Des origines et de l’utilité des religions

Quelle est la source de l’éclosion d’un phénomène religieux?  La révélation divine à un messie ou un simple contexte historique favorisant son apparition?

De prime abord, l’Homme a toujours tenté d’expliquer ce qu’il ne saisissait pas des phénomènes naturels ou des grandes questions existentielles par des références surnaturelles, mythiques ou divines.  Une réaction anthropologiquement normale qui permettait et permet encore à l’Humain de combler le vide dont ce qu’il ne peut expliquer l’existence.

Par ailleurs, les religions ont toujours joué un rôle social prépondérant dans les sociétés plus primitives.  Dès les débuts de la vie en collectivité, les communautés humaines cherchaient à définir les rapports sociaux entre les individus.  Aucun État de droit n’étant présent, les groupes humains devaient édicter un code de conduite applicable à tout un chacun pour le bien commun.  Ainsi, toutes les religions possèdent un ensemble de règles morales qui ont inspiré d’une façon ou d’une autre les lois qui régissent actuellement les civilisations contemporaines.

De plus, l’avènement et l’expansion d’une religion peuvent trouver leurs origines en réaction à un environnement d’oppression ou d’indigence.

Par exemple, le christianisme est né de l’opposition au joug romain et au barbarisme de l’Empire.  À la force et la violence, les Chrétiens proposaient la compassion et la paix. Ainsi, il semble plus plausible que Jésus-Christ ait été un agitateur politique et l’un des premiers révolutionnaires de l’Histoire que l’improbable fils de Dieu affirmé par la Bible.  Tout ce qui a été écrit par la suite à son sujet n’est probablement qu’exagération et fabulation tirées de la pensée rudimentaire régnant dans les siècles subséquents.

Un autre exemple est la popularité et l’extension de l’Islam aux XXe et XXIe siècles.  Cette religion monothéiste se renforce à l’époque contemporaine et accueille progressivement un nombre croissant de fidèles, particulièrement en Afrique où la misère est grande.  Encore ici, il s’agit d’un réflexe à une situation historique et socio-économique particulière.  Devant l’extrême pauvreté, bien des populations se refugient dans la foi en un dieu protecteur dans l’espoir d’une après-vie meilleure.

Quel est l’avenir des religions?  En face des temps difficiles au niveau social, géopolitique, économique ou environnemental que nous entrevoyons par la porte embrouillée du futur, nous pouvons assister à une recrudescence de la fibre ecclésiastique, chez-nous, en Occident.  La crainte de l’avenir, la plus grande inconnue de toute, surtout à notre ère perturbée, alimente les religions et ravive la flamme croyante au risque de s’éloigner de la raison et de la logique.

10 réflexions au sujet de « Des origines et de l’utilité des religions »

  1. Vous pouvez dire ce que vous voulez du récit de la vie de Jésus-Christ tel qu’écrit par les Évangelistes dans le Nouveau Testament de la Bible. Mais…

    Malgré une assez bonne analyse, vous oubliez un point très important, celui de l’après-vie, la vie après la mort. Les primitifs se posèrent cette question bien avant nous : qu’arrive t-il après la mort ? Avons-nous une âme ? Si oui, où va t-elle ?

    Il n’y a pas encore un scientiste qui nous a apporté une preuve hors de tout doute que l’âme n’existe pas. Aucun scientifique nous a prouvé comment et à partir de quoi le Big Bang a été créé. Les scientifiques expliquent l’origine de la vie par des thèses, des suppositions, rien de plus et ne sont pas plus ni moins crédibles que ceux qui prônent le créationnisme.

    Aussi, la religion n’existe pas seulement dans les sociétés dites primitives, elle est très forte aux États-Unis, on ne peut pas dire que ce pays est primitif. La religion est très forte partout dans le monde.

  2. Encore une fois, très bon texte, Jimmy.

    Pour ma part, les religions, peu importe laquelle, ne sont qu’un refuge pour les faibles, les profiteurs, notamment. Elles permettent aussi aux individus, hommes et femmes, de justifier les actes les plus barbares qu’ils commettent et ce, avec la bénédiction doctrinaire des différentes religions qu’ils se targuent de pratiquer. Car, peu importe laquelle, chacune d’entre-elles approuve le crime, la torture, pourvu que l’un et l’autre soient exécutés dans le cadre de la défense des idéaux véhiculés par ces religions.

    Il faut aussi se méfier (beaucoup même…) du bouddhisme (à la mode par les temps qui courent) et des supposées idéaux de paix dont il se targue de faire la promotion. Historiquement, il y a eu inter-change constant entre les peuples dominés et ceux qui dominaient. Chacun de ces peuples avaient une religion. Les bouddhistes font partie de ces peuples qui, à une époque ou à une autre, ont âprement dominé les plus faibles, bien que beaucoup plus nombreux.

    En effet, à une époque pas si lointaine, ce sont les Tibétains qui dominaient outrageusement les Chinois. Lorsque l’on interprète des faits et/ou des situations historiques, il faut donc, le plus possible, éviter de formuler des constats portant sur une trop courte période, même si, pour celui ou celle qui les vivent, 50 ans peuvent paraître longs, voire très longs…

    Quoiqu’il en soit, j’y reviendrai, si tu me le permets, bien sûr ! Là, le temps me presse un peu, car, dans une heure, je dois retourner (c’est la deuxième fois en une semaine et demie) un ordinateur neuf que j’ai acquis il y a trois semaines. Aussi, ma décision est prise, je retourne définitivement cette marchandise à sableur citronnée, inutile, en fait, et je vais magasiner un nouvel appareil…qui, cette fois-ci, fonctionnera, du moins je l’espère !

    Bonne semaine, à toi et à tous ceux et celles qui te lisent.

    André.

    P. S. : les doigts me démangent de plus en plus. Aussi, il est possible que je les active sur un nouveau blogue. On verra…

  3. @ Antipollution

    «Il n’y a pas encore un scientiste qui nous a apporté une preuve hors de tout doute que l’âme n’existe pas.»

    Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas prouver qu’une chose n’existe pas qu’elle existe.

    «Les scientifiques (…) ne sont pas plus ni moins crédibles que ceux qui prônent le créationnisme.»

    Les créationnistes prétendent que le monde a été créé il y a moins de 10 000 ans (6 000, si ma mémoire est bonne), que les dinosaures ont existé en même temps que les hommes, etc. Sur cela, oui, il y a des preuves que c’est faux. Dire que la science ne peut pas tout prouver est une chose, nier ses découvertes en est une autre.

    «(les États-Unis) on ne peut pas dire que ce pays est primitif»

    C’est une question d’opinion. Le fait que des gens prétendent que Dieu a envoyé un ouragan (Katrina) pour punir les péchés des homosexuels et que encore plus de gens les croient ne me semble pas un signe d’évolution très évident.

  4. @antipollution

    « Vous oubliez un point très important, celui de l’après-vie »

    Ce billet ne désire en rien discuter de la vie après la mort. Ce n’est pas le sujet.

    « Les scientifiques expliquent l’origine de la vie par des thèses, des suppositions, rien de plus et ne sont pas plus ni moins crédibles que ceux qui prônent le créationnisme. »

    Bien là, je suis en désaccord. Des fossiles et des artéfacts démontrent clairement que la naissance de la vie remonte à des millions d’années et que l’évolution des espèces est un fait avéré.

    « Aussi, la religion n’existe pas seulement dans les sociétés dites primitives, elle est très forte aux États-Unis, on ne peut pas dire que ce pays est primitif. La religion est très forte partout dans le monde. »

    Apparemment, vous n’avez pas lu le dernier paragraphe de mon billet. Je confirme que la peur de l’avenir fait renaitre les religions à notre époque.

    Et je n’ai jamais fait allusion que les États-Unis étaient primitifs. Vous mélangez tout. Malgré tout, je suis partiellement d’accord avec l’opinion de Darwin à ce sujet. La prépondérance de la religion aux États-Unis sous une forme dogmatique n’est pas un signe de grande évolution.

    @André

    Bon commentaire et au sujet des tibétains tu devrais écrire un billet là-dessus !

    Bon retour et au plaisir de te relire.

    @Darwin

    Merci pour tes commentaires toujours intéressant Darwin !

  5. @ Jimmy

    Merci pour tes bons mots. J’aurais pu (dû ?) ajouter à la fin de mon commentaire sur le manque d’évolution aux États-Unis que je ne considère bien sûr pas que tout le pays est primitif. Mais s’il est en grande partie évolué, ce n’est surtout pas grâce aux créationnistes et à la présence croissante de la religion !

    Et je suis d’accord avec toi, avec le niveau d’angoisse qui ne cessera de croître à l’avenir, la religion a de belles années devant elles, et la raison et la logique de moins belles.

  6. Le but des religions est de faciliter l’accès à une vie spirituelle pour la majorité des gens qui croient qu’il y a plus qu’un Big Bang et un trou noir à notre mort.

  7. Pour un croyant, il n’y a qu’un seul Dieu, qu’une seule Vérité. Si les religions l’enseignaient (cette Vérité), il n-y en aurait qu’une… Leur grand nombre (des religions), n’est-il pas à lui seul la preuve qu’elles comportent toutes au minimum quelques erreurs ?…Combien de guerres ont, ou ont eu pour origine les religions?
    Les plus grands ennemis du Christ n’ont-ils pas été les pharisiens, les prêtres de l’époque, qui ont réussi à le faire condamner à mort par un Romain . Alors il faudrait se poser la question: Qui a créé les religions: Dieu ou les hommes ?
    Chaque message issu de la Lumière, que ce soit Krishna, Zoroastre, Bouddha,, Lao-Tseu, les prophètes hébreux, le Christ, Mahomet et bien d’autres. Tous ont apporté la Vérité adaptée à l’évolution de l’humanité de l’époque….
    Avec chaque « message » les hommes ont fait des religions.
    Si tous ces enseignements étaient restés dans leur pureté d’origine, il n’y aurait à l’heure actuelle qu’une seule religion, ou plus exactement qu’un seul enseignement, avec peut-être quelques nuances pour adapter l’enseignement au degré d’évolution de chaque peuple, mais sans différences fondamentales.
    Il est bien évident que c’est loin d’être le cas et la misère actuelle de l’humanité n’est-elle pas la preuve accablante qu’elle n’a pas accompli ce que le Christ lui a dit:

    « CHERCHEZ D’ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE
    ET ALORS TOUT LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT »

    Il n’a pas dit adressez-vous au prêtre pour cela.

    Toutes les églises sont des créations purement humaines dont le but est essentiellement humain (la puissance et le pouvoir).
    C’est à l’homme lui-même de chercher la Vérité s’il veut survivre à l’apocalypse que nous sommes en train de vivre.

    Bien cordialement

    francis.loiseleur@orange.fr

  8. Ping : Game over ? |

  9. Ping : Game Over (2ème semaine) |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s