La « grande peur » des conservateurs

Le parti de Stephen Harper tente de nous effrayer une fois de plus.

Les conservateurs ont sans doute un agenda caché en annonçant cette prévision pessimiste d’un déficit important de 50 milliards de dollars dans le budget fédéral de l’année fiscale en cours.

Pourtant, en novembre 2008, le ministre des finances Jim Flaherty prévoyait un petit excédent budgétaire pour se réviser par la suite en janvier 2009 avec un déficit de 34 milliards.  Là, il nous annonce sans sourciller un manque à gagner de 50 milliards.  C’est à croire qu’il est incompétent ou qu’il exagère les choses afin d’atteindre les objectifs non-dévoilés de son parti.

Il est très surprenant et rare qu’un gouvernement au pouvoir dévoile à l’avance des projections négatives sur l’état des finances publiques.  Il faut être masochiste ou inconséquent politiquement pour avouer ouvertement un échec futur malgré tous les risques de perte de crédibilité pouvant jouer lors des prochaines élections générales, sauf si cette manœuvre s’intègre dans une stratégie à long terme.

Depuis leur accession au pouvoir, les conservateurs cherchent à imposer leur politique économique de droite, c’est-à-dire dégraisser l’État et couper sauvagement dans les services publics.

On se souviendra qu’ils ont déjà tenté le coup avec le budget de novembre 2008 et que seule l’opposition majoritaire avait pu les faire changer d’idée avec la menace d’élections précipitées.

Les conservateurs ne ratent jamais une occasion.  La tourmente économique sera un nouveau prétexte pour justifier des mesures d’urgence de délestage étatique devant cette soi-disante crise des finances publiques.

Pas besoin de posséder une boule de cristal pour deviner où le Parti Conservateur au pouvoir s’en va avec cette prédiction d’un déficit imposant pour l’année fiscale 2009-2010.

Il va s’en servir pour faire avancer l’application de son précepte de diminution du rôle de l’État, en convaincant les électeurs du bien-fondé de sa politique économique agrémentée de baisses d’impôt, même si des milliers de canadiens perdent leurs emplois et que tous les pays occidentaux n’hésitent pas à nationaliser des entreprises et intervenir vigoureusement afin de soutenir une économie mondiale hypothéquée par des années de laisser-faire économique.

5 réflexions sur “La « grande peur » des conservateurs

  1. Effectivement, cela fait du bon sens. Les conservateurs et les capitalistes, du même acabit, vont certes tenter de couper dans les services publics.

    La seule dépense de l’État que ces caricatures capitalistes appuient, c’est la défense nationale. Ils font la promotion de carrières de chair à canon, mais ne tentent en rien par exemple, pour promouvoir une carrière médicale où pourtant, la pénurie de professionnels est importante et indéniable.

    Toute ce que les imbéciles d’adéquistes (au Québec) proposent pour palier à ces problèmes, c’est de déshabiller Pierre pour habiller Paul, c’est à dire permettre la privatisation des soins de santé qui de fait, sont hasardeux. Ce faisant, ils soutireront des professionnels du public pour l’envoyer se faire exploiter au privé, où un parasite bourgeois s’engraissera sur les malheurs des uns et des autres, au nom du grand capital.

    La encore, on voit toute l’ingéniosité de ces parasites, n’hésitant pas à se réclamer du mérite, pour aller profiter des misères humaines hasardeuses! Bande de parasites!

    De plus, la privatisation des services, de santé ou autre, n’a rien amélioré nulle part au monde. Elle a plutôt confirmé les «monopoles» décrits par Marx, puis a constitué un autre effort visant à écarter les riches des pauvres.

    En santé, le privé coûte plus cher, et pour cause. D’abord, une compétition féroce oblige les bourgeois minoritaires et parasitaires à se lancer des des campagnes médiatiques plutôt coûteuses qui de plus, elles, coûteront chères à l’environnement. Ensuite, un parasite se logeant à la tête de tels services n’y est pas pour autre chose que pour faire du profit, alors certes, il en coûte plus aux employés qui se verront diminués de salaire, pour permettre l’exploitation décrite ci-haut. Mais encore, de quel espèce de mythique et divin mérite se clame t-on pour aller aussi loin que l’exploitation des misères humaines (pour cet exemple)?

    En vérité, et Kevin nous l’a confirmé maladroitement, le mérite n’existe que dans les belles paroles des parasites capitalistes. Dès lors que l’enfant hérite du «mérite» de son père ou de sa mère, le mythe éclate au grand jour et laisse paraître les faits, le parasitisme se transmet de père en fils, de mère en fille. Il est possible d’hériter du mérite, sans même n’avoir jamais travaillé! Miracle!

    Il est temps que les conservateurs débarrassent, il est temps que les capitalistes débarrassent également. Car c’est du pareil au même. Ici, au Québec, les adéquistes ont les mêmes objectifs véritables que les libéraux, sauf que les libéraux ont appris à mettre des gants blancs pour mieux nous enfoncer vous savez, où vous savez. Pareil pour les conservateurs, sauf qu’ils sont caricaturaux des libéraux. Ils sont capitalistes. Ils soutiennent les plus grands assistés sociaux du monde, l’entreprise privée*.

    *De fait, les entreprises privées du Québec reçoivent beaucoup plus de fric que les dits «B.S.» du Québec. Mais les adéquistes ne s’en offusqueront jamais! Double-mesure! À quand les imbéciles d’adéquistes renverront-ils les bourgeois au travail, à la hauteur d’une bonne vingtaine de 1000 d’entre eux?

  2. Malgré mon manque de temps, je tiens quand même à laisser ce mot pour vour dire que moi aussi je crois à un complot des bleus d’harper, car si la crise se résorbe rapidement, ils pourront dire que tout cela serait grâce à eux.

  3. Quelle crise, la crise bourgeoise? Elle se résorbera grâce à nous, car nous avons consenti à pardonner aux parasites bourgeois, via les plans d’aide qui rayent leurs dettes. C’est la planète entière qui dort au gaz.

  4. Ping : Harper et son agenda pour 2010 « Homo Politicus

  5. Ping : Politicoblogue » Harper et son agenda

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s