La pire crise économique depuis 1929

Le blogueur que je suis vous avait pourtant averti plusieurs fois de la dépression économique à venir et cela depuis plus d’un an (voir les liens ci-dessous).

En conséquence, on m’a décrié, on m’a insulté, on m’a traité d’oiseau de malheur et on a dit que je ne connaissais rien en économie car je ne suis qu’un minable petit gauchiste.

Mais la réalité rattrape les incrédules.

Voila aujourd’hui que plusieurs économistes vont dans le même sens en parlant de la pire crise économique depuis 1929 et ils entrevoient peu de développements positifs pour les prochaines années.

Nous en sommes rendus là.

L’économie occidentale et mondiale vient d’atteindre le fond du baril et ce ne sont pas les injections massives de milliards de dollars ou d’euros dans les institutions financières privées provenant des trésors publics ou les baisses des taux directeurs des banques centrales qui y changeront quelque chose.

Le système économique capitaliste est malade de sa propre inefficacité et de l’avarice de ses élites.

On a poussé trop loin la logique mercantile sans considération du facteur humain ou social tout en favorisant le crédit à l’extrême afin de soutenir une croissance déconnectée du monde réel qui ne profitait qu’à une infime minorité en absence d’une juste répartition des richesses.

L’Histoire se souviendra de cette année 2008 comme le début de la pire dépression économique du capitalisme et de l’avénement d’une nouvelle ère pour l’Humanité.

À lire encore et toujours:

Frénésie boursière et endettements massifs : un signe des temps ?

La Bourse: au bord du gouffre financier?

L’économie américaine au bord du gouffre

Une croissance à crédit

La globalisation économique en déclin

Économie américaine : le point de rupture à l’horizon?

Le cul-de-sac américain

Le cul-de-sac américain II: inflation, hausse du taux d’intérêt et subprime

Le public toujours à la rescousse du privé

Une crise économique salvatrice pour la planète?

Nouveau: La faillite des nations

13 réflexions au sujet de « La pire crise économique depuis 1929 »

  1. J’ai toujours apprécié tes contributions dans la blogosphère québécoise, spécialement lorsqu’il est question d’économie et d’environnement. J’ai la même impression que toi: nous fonçons vers un mur. Et nous, pauvres citoyens, perdrons nos jobs, nos maisons et nos rêves. Les vrais coupables se retireront dans leurs châteux avec des millions en poche. Pas surprenant que les plus riches se font construire des résidences dans les régions éliognées et se portent acquéreurs de yatchs.

    En terminant, bravo pour tes billets publiés en campagne électorale. Et merci pour avoir joint le regroupement des blogueurs. A+

  2. Certes lutopium, les bourgeois bla bla bla, etc., mais il y a des alternatives, et le socialisme en est une.

    Et ajoutons à cela que Harper vient de donner 25 milliards aux banques canadiennes, notre argent soit dit en passant. C’est pas un plan de sauvetage comme aux États-Unis, peut-être, mais c’est quand même 25 milliards qui n’ira pas là où ça presse, soit dans les services sociaux.

    @ Jimmy

    Excellent, encore une fois!

    J’ai toujours lu tes textes et encore aujourd’hui, ta pertinence n’est pas compromise camarade. Et oui, un changement est à notre porte, mais il faudra le pousser, l’aider à s’épanouir, et le défendre contre ces mêmes parasites minoritaires qui tentent de faire survivre la farce capitaliste, avec notre argent!

    Vive le socialisme! À mort le capitalisme et le salariat!

    No parasan!

  3. Oh! J’oubliais! Les économistes, hier, parlaient de KRACH BOURSIER

  4. Oh! J’oubliais! Les économistes, hier, parlaient de KRACH BOURSIER, mais au ralenti. Alors c’est ce que c’est, un KRACH!

    À savoir si maintenant ils tenteront de le faire survivre, je le craints sincèrement! Et qui paiera les pots cassés? Les prolétaires et autres contribuables!

    C’est aussi ça, le capitalisme!

  5. @Sylvain: je suis un partisan de l’approche « à petits pas ». Pas question pour moi de prôner le socialisme. On peut apporter des changements au système actuel sans proposer des changements drastiques qui ne seront jamais acceptés par la population.

  6. Je partage l’avis de Lutopium… et à voir la situation actuelle, comme je gradue dans 2 ans… Je crois que je vais faire comme un prof de cégep l’avait fait et faire une maîtrise ^^.

  7. @Lutopium

    Merci de ton soutient! Tu fais du bon travail toi aussi!

    @Sylvain

    On injecte 25 milliards comme ca pour appuyer les banques et l’on critique le NPD avec son programme social coûtant 23 milliards… Les priorités ne sont pas aux bonnes places.

    @Olga

    Vraiment amusant ton clip! J’ai éclaté de rire lorsque tu proposais tes secteurs sûrs!

  8. @ lutopium

    « On peut apporter des changements au système actuel sans proposer des changements drastiques qui ne seront jamais acceptés par la population. »

    C’est qu’en fait, vous n’êtes vous même pas prêt à changer vos priorités. C’est vous, votre seul obstacle.

    Et je ne vois pas comment vous allez légitimer l’exploitation d’être humain par ses semblables minoritaires et parasitaires. La liberté d’expression vous donne le droit de tenter votre chance.

    @ Manx

    « Je partage l’avis de Lutopium… et à voir la situation actuelle, comme je gradue dans 2 ans… Je crois que je vais faire comme un prof de cégep l’avait fait et faire une maîtrise ^^. »

    Un peu d’opportunisme avec ça?

    Et alors pour l’exploitation des humains entre eux? Pas important?

    Pas de problème, moi je vais continuer mon chemin avec ceux et celles qui veulent changer le rapport de force, la dominance des classes, les choses donc.

    À chacun son trip…

    @ Jimmy

    « On injecte 25 milliards comme ca pour appuyer les banques et l’on critique le NPD avec son programme social coûtant 23 milliards… Les priorités ne sont pas aux bonnes places. »

    Mais encore, le socialisme demeure une alternative -où même les économistes joueraient un rôle-.

  9. Je crois que cette enième crise vient en fait confirmer que le capitalisme n’est qu’une manifestation précoce des bourgeois, afin de légitimer leur dominance parasitaire sur la classe majoritaire qu’est le prolétariat.

  10. Et je vois mal pourquoi, après toutes ces débâcles, je continuerais mon chemin sur ce Titanic « patché » qui ne tient même pas compte des ressources naturelles, et qui pour rendre justice au système et l’idéologie capitaliste, ira jusqu’à percuter le plus d’icebergs possible.

    Bonne vie sur votre navire capitaliste permettant le parasitisme d’une minorité bourgeoise, je vais de l’autre côté, à babord.

  11. Ping : Où sont passés les milliards de profits? « Homo politicus

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s