Barack Obama n’a pas les moyens de ses ambitions

Le candidat démocrate à la présidence a le vent des les voiles à quelques jours des élections avec son programme qualifié de gauche en politique américaine.

Des idées d’un système universel de santé, surtout applicable aux enfants, de grands travaux publics comparables aux politiques keynésiennes des années 30 et de baisses d’impôts à la classe moyenne assorties d’une hausse de la participation à l’assiette fiscale des plus nantis séduisent un électorat désespéré devant la crise financière et économique frappant les États-Unis.

Mais Barack Obama a-t-il réellement la possibilité de mettre en pratique ses politiques socio-économiques?

L’éventuel futur président américain héritera d’une économie délabrée et d’une dette étatique incommensurable. Le compteur de l’endettement public américain ne cesse de tourner depuis l’accession de G.W.Bush à la présidence et le début de sa guerre au terrorisme ayant culminé avec l’invasion de l’Irak.

En fait, à ce jour, on estime à 10 000 milliards$ le niveau de la dette fédérale américaine. Alors comment, dans ce contexte, Obama pourrait-t-il financer ses projets de relance de l’économie et de renouveau du « rêve américain »?

Il propose d’alléger le fardeau fiscal de l’américain moyen en promettant de percevoir l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire dans les riches corporations et dans le haut de la pyramide des revenus individuels. Mais cela ne ferait-il pas fuir le capital loin du territoire américain? C’est après tout le jeu des compagnies et des fortunés dans cette mondialisation néolibérale.

Barack Obama semble vouloir aligner son pays dans une nouvelle voie et ses intentions sont louables. Cependant, il est douteux que ses stratégies rapportent les buts escomptés. Il n’a simplement pas les moyens économiques de ses ambitions…

10 réflexions sur “Barack Obama n’a pas les moyens de ses ambitions

  1. sylvainguillemette

    Étant donné que je ne peux pas mettre de lien Jimmy, cherches «Présidentielle américaine
    C’est l’heure des coups tordus» sur internet, c’est sur Canoe. Ça vaut la peine! Les républicains sont truffés de tricheurs! C’est pitoyable!

    Sinon, tout est possible aux États-Unis, mais imaginez un instant que le président afro-états-unien se fasse assassiner, guerre civile? Nul ne le sait… Mais ce serait en tout cas, la fin de l’hégémonie états-unienne, quoique les russes estiment qu’elle est déjà terminée cette période!

  2. sylvainguillemette

    Les discours guerriers russes se multiplient. Certaines personnes au Kremlin on carrément dit vouloir un conflit dans la prochaine décennie avec les États-Unis, ils ne s’en cachent même plus!

  3. sylvainguillemette

    Tiens, ne cherches pas, je vais copier le texte ici Jimmy…

    «

    A quelques heures du vote, les coups tordus se multiplient dans la présidentielle américaine, des mails semant la confusion chez l’électeur, des coups de fils perturbants, et des tracts remplis d’insinuations déposés la nuit sur le pas de votre porte.

    L’intention, presque à chaque fois, est d’empêcher les gens de se rendre aux urnes, ou de les induire en erreur, que ce soit par la désinformation ou l’intimidation. Mais dans cette course à la Maison Blanche, où un Noir est en tête des sondages, ces méthodes malhonnêtes ont aussi un contenu raciste.

    Des plaintes ont été formulées dans les quartiers majoritairement habités par des Afro-américains à Philadelphie, où circulaient des tracts insidieux. Ils avertissaient les électeurs qu’ils risquaient d’être arrêtés s’ils allaient voter sans avoir réglé une amende de circulation, ou après avoir été condamnés.

    Ce week-end en Virginie, des tracts avec un logo d’apparence officiel ont expliqué qu’en raison de l’affluence attendue dans les bureaux de vote, le scrutin serait étalé sur deux jours. Les électeurs républicains pourraient aller voter le mardi 4 novembre, le jour réel de l’élection, d’après ce tract, tandis que les électeurs démocrates devraient attendre le lendemain, trop tard pour voter donc.

    Au Nouveau Mexique, deux femmes d’origine hispanique ont porté plainte après avoir été harcelées par un détective privé, travaillant pour un avocat républicain, qui est venu les menacer à domicile. Il a prétendu appeler les services d’immigration pour vérifier leurs titres de séjour, alors qu’elles sont américaines.

    «L’homme mettait en doute son statut, il a demandé à voir des documents prouvant sa citoyenneté et son droit à voter» a expliqué Guadalupe Bojorquez, s’exprimant au nom de sa mère, une résidente d’Albuquerque de 69 ans qui parle seulement espagnol. «Il l’a terrifié».

    En Pennsylvanie, des mails ont fait un lien entre Barack Obama et l’Holocauste. «Les électeurs américains ne peuvent pas se permettre de faire le mauvais choix le 4 novembre», lit-on dans le message, envoyé par un soi-disant comité électoral républicain. «Beaucoup de nos ancêtres ont ignoré les avertissements dans les années 1930 et 1940 et l’ont payé cher» poursuit ce texte trompeur.

    Laughlin McDonald, qui travaille sur un projet favorable au vote des minorités, note que jamais il n’y a eu autant d’intérêt dans une élection, et autant de participation, mais jamais non plus autant d’efforts pour les contrecarrer en empêchant des gens de s’inscrire et de se rendre aux urnes. «Cela a un réel impact sur les minorités», selon lui.

    La campagne Obama et les groupes en faveur des droits civiques ont aidé des millions de nouveaux électeurs à s’inscrire. Dans l’Ohio, on recense ainsi 600 000 nouvelles cartes d’électeurs.

    A travers le pays, beaucoup de ces nouveaux venus sont Noirs ou Hispaniques. Cette brassée de nouveaux électeurs met mal à l’aise certains républicains, estiment les groupes soutenant le mouvement. Ils s’attendent donc à des manoeuvres dans les dernières heures précédant le scrutin, spécialement dans des états disputés comme la Pennsylvanie, la Virginie et le Nouveau Mexique.

    Dans un quartier juif, Zachary Stalberg, président d’un groupe non partisan, le Comité des 70, a trouvé des tracts accusant Obama d’être favorable aux Palestiniens, avec une photo de lui en Allemagne. «On le glisse dans votre porte la nuit, s’étonne-t-il. Pourquoi ne pas me le remettre en plein jour ?».

    Dans le Nevada, ce sont des électeurs originaires d’Amérique Latine qui ont reçu des appels leur suggérant de communiquer leur intention de vote par téléphone, ce qui leur éviterait de se rendre au bureau de vote, signale Election Protection, un groupe qui tient une permanence téléphonique pour les personnes en difficulté dans le processus électoral.

    «La loi sur le droit de vote considère comme un délit le fait d’induire en erreur ou d’intimider les électeurs», rappelle Laughlin McDonald.»

  4. internationaliste

    Obama ne m’impressionne guère. Le parti Démocrate est un représentant des intérêts de la classe dirigeante américaine au même titre que les Républicains.

    Je n’ai pas oublié son discours en défense d’Israël et de l’indivisibilité de Jérusalem. Et je n’ai pas oublié son discours devant la mafia anticastriste de Miami ou il s’engageait à maintenir le blocus.

    Sans compter qu’Obama ne fera rien pour défendre Mumia Abu-Jamal face à la peine de mort.

  5. Ping : Une élection aux proportions internationales « Reactionism Watch

  6. Ping : >> Présidentielles américaines: Un crique qui a trop d’envergure!? « Blogue des Jeunes Communistes du Québec

  7. internationaliste

    Probablement oui Sylvain. Mais il n’empêche qu’Obama n’est aucunement une alternative, tout comme Clinton dans les années 90. C’est un candidat pro-guerre favorable à une attaque contre le Pakistan, pro-israélien jusqu’à la nausée et complètement contre-révolutionnaire face à Cuba.

    Michel Chossudovsky dans le numéro de septembre de l’Aut’Journal a fort bien analysé les deux candidats en disant que quelque soit le vainqueur le budget militaire va être fortement augmenté.

  8. sylvainguillemette

    J’en conviens!

    En plus, Obama, au début, promettait de mettre fin au blocus, hypocrisie…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s