On change les règles du jeu pour General Motors

L’équipe du président Barack Obama s’apprête à modifier les règles économiques pour sauver GM, ce symbole emblématique du capitalisme américain. 

 

En effet, on propose maintenant de procéder à une « faillite contrôlée » si cet ancien fleuron de l’économie étatsunienne ne parvenait pas à se conformer aux critères imposés par Washington dans son plan d’aide financière.

 

Mais, qu’est-ce dont qu’une faillite contrôlée?  En bref, on scinde la compagnie en deux parties : l’une se retrouverait avec les bons actifs de GM, c’est-à-dire les marques les plus populaires comme Chevrolet, Cadillac; l’autre partie, tant qu’à elle, hériterait des canards boiteux, comme les Hummers, les Saabs ou les Saturns.

 

En somme, la première de ces nouvelles entités ne tomberait pas en banqueroute et continuerait les activités de GM tandis que la deuxième serait dépecée de tous ses actifs, comme cela se produit lors d’une faillite dite « normale ».

  

Dans la foulée, on entrevoit assouplir les règles comptables au pays de l’Oncle Sam.  Dans l’avenir, les entreprises ne devront plus déposer leurs bilans annuels à chaque fin d’année car cette pratique mettrait trop en valeur leurs déboires financiers et gonflerait le manque de confiance des investisseurs.  On cherche ainsi à camoufler la réalité comptable en embellissant accessoirement le tableau.

 

Encore une fois, le capitalisme altère les règles du jeu économique à l’avantage des grandes corporations lorsque celles-ci sont au prise avec des problèmes majeurs de survie.

Cependant, ne vous attendez pas à pouvoir profiter des mêmes passe-droits si vous, le simple citoyen, ne pouvez rencontrer vos obligations financières. Vous ne pouvez payer vos dettes?  Vos créanciers n’hésiteront pas à vous dépouiller de tous vos biens.

 

Bien que les entreprises soient juridiquement des personnes morales comme les êtres humains, vous ne pourrez séparer vos actifs de vos passifs afin d’éviter la faillite comme projette de le faire le gouvernement américain envers GM. 

 

Ce stratagème inspiré du principe du double-standard se limitera aux grands de ce monde dont vous ne faîtes malheureusement pas partie.

 

Source: Corus Nouvelles

10 réflexions sur “On change les règles du jeu pour General Motors

  1. Garamond

    Beaucoup de simples particuliers, comme vous et moi, peuvent utiliser le stratagème suivant: ils fondent une petite compagnie à numéro où ils fourrent tout ce qu’ils possèdent mais qui pourraient tourner mal. Quand ça va vraiment mal, ils en soutirent le «bon» et pour le reste : ils déclarent faillite.
    Ça ressemble beaucoup à ce qui va arriver avec GM….

  2. Garamond

    @Jimmy St-Gelais: Justement ! on fait faillite au lieu de payer ses employés et ses fournisseurs…
    Notre «vieux gagné» est à l’abri des créanciers, et vogue la galère !

  3. @la faillite de GM est le meilleur exemple relié à la nécessité de modifier notre conception de l’économie et plein-emploi: il faut repenser la nature même de l’automobile comme produit. GM doit prendre le virage vert, le vrai. Autrement, elle n’a pas raison d’exister. Des mesures pour soutenir les travailleurs et un coup de pouce pour l’aider, la pauvre, à prendre le virage écologiste.

  4. sylvainguillemette

    Mais lutopium, là n’est pas la question et le sujet du billet. On parle plutôt d’une double-mesure inacceptable ici, d’une tricherie, littéralement. Les bourgeois de GM seront épargnés et si VOUS ne payez pas vos dettes ou votre hypothèque, vous avez je crois deux mois avant que la banque ne vienne saisir votre demeure et qu’elle vous foutes à la rue. C’est là, une tricherie incomparable à toutes celles qu’a connu l’histoire humaine, le plus gros pillage de l’histoire de l’humanité, parce que en plus de ça, qui paiera la note croyez-vous? Le prolétariat, bien évidemment!

    La seule solution qui réside ici, c’est la révolution et le dépouillement des propriétés privées des bourgeois, mais surtout, surtout, et j’insiste, la nationalisation des moyens de production.

    La bourgeoisie n’a d’abord jamais fait valoir -par un argumentaire- son soit-disant mérite et le seul ici qui persistait à l’affirmer, c’était le capitaliste. La bourgeoisie exploite le labeur d’autrui, en l’occurrence, celui du prolétaire moyen, lequel vend sa force de travail au bourgeois seul, qui peut se la payer -comme il peut également se payer les droits d’exploitation d’un trou de pétrole privatisé en Afghanistan par exemple-.

    En fait, le prolétariat est en train d’éponger, et ce à travers le monde, la totalité des dettes bourgeoises, lesquelles se sont construites par des pseudo-gestionnaires et lesquels prétendaient à leur fortune, un soit-disant mérite de «bon gestionnaire».

    Mais quoi d’autre encore? Nous sommes également floués par ces parasites bourgeois, lesquels prétendent détenir le droit d’exploiter notre labeur, parce qu’ils prendraient un soit-disant risque…, mais qui donc a risqué gros ici, aux États-Unis ou ailleurs depuis des décennies? Le prolétariat, comment? C’est facile, en entrant tout simplement dans une boîte o;u le pseudo-gestionnaire était à l’oeuvre.

    Sinon, que dire des capitaux des bourgeois, sinon qu’ils ne sont que des héritages, des loteries ou des sommes de papiers qui de fait, ne valent aucunement le droit d’exploitation du labeur d’autrui, sauf bien entendu, dans le système capitaliste qui affirme ce droit, tout aussi simplement que les «génies» du passé affirmaient que la Terre était plate.

    Mais ce n’est pas tout, les bourgeois de GM se sont remplies les poches durant des décennies et aujourd’hui, on prétend qu’ils ont perdu gros. Mais ce n’est pas le cas. La vie de rêve de ces bourgeois n’a nullement changé, celle des prolétaires fabricant les voitures de marque GM, eux, par contre, voient leur rêve s’éteindre à tout jamais. Ils perdent leur maison, leur femme -leur mari-, etc., et au bout du compte, que leur demande t-on? De se serrer la ceinture, afin d’éponger les déboires des bourgeois des banques et des assureurs incapables de gérer leur entreprise!

    Vous, si vous faites faillite, vous ne verrez jamais les banques faire la file devant chez vous pour éponger vos dettes, vous ne les verrez pas scander des propos de soutient à votre endroit non plus!

    C’est le monde à l’envers! On crée la richesse, ils nous la volent depuis des lustres et quand ils se plantent, on continue de payer!

    Je dis, C’EST ASSEZ! Il nous faut nationaliser les moyens de production, ce système capitaliste n’est qu’une pièce de théâtre qui s’estompe lorsque les capitalistes et les bourgeois font fausse route!

    Ce que nous dit ce sale rat d’OBAMA en fait, c’est: NOUS ALLONS TRAVERSÉ TOUT CELA ENSEMBLES! Sauf que moi, je n’ai pas fait faillite…

    À mort le capitalisme! Place au socialisme!

  5. @Garamond

    Lorsqu’on dit « faillite personnelle », cela veut dire qu’un individu perd presque tout ce qu’il possède. Je ne crois pas que toutes les personnes en faillite soient des entrepreneurs.

  6. sylvainguillemette

    Ce serait tout simplement impossible Jimmy et de toute façon, les faits démontrent que ce n’est pas le cas. Lorsqu’une entreprise ferme ses portes, elle entraîne ses exploités avec elle, comme quoi finalement, le risque n’est pas que l’affaire de la bourgeoisie dite méritante.

    Chez GM par exemple, y aurait-il plus de cadres que d’employés? C’est clair que non et les faillites personnelles seront beaucoup plus nombreuses que celles des bourgeois.

    À mort le capitalisme! Changeons de système, celui-ci vient de mourir!

  7. sylvainguillemette

    Je le répète, si la bourse reprend, ce sera strictement parce que nous aurons nettoyé les dégâts de la bourgeoisie, une fois de plus…

  8. Ils reçoivent de l’argent, ensuite ils annoncent qu’ils prennent leurs affaires pour aller créer des jobs au Mexique et en Chine. Preuve qu’ils devraient mourrir là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s