Pourquoi « Majorité Silencieuse » ne veut pas débattre?

Le 11 janvier dernier, le blogue Majorité Silencieuse (aujourd’hui LesBleus.qc.ca) pondait un billet attaquant mon article sur la décision du ministre de la Défense, Peter Mackay, d’octroyer à une compagnie américaine un contrat de fabrication de 1 300 camions pour l’armée canadienne.

 

Je ne suis pas nécessairement contre une critique de mes billets, cela est même sain dans un débat libre et ouvert.  Alors, j’ai voulu rétorquer en émettant un commentaire sur ce blogue de droite.  Mais quelle a été ma surprise de constater qu’après une semaine mon commentaire n’a pas été publié.  Pourtant, j’ai envoyé deux courriels au coordonnateur (Marc Nadeau) afin qu’il corrige la situation.  En vain. Il refuse de diffuser ma réplique sur son blogue.

 

Laissez-moi vous dire que cette attitude me laisse amère.  Ce blogue fonce tête baissée contre mon opinion et m’enlève le droit de répondre.  On repassera pour la liberté d’expression et l’honnêteté intellectuelle.

 

Ceci me fait dire : si la droite ne veut pas débattre ouvertement, alors qu’elle se taise.

 

Voici enfin mon commentaire qui a été censuré sur le blogue « Majorité Silencieuse ».  Veuillez noter que j’y vais de mémoire car je n’ai malheureusement pas sauvegardé mon commentaire.

____________________________________________________________ 

@Marc Nadeau

 

« Notre bonne gauche – dont Homo politicus est un représentant dans la blogosphère – fait ses choux gras d’une opposition marquée aux affaires militaires, aux dépenses militaires, aux interventions militaires et plus visiblement à la mission canadienne en Afghanistan »

 

Nous ne parlons pas de chars d’assaut ou de lance-missiles ici.  Les camions en question seront utilisés sur les bases canadiennes et pourront servir pour des missions humanitaires ou de l’aide en cas de catastrophes naturelles.

 

« l’entreprise [Navistar] s’est engagée à dépenser l’équivalent du montant total du contrat au Canada au cours des sept prochaines années.  L’acier nécessaire à la fabrication des camions ainsi que les pneus dont ils seront équipés proviendront du Canada […].» 

 

Ne me faites pas rire.  Combien de fois des grandes entreprises ont renié leurs promesses envers les gouvernements? Pensons à GM à Boisbriand ou à Hyundai à Bromont…

 

« Homo politicus souhaiterait que – même si ça coûte plus cher et que les contribuables doivent en payer la note – le gouvernement fasse affaire avec des compagnies canadiennes ou québécoises.  Du bon vieux protectionnisme quoi. »

 

Vous oubliez les effets multiplicateurs.  L’investissement aurait créé des centaines d’emplois chez-nous et ceux-ci auraient créé à leur tour des emplois par ricochet (consommation accrue, emplois secondaires).  De plus, cela aurait permis une rentrée de taxes et d’impôts supplémentaires dans les coffres du gouvernement.  En somme, l’investissement aurait possiblement plus rapporté à l’économie canadienne que ce qu’il a coûté aux contribuables.  Ce geste aurait été plus que pertinent en période de crise économique.

 

 « Premièrement, la gauche est contre les affaires militaires dans les débats publics. »

 

Je me demande bien où vous pêcher cela.  Au contraire, la gauche veut qu’il y ait un débat public sur les affaires militaires et l’occupation en Afghanistan.  À vrai dire, on n’a pas demandé son avis à la population et on nous a imposé cette guerre futile.

 

 « Deuxièmement, ce n’est pas Peter MacKay qui lèche les bottes des Américains.  Ce sont plutôt nos bons gauchistes qui sont prêts à toutes les bassesses pour faire la promotion de leur agenda incohérent et protectionniste, tout en ramassant quelques dollars de cotisations syndicales au passage. »

 

Alors Barack Obama doit être un satané gauchiste pour sa volonté de favoriser plus la syndicalisation des travailleurs américains et de pencher vers un protectionnisme accru.

 

Ne vous en déplaise, le protectionnisme est une réponse classique à une crise économique et cela est véridique autant pour les individus, les entreprises que les États.  Lors d’une situation économique difficile, on favorise ses proches, ses travailleurs ou ses concitoyens. On se replie pour mieux investir et l’on évite la sous-traitance pour effectuer ses travaux à l’interne.

___________________________________________________________

Bon, voilà un gain pour la liberté d’expression!

Publicités

12 réflexions au sujet de « Pourquoi « Majorité Silencieuse » ne veut pas débattre? »

  1. Tout ceci démontre bien l’étroitesse d’esprit des blogueurs droitistes et de leur prétention à la vérité absolue. Je me souviens d’un débat avec El Supremo David Gagnon sur le blogue de Richard Hétu ou son principal argument était « mes sources sont meilleures que les tiennes »!

    Ils sont bon pour attaquer et même diffamer mais quand viens le temps de débattre sereinement ils prennent la poudre d’escampette. Ne t’en fais pas Jimmy ce sont des imbéciles qui sont trop peureux pour publier ta réplique, de peur que ça pourrait influencer certains de leurs lecteurs.

  2. Chose certaine, les adéquistes sont de retour en force sur la blogosphère! On se rappelle que Mario Dumont avait demandé à ses militants d’investir ailleurs que sur les blogues. Maintenant que M. Dumont s’éclipse, les plumes droitistes reviennent en force! Et ils dialoguent rarement. Faut pas s’attendre è un débat avec certains d’entre eux.

  3. Ping : Peter MacKay le lèche-botte « Homo politicus

  4. Moi je me demande à quoi ça sert d’ouvrir un blogue lorsqu’on ne permet que les commentaires conformes à nos idées. Cela traduit une vision monolithique du monde.

    J’ai remarqué que les blogues de gauche sont plus ouverts que ceux de droite.

  5. Mais voyons Jimmy tu oublies que les blogueurs de droite, comme David Gagnon, détiennent la vérité et ne se trompent jamais!

  6. @ lutopium

    L’ADQ est ce qu’elle est. En 2007, sur son forum pour jeunes adéquistes, un camarade et moi avions entrepris de démystifier la mission afghane, cela nous a valu une expulsion immédiate, malgré notre Évidente politesse. C’est dans les archives du PCQ, nous avons copié/collé l’échange dans notre forum.

    Les adéquistes, comme le reste des drètistes, sont en pauvreté extrême d’arguments, cela se visualise par des censures et des expulsions soudaines.

    Pathétique en effet.

  7. Le seul moyen de faire parvenir des commentaires aux oreilles frileuse de ses Ayatollah de la censure, c’est en faisant preuve de beaucoup de doigté, sans trop les attaquer directement, mais plutôt de questionné leur raisonnement. Selon moi c’est loin de créer un climat de débat égalitaire, mais ainsi va la vie dans le monde de l’intégrisme politique…

  8. Même si je suis poli, mes adversaires idéologiques me censurent toujours sur leur propre blogue. Jamais Martineau ne passe mes commentaires, jamais David Gagnon me laisse parler, c’est la censure automatique. Dois-je les considérer comme des adversaires ou comme des épouvantails?

  9. Et les imbéciles de «Majorité silencieuse» ne font pas exception, tout en lançant leur procès d’intention, etc..

  10. Le doigté est inutile. Dès qu’on critique leur jugement, on est automatiquement censuré. J’ai un bel exemple, il est long mais démontre très bien la mentalité propagandiste censureur de Marc Nadeau qui ne veut pas débattre, seulement cracher sa haine sur les blocistes.

    Le Bloc québécois et l’Holocauste

    Against the Tide est un film relatant l’histoire d’un jeune activitste juif des États-Unis qui tente de sensibiliser la communauté juive et l’establishment américain face au terrible châtiment imposé aux Juifs européens en Europe pendant l’Holocauste. L’insensibilité du Président Franklin D. Roosevelt qui s’entêtait à bloquer l’immigration juive en terre d’Amérique est également évoquée.
    Ce film a été produit grâce au soutien du Centre des amis de Simon Wiesenthal pour l’étude de l’Holocauste (Friends of Simon Wiesenthal Center for Holocaust Studies). Lundi soir dernier, le 23, ce film a été présenté à Ottawa devant un auditoire trié sur le volet pour l’occasion.
    Cette initiative a été endossée par près de 50 parlementaires canadiens dont voici les noms :
    Sénateur Tommy Banks (PLC), L’hon. Carolyn Bennett (PLC), Mme Lois Brown (PC), Sénateur Larry Campbell (PLC), Dr. Colin Carrie (PC), Mme Olivia Chow (NPD), Sénatrice Joan Cook (PLC), L’hon. Irwin Cotler (PLC), L’hon. Stockwell Day (PC), M. Bob Dechert (PC), M. Paul Dewar (NPD), Sénateur Percy Downe (PLC), L’hon. Ken Dryden (PLC), Sénateur Art Eggleton (PLC), L’hon. Steven Fletcher (PC), Mme Raymonde Folco (PLC), Sénateur Francis Fox (PLC), L’hon. Hedy Fry (PLC), M. Marc Garneau (PLC), Sénatrice Yoine Goldstein (PLC), M. Randy Hoback (PC), Mme Candice Hoeppner (PC), M. Michael Ignatieff (PLC), Sénatrice Mobina Jaffer (PLC), L’hon. Marlene Jennings (PLC), Sénatrice Janis Johnson (PC), M. Peter Julian (NPD), M. Andrew Kania (PLC), L’hon. Peter Kent (PC), M. Brian Masse (NPD), Mme Alexandra Mendes (PLC), M. Brian Murphy (PLC), M. Robert Oliphant (PLC), M. Glen Pearson (PLC), Sénatrice Lucie Pepin (PLC), Sénatrice Vivienne Poy (PLC), L’hon. Bob Rae (PLC), M. Brent Rathgeber (PC), M. Bev Shipley (PC), M. Bill Siksay (NPD), M. Mario Silva (PLC), M. Peter Stoffer (NPD) et Mme Judy Wasylycia-Leis (NPD).
    Vous ne remarquez rien de particulier dans cette liste?
    Jusqu’à preuve du contraire, aucun parlementaire du Bloc québécois n’a témoigné de son soutien à cette initiative.
    Est-ce parce que le film est en anglais? Est-ce parce qu’il concerne l’histoire des États-Unis (un pays que les gens du Bloc connaissent visiblement très mal)? Ou bien est-ce parce que les disciples de Gilles Duceppe ne ressentent aucune sensibilité envers l’Holocauste, que ce soit arrivé en Europe, aux États-Unis ou ailleurs sur la planète? Le monde et l’histoire ne se limitent pourtant pas aux frontières du Québec.
    Toute partisanerie exclue – après tout, plusieurs libéraux et néo-démocrates ayant apposé leurs noms sur cette liste – il est franchement incompréhensible que le Bloc québécois ait procédé à ce qui donne l’air d’un boycott de cette initiative.
    Cela devrait-il nous surprendre d’une formation dont le chef marchait à l’été 2007 dans une manifestation où flottaient les drapeaux du Hezbollah et dont une députée, Maria Mourani, a exprimé sa sympathie envers le Hamas? Tout comme son ancien collègue Marcel Lussier durant la dernière campagne fédérale.
    Est-il utile de rappeler que ces deux organisations terroristes, le Hezbollah et le Hamas, ont pour objectif ultime la destruction de l’État d’Israël?

    Par Kelvin, mars 26, 2009
    Votre méthode de tourner les coins ronds avec le Bloc contraste fortement avec la rigueur que vous utiliser pour traiter les affaires du PC ou de l’ADQ. Je suis profondément déçu que vous tombiez dans cette forme de propagande simpliste et démagogique.

    Vous devriez vérifier les liens de cause à effet avant d’en arriver à des conclusions aussi saugrenues. L’interprétation de ces liens est la base de tout travail d’analyse. Aucun députés Blociste n’a voté, mais est-ce vraiment pour les raisons que vous invoquez? L’organisme que vous présentez a-t-il au moins envoyer des demandes de soutien au Bloc? (Étant probablement en très grande majorité conservateur, je doute qu’ils aient beaucoup de sympathies pour eux, comme vous le démontrez si bien). Si la réponse est non, votre bel argumentaire viens de tomber comme un château de carte.

    Les accusations que vous portez sont tout à fait gratuite et malsaine. Je sais que bien de vos lecteurs vont se délecter de ce juteu morceau, mais ce sensationnalisme ne contribue en rien à la rigueur analytique. En définitive, il vous appartient à vous seul de donner le chemin que vous voulez à votre blogue, soit un espace de discussion et de débat, soit un espace de propagande. Pour ma part je trouve ces derniers ridicule, peut importe leur orientation.

    « La haine aveugle le jugement »


    Par Marc, mars 26, 2009
    Kelvin: soyez sérieux un instant.

    Pour vous, mes conclusions sont « saugrenues ». Soit. Alors indiquez-le moi par des faits et non en pleurnichant votre accusation à l’effet que je manque de rigueur. Si vous connaissiez un tant soit peu les organismes comme le Centre Simon Wiesenthal, vous sauriez qu’ils ne font pas de politique. Ça leur est d’ailleurs interdit de par leurs statuts, au cas où vous ne le sauriez pas (ce qui semble être le cas ici).

    Croyez-vous vraiment que les responsables de cette organisation vont ostraciser des parlementaires? Franchement. C’est bien mal connaître ce genre d’entités. Croyez-vous que tous les néo-démocrates sont des admirateurs béats d’Israël? Non. Croyez-vous que tous les libéraux le sont? Non. Même chose pour les conservateurs. Si Raymonde Folco, Marlene Jennings et Marc Garneau – trois parlementaires du Québec – ont pu s’inscrire sur cette liste, c’est parce qu’ils ont pu s’y inscrire. Donc, ils ont reçu une invitation. Comme tous les parlemenaires je présume. Alors si les gens du BG n’y sont pas, c’est probablement – et logiquement – parce qu’ils ne voulaient pas y être.

    Peut-être est-ce parce que le film est en anglais… Ils sont assez bornés pour ça. Avant d’intenter toutes sortes de procès d’intentions, de crier au sensationnalisme et de vilipender ceux et celles qui ne partagent pas vos idées, prenez les bonnes informations. Sinon, nous serons tentés de croire que vous insultez notre intelligence. Parce que, dans ce cas-ci, vous parlez carrément et ridiculement à travers votre chapeau.


    Par Marc, mars 26, 2009
    Kelvin: pardonnez-moi, mais j’ai oublié un aspect dans ma réponse précédente.

    Le plus sérieusement du monde, vous écrivez « votre méthode de tourner les coins ronds avec le Bloc contraste fortement avec la rigueur que vous utiliser pour traiter les affaires du PC ou de l’ADQ. » Ai-je bien lu? Demandez-donc à François Bonnardel et à ses sympathisants si je tourne les coins ronds avec eux. Je constate, à la lecture de cette ligne, que c’est vous qui tournez les coins ronds dans la lecture de mes billets.

    Sans rancune.


    Par Kelvin, (non-publié)

    D’accord, si vous voulez des faits, je peux vous en fournir, puisque vous avez raisonnablement oublié de faire cette étape cruciale de toute recherche analytique avant de faire vos affirmations sur l’antisémitisme du Bloc. Promettez-moi toute foi de publier ma réponse, et non pas une semaine plus tard…
    Je pourrai toujours vous sortir une citation d’Euclide pour m’évader de cette situation, mais j’aime les défis :
    « Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve. »

    Vous avez raison, mon explication amenée pour interpréter cette situation est fausse, comme vous le dites. Pourquoi donc? Parce que je suis parti d’un fait et que je l’ai immédiatement filtré à travers mon prisme subjectif par une critique sélective sans chercher à me poser davantage de questions sur la source. J’ai fait comme vous, je ne me suis pas poser la question : est-ce qu’il y a un lien entre cette affaire et l’antisémitisme dans le Bloc, je me suis dit : comment y a-t-il un lien entre cette affaire et l’antisémitisme chez le Bloc. J’ai commencé mon analyse avec ma conclusion déjà établie d’avance, comme vous lorsque vous êtes parti sur l’hypothèse que le Bloc a boycotté cette organisation, je suis parti avec l’hypothèse que c’est l’organisation qui a boycotté le Bloc. Votre argument ne réfute pas hors de tout doute que le Bloc n’ait pas été boycotté non plus, bien que cette hypothèse est discutable, tout comme la vôtre.

    Les raccourcis que vous utilisez dans votre raisonnement généralisent d’une manière simpliste. Parce que le Bloc n’a pas signé de lettre d’appui, le Bloc est automatiquement anglophobe, inculte sur l’histoire américaine, insensible à l’holocauste (révisionniste tant qu’à faire), ethnocentriste, pro-Hezbollah, pro-Hamas, pro-terroriste, antisémite, anti-Israël et anti-sioniste… Rien de moins!!!

    Lorsque je parle de vos manières de tourner les coins ronds, vous semblez confondre la définition de critique et de rigueur, ce qui est deux choses tout à fait différentes.
    – Rigueur : Caractère de quelqu’un, de quelque chose qui se distingue par une exactitude, une logique, une précision parfaite
    – Critique : Qui a pour objet de discerner les qualités et les défauts d’une œuvre, la valeur, l’exactitude ou l’authenticité d’un texte, d’une déclaration, d’un fait, etc.

    Oui vous critiquez aussi Bonnardel, mais vous le faites d’une manière honnête, votre analyse se base sur des faits, c’est-à-dire des citations, des publications, des choses vérifiables et hors de tout doute raisonnable. Et bien que vous en arriviez à la conclusion que Bornardell a commis une bourde, vous lui donnez toujours le bénéfice du doute en faisant preuve d’une certaine magnanimité, ce qui est tout à fait le contraire pour le Bloc.

    « Avant d’intenter toutes sortes de procès d’intentions, de crier au sensationnalisme et de vilipender ceux et celles qui ne partagent pas vos idées, prenez les bonnes informations.
    Sinon, nous serons tentés de croire que vous insultez notre intelligence. »

    Sur quelles informations vous basez-vous justement pour dire tout ce que vous avez dit sur le Bloc? Aucunes. Je ne vois aucune source raisonnable. Que des interprétations douteuses.
    Les accusations tenues, envers le bloc pour ce qui est de la manifestation pro-Hezbollah ont été démenti par Rezeq Faraj et Bruce Katz, coprésidents de l’organisme Palestiniens et juifs unis (PAJU).
    http://www.blocquebecois.org/fr/manchette_detail.asp?id=9926023
    Éric Vernon, directeur des relations gouvernementales au Congrès juif canadien, donne son appui à ce projet de loi C-384 qui combat l’antisémitisme.
    En faisant comme vous, je pourrai tout aussi bien partir d’un fait (la coupure de la moitié des poste de Radio-Canada et CBC dans le réseau francophone) et en déduire que les conservateurs sont anti-francophone, qu’ils ne s’intéressent pas à la culture québécoise parce qu’il ne la connaisse pas et ne parle pas français. Que dans le fond tout ce qu’ils veulent c’est un Québec unilingue anglophone. Vous me direz que mon raisonnement est ridicule et vous auriez raison, mais en quoi ce raisonnement diffère du votre?

    « Sur toutes choses on peut faire deux affirmations exactement contraires. »
    Protagoras
    Afin de parfaire vos capacités d’analyse critiques, je vous propose ce cours extrait de texte, tiré de : BROCH, Henri. Le paranormal. Édition du seuil, Paris, 1985. p.168
    « Il ne suffit pas d’être persuadé « intérieurement » de la justesse ou de la véracité de certaines « convictions » pour en faire des vérités scientifiques. Une condition nécessaire est que ces convictions doivent être, à un certain niveau, objectivement vérifiable par d’autres personnes. Une opinion justifiée ne l’est pas parce qu’elle semble subjectivement vraie. Elle l’est parce qu’elle a été confirmée par une communauté de chercheurs; elle l’est parce qu’elle est reliée à une justification rationnelle qui est indépendante des désirs. »
    Faire des affirmations aussi grossières sans aucune source est selon moi une forme d’insulte à l’intelligence comme vous dite. Il est tout de même ironique que vous-même me prêtiez les mêmes défauts que je vous reconnais dans certains de vos billets, puisque vous portez allégrement des procès d’intentions, faites du sensationnalisme et vilipendez tous ceux qui ne partagent pas votre point de vue, c’est-à-dire le Bloc. Parce que je suis en désaccord avec votre raisonnement, j’entre automatiquement moi aussi parmi vos détracteurs et de ce fait j’insulte votre intelligence?

    Vous semblez faire preuve d’une certaine condescendance envers ceux qui pensent différemment de vous. Un peu comme ces radicaux qui maudissent tous ceux qui ne partagent pas leur religion. Il est bien sûr toujours plus facile d’attaquer les idées des autres que de défendre les siennes, surtout lorsqu’elles reposent uniquement sur des préjugés.

    La preuve est que vous ne manquez pas de fustiger Vincent Marissal parce que ces conclusions sont différentes de votre perception. Il est tout à votre avantage d’avoir une vision optimiste de votre parti, mais se pourrait-il que votre vision soit un peu trop optimiste, différente de la réalité?

    La comparaison est aussi très intéressante avec le récent billet que vous avez écrit sur Marie-Claude Lortie le 12 mars. Parce que Mme Lortie n’a pas appellé la totalité du bottin de l’Église Catholique au Québec pour trouver le seul évêque qui ait fait une déclaration, : « À l’instar de son collègue Richard Hétu, elle a préféré tourner les coins ronds. Paresse journalistique ou volonté de faire mal paraître une institution et ainsi donner le sourire à un large pan de son lectorat? Je vous laisse tirer vos propres conclusions. ». Lorsque vous avez omis volontairement de ne pas faire de plus ample recherche sur ce qui avait poussé le Bloc à ne pas donner son appuie (parce que vous n’amener aucune raison, vous ne faites que vous poser des questions), n’avez-vous pas tourner les coins ronds dans le but de faire mal paraître un parti et ainsi donner le sourire à un large pan de votre lectorat? Je vous laisse tirer vos propres conclusions.

    Sans rancunes

  11. Merci pour ton commentaire Kelvin. Mon billet est ouvert à tous ceux brimés par ce blogueur conservateur qui se croit dédier à une destiné divine.

    Par ailleurs, je crois que ce demi-dieu doctorant de Marc Nadeau a changé de blogue à la suite de mon billet attaquant son blogue précédent « Majorité Silencieuse ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s