Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

Voici une preuve que le régime capitaliste actuel est pourri jusqu’à l’os : l’un de ses piliers les plus importants depuis les 50 dernières années a été inculpé d’une des fraudes les plus monumentales de l’Histoire!

 

En effet, le courtier émérite Bernard Madoff, ancien président du NASDAQ et pourtant une sommité très respectée dans les marchés financiers, vient d’être arrêté sommairement!

 

Son crime?   Avoir floué des millions d’investisseurs et d’épargnants par un système douteux de structures financières pyramidales. 

 

Comment une personne si estimée dans ce milieu a-t-elle pu dépassée ainsi la ligne de la légalité et de l’éthique?  C’est bien simple : par l’appât du gain. 

 

Autrement dit, il s’agit de l’avarice crasse : le symptôme du capitalisme décadent. 

 

En somme, devant le déclin des rendements et des profits, bien des dirigeants d’entreprises ainsi que des spéculateurs ont voulu prolonger la fête par des techniques de faux semblants financiers. 

 

Mais là, leur fourberie vient de leur éclater en plein visage avec la crise financière et ce n’est pas la première fois dans ces dernières années que nous assistons à une telle déchéance du capitalisme : pensons à Worldcom, à Enron ou à Norbourg au Québec.

 

Quel message cela nous lance-t-il lorsque l’un des personnages les plus éminents dans la construction de l’économie de marché depuis la dernière guerre vient de se faire prendre les culottes à terre?

 

En fait, cela confirme que le capitalisme laissé à lui-même est néfaste au bien commun et fait appel aux instincts les plus vils de l’être humain.

Advertisements