Étiquettes

, , , , , ,

Ça y est.

Les gouvernements américain, canadien et ontarien viennent de mettre la main sur l’ancien fleuron du capitalisme américain suite à sa mise en faillite.

La nouvelle entreprise qui sortira des vapeurs de la déchéance de l’ancienne plus grande corporation au monde sera contrôlée par des autorités publiques car aucun investisseur privé ne veut risquer de perdre sa chemise avec un canard bouteux tel que GM.

Et cela est sans compter l’actionnariat détenu par les syndicats des employés de GM!

C’est incroyable.

Au pays de l’entreprise privée et du divin libre marché, on nationalise le plus grand symbole de l’entrepreneurship capitaliste.

Ici, les affairistes ont pris leurs jambes à leurs coups laissant à l’État le soin de réparer leurs pots cassés et lorsque les choses iront mieux pour GM, ils reviendront à la charge en dénigrant l’interventionnisme des gouvernements afin de reprendre le contrôle sur ce qu’ils ont perdu par leur incompétence et leur avarice.