Étiquettes

, , , , , , ,

Il y a sûrement matière à tenir une commission d’enquête concernant la perte de 39 milliard$ de la Caisse de dépôt et placement.

Après tout, une telle déconfiture des avoirs du bas de laine des québécois nécessite une mise au point et le dévoilement de tous les tenants et les aboutissants. 

 

Mais, non pas pour conflit d’intérêt, comme le suggèrent certains de mes copains blogueurs (car cela reste difficile à prouver), mais pour incompétence crasse de la part du gouvernement libéral.

 

Qui a fait quoi?  Qui a prit les décisions menant les actifs de la Caisse à fondre comme neige au soleil?

 

Bien sûr, il y a en toile de fond toute cette crise financière mondiale qui ne touche pas seulement le Québec.  Cependant, les signes d’un ralentissement économique majeur étaient présents depuis fort longtemps et rien ne dispense le gouvernement libéral de l’insouciance dont il a fait preuve en étant négligeant dans les définitions des paramètres d’investissement de la CDP.

 

En période de turbulence économique, il aurait dû mieux encadrer la gestion de la Caisse et privilégier les placements sûrs au lieu de dériver vers l’éléphant blanc du papier commercial.

 

Ici, le gouvernement libéral a pêché par la motivation de l’appât du gain et n’a pas agit en « bon père de famille ».