique nette est en bas de la moyenne des pays de l’OCDE.

  6. Ping : SPQ-Libre, libre de partir « Reactionism Watch

  7. Ping : Politicoblogue » SPQ-Libre, libre de partir

  8. Ping : Le Québec n’est pas dans le rouge « Homo Politicus

  9. Ping : Politicoblogue » Le Québec n’est pas dans le rouge

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s