André Arthur versus l’éthique politique

Le député André Arthur a été engagé par TQS pour animer une émission d’opinion sur l’heure du midi.  Il s’agit sûrement d’une première au Québec.  Jamais dans le passé récent un politicien n’a usé d’une tribune « privée » sous rémunération en tant que « sideline » à son travail de député. 

 

Un événement qui soulève bien des interrogations.

 

Comme le soulignait Gilles Duceppe, chef du Bloc Québécois, il y a risque de conflit d’intérêts et la qualité de son rôle de député pourrait en subir les contrecoups aux dépens de son électorat.

 

Il semble évident qu’un élu à l’emploi d’un réseau télévisuel aura tendance à suivre la pensée politique générale de son employeur qui en profitera du même coup pour diffuser ses croyances.  Ainsi, cet élu serait tiraillé entre les intérêts de ses électeurs et ceux du média qui signe son chèque de paie.  Ce genre d’association est en pure contradiction avec la démocratie car c’est comme si on achetait un député en lui prodiguant des faveurs.

 

De plus, pourquoi un député en particulier aurait droit à cette publicité gratuite plus qu’un autre? On se souviendra que chaque député a droit à la même période de télédiffusion politique que tous les autres via la télévision publique.  Ne serait-ce pas plus juste de permettre à tous les députés de participer à une telle émission par souci d’équité? 

 

Par ailleurs, monsieur Arthur aura un avantage indu sur les futurs candidats-députés dans son comté lors des prochaines élections.   Cela, en fait, ne s’opposerait-il pas à la loi électorale?

 

On voit ainsi l’allégeance politique des nouveaux acquéreurs de TQS.  Remstar ramasse des propagandistes de droite en son sein comme monsieur Arthur et Jeff Fillion qui occupera la plage horaire du matin afin de répandre encore plus les idéaux conservateurs et réactionnaires dans la société québécoise. 

Ajout:  TQS a confirmé la fermeture de sa salle des nouvelles.  Adieu l’objectivité! On aime mieux les tribunes de droite afin d’informer (ou de désinformer) la clientèle déjà peu conscientisée du Mouton Noir de la télé.

42 réflexions sur “André Arthur versus l’éthique politique

  1. André Arthur et Jeff Fillion : Ces deux « animateurs » de bas étages ont été et sont encore une honte pour la réputation de la région de Québec. Ces deux vipères se croient tout permis et, à ce jour, rien ni personne ne semble être en mesure de stopper ces deux « vampires des ondes ».

  2. sylvainguillemette

    Merci Jimmy de souligner cette ineptie. Monsieur Arthur devra faire un choix d’après moi, la chambre des communes, ou la télévision. J’y vois également un problème démocratique, en plus d’un malheur quant à savoir que cet imbécile crachera son venin réactionnaire sur les ondes toute l’année, puis l’autre, et l’autre encore, etc..

    Sinon pour Jeff Fillion, rien de surprenant. Elgrably serait peut-être de la partie également en passant. Cette pute à bourgeois risque fort bien d’avoir son émission à TQS. Rien pour mettre un terme à l’abrutissement massif de la région de Québec qui déjà, vote pour un parti politique qui ne défend même pas ses intérêts. Quand un prolétaire en vient à voter pour des partis-patronat, y a un problème! C’est comme si un esclave votait pour son propriétaire! On est pas très loin de la domination de l’époque impériale romaine…

  3. sylvainguillemette

    Et encore, quand on y pense, la région de Québec est très militariste, sans doute à cause de la présence de la base à Valcartier et des nombreux soldats présents dans la région. Mais n’empêche que leurs bons petits soldats se sont fait avoir et meurent maintenant pour enrichir les riches dans une mission qui de plus, est basée sur le mensonge depuis le tout début, bien avant le 11 septembre 2001!

    Alors que dire de plus sinon que, dommage.

    Imaginez un instant, ces (les pro-conservateurs) gens votent pour la guerre illégale, pour la pollution massive en Alberta, pour un retour en arrière quant à l’avortement (faut le faire!), pour un impérialisme dans la zone Arctique (comme si on avait des chances contre des puissances du type de la Fédération de Russie, y t’a de ces déconnectés dans la vie!), pour la torture, pour le terrorisme, et tout ça pourquoi au juste?

    Qu’est-ce qui peut amener quelqu’un à voter pour des gens qui veulent sacrifier leurs enfants pour une guerre illégale où le but est d’installer une dictature docile à Washington, de piller les ressources humaines et naturelles du pays conquis* en privatisant ces dernières, et bref, d’enrichir les riches encore plus qu’ils ne le sont déjà, et tout ça, au dépens de la masse?

    Parfum d’aliénation… Vive Jeff Fillion et André Arthur! (sic!)

    *C’est vite dit! C’est pas conquis du tout!

  4. sylvainguillemette

    André Arthur et sa clique sont des gros porcs de merde et je leur souhaite un cancer généralisé et une tumeur maligne.

  5. Bof, Arthur savait dans quoi il s’embarquait en prenant cet emploi à TQS. Je ne pense pas que ça pose conflits d’intérêts… Puisqu’à la base, TQS et Arthur ont des opinions politiques relativement semblables.

    Si c’était un autre politicien, on aurait assisté à des levées de bouclier, mais c’est plutôt une preuve que TQS, au lieu d’être un média « montréaliste », est un média « québeciste ». Il ne représente pas la culture Québécoise adéquatement, mais bien la culture de la ville de Québec, dans ce qu’elle a de plus pourri.

    Ce qui m’énerve aussi, c’est qu’avec une job de média de l’information (car le CRTC évalue que ce sera une émission de « nouvelles », pour la chronique d’opinions d’André Arthur), comment trouvera-t-il le temps de faire son travail de député adéquatement? Est-ce que les électeurs se feront un peu délaisser par le second emploi de M. Arthur? Ou est-ce qu’on va encore nous répéter que nos politiciens sont trop mal payés, alors que Mario Dumont fait un plus grand salaire que Dalton McGuinty, premier ministre d’Ontario?

    Mon avis ne change toujours pas sur André Arthur: c’est un animateur radio populaire, mais de seconde classe, qui n’aurait jamais du être élu député. Si les gens pensent qu’il les représente, alors ils ont le député qu’ils méritent.

  6. Cet homme fait le bonheur des annonceurs et le malheur des assureurs. Habitant Québec depuis toujours, j’ai dû supporter ses élucubrations quotidiennes depuis un bon moment. Pas comme auditeur, mais comme victime collatérale. Parce que le bonhomme fait jaser. Alors évidemment, sa diarrhée verbale fait l’objet de commentaires pendant les pauses café, dans les autobus ou entre voisins.
    À part peut-être le centre-ville, Québec est devenue conservatrice à partir du moment ou l’État s’est mis à rétrécir. De moins en moins de jeunes de la région sont appellés à travailler dans les ministères. Les nombreux départs à la retraite n’ont pas été comblés. Ce qui fait que les jeunes diplômés de Laval n’ont pas accès à l’emploi à vie que leurs parents ont souvent eu. Il y a un ressentiment énorme pour cette raison et un rejet du modèle actuel qui peut prendre des formes très agressives.
    Il n’est pas rare de rencontrer des jeunes du secteur privé, pourtant éduqués grâce aux subsides collectifs, qui crachent sur le système d’éducation québécois une fois qu’ils en sont sortis, bien sûr.
    Ça m’arrive de désespérer de ma région, qui pourtant connaît un développement pratiquement unique dans son histoire, grâce à un mariage de raison entre l’État et le secteur privé. J’espère seulement qu’on ne reviendra pas à la sordide époque ou l’air était brun à Québec…

  7. Grand Maître des Anonymes

    André Arthur a été élu par « ses » électeurs non pas pour une quelconque vertu politique, laquelle d’ailleurs serait grandement décevante pour le troupeau de « moutons noirs » qui l’a élu, mais uniquement parce que c’est un bon démagogue, un « expectoreux » d’opinion verdâtres.

    Ses électeurs, qui l’ont élu pour cela, ne seront donc pas déçus qu’il retourne faire le phtisique à TiQeS.

  8. Grand Maître des Anonymes

    @Sylvain Guillemette :

    « André Arthur et sa clique sont des gros porcs de merde et je leur souhaite un cancer généralisé et une tumeur maligne »

    Votre commentaire montre que vous n’êtes pas très loin d’eux… Peut-être même êtes-vous la truie qui les nourrit…

    Ah et pour votre information, A. Arthur a déjà un cancer malin de la prostate.

  9. @Grand maître

    Encore une fois, chapeau bas devant votre éloquence.

    Je trouve aussi que souhaiter la mort de ses ennemis est indigne. Il est bien plus agréable d’en dire du mal alors qu’ils sont vivants.
    Quant aux défauts du Roi, ils sont bien connus. Je me demande tout de même comment il se débrouillera devant une caméra. Il n’a jamais aimé la tivi: son média, c’est la radio. La caméra est autrement plus difficile à manier. Compte-tenu de sa popularité, il aura sûrement une belle audience. Mais une connerie dites à la tivision a autrement plus d’impact qu’à la radio.

  10. sylvainguillemette

    @ Grand Maître des Anonymes

    Vous en avez du culot. Je leur souhaite une belle mort naturelle, non pas la violence qu’eux souhaitent, en tant que militaristes con-vaincus, aux nations envahies par nos troupes impérialistes.

    Un camarade à moi revient de Kandahar, il a utilisé du phosphore blanc sur des troupes afghanes (talibans peut-être), c’est un crime de guerre.

    Sinon, que dire du reste de la mission que ces vautours soutiennent, ou de leurs appuis à la privatisation qui forcément, tuera des pauvres, etc..

    Je ne suis pas si méchant donc, de leur souhaiter une si belle mort naturelle, alors qu’eux, souhaitent le terrorisme, l’invasion impérialiste, l’utilisation d’ADM (comme le phosphore blanc) contre les ennemis de leurs valeurs et bien d’autres atrocités à leurs ennemis idéologiques.

    « Ah et pour votre information, A. Arthur a déjà un cancer malin de la prostate. »

    Alors mon voeux est exaucé, qu’il crève maintenant, plutôt que de continuer d’abrutir massivement la population de Québec.

    Je n’ai pas besoin de votre aval pour souhaiter la mort de quiconque, certains le font en tant que président, d’autres en tant que capitalistes convaincus, d’autres par soif de pouvoir. C’est à la racaille que je m’en prends et je ne leur souhaite pas de se faire assassiner, mais bien de mourir naturellement. Nous mourrons tous de toute façon, et plus vite ce porc meurt, mieux ce sera pour les cerveaux des québécois, ne vous en déplaise. Et si vous croyez que je suis le seul à souhaiter sa mort, je ne suis que le seul à l’avoir dit, voilà.

    @ Nicolas Racine

    Souhaiter la mort de quelqu’un qui la souhaite à d’autres ne me semble pas problématique. Les décisions prises par les conservateurs, ou les indépendants pro-conservateurs, tuent des gens, des innocents et en mutilent un tas d’autres.

    Offusquez-vous quand je leur souhaiterai de la violence qu’ils souhaitent aux autres, s’il vous plaît…

    Et prière de ne pas tomber dans l’accusation gratuite à la « Jacques Saint-Pierre », qui disait que je menaçais de mort des gens. J’ai pleinement le droit de souhaiter la fin de vie des monstres de la planètes qui ne voient tout ce qui les entourent d’une façon on ne peut plus égoïste. Je n’ai aucun malaise à souhaiter leur mort et je n’ai pas à m’en sentir mal.

    Bush, à lui seul par exemple, est responsable de plus de 1 000 000 de morts. Ce la ne vous suffit pas pour souhaiter sa mort? À moi, oui et je n’en n’ai pas honte. Qui n’a pas souhaité la mort d’Adolf Hitler? Vous me direz que André Arthur n’est pas Adolf, soit, mais il n’en est pas si loin idéologiquement. Adolf Hitler a peut-être même déjà été gentil, alors devrais-je m’offusquer que quelqu’un ait souhaité sa mort? Franchement…

  11. sylvainguillemette

    « Votre commentaire montre que vous n’êtes pas très loin d’eux… Peut-être même êtes-vous la truie qui les nourrit… »

    Quotidiennement, je détruis la pseudo-argumentation de mes adversaires comme je ne vous ai jamais vu en faire autant. Je ne m’en prends pas gratuitement à ce monstre, sans pour autant avoir détruit ses idées de par un argumentaire complet et répété sur notre blogue, et ailleurs, même où l’on nous censure (Antagoniste).

    Aucun de mes textes ne peut leur servir d’argumentation, ou de raison de détester les idées de gauche. Vous en avez vraiment du culot.

  12. sylvainguillemette

    Et si vous voulez mon avis Grand Maître, c’est vous qui êtes en train de servir de vache à lait à ces putes de bourgeois, à ces mercenaires concédés. Arroseur arrosé.

  13. Grand Maître des Anonymes

    @Sylvain Guillemette :

    Mon dard vous a bien piqué et n’a pas raté sa cible, à en juger par vos réponses déconstruites et flatulentes.

    Mon culot et mon égoïsme sont débordants, merci. Quant à vos souhaits de mort des « monstres » comme André Arthur, vous pouvez montrer l’exemple en choisissant la plus belle des mort, car une mort par choix : le suicide. Mais je ne le vous souhaite pas, vous en seriez de toute façon incapable. Le choix et la liberté ne semblent pas, à en juger par votre idéologie, vous être des facultés innées.

  14. @Sylvain

    Et de combien de morts est responsable celui qui tend le bras vengeur de la révolution sur votre avatar ? J’imagine que tout cela était justifié par la nécessité de la victoire du prolétariat. La guerre civile, les éxécutions, la destruction de Cronstadt, l’élimination physique de tous les opposants, tout cela était parfaitement justifié, bien sûr.

    Vous voyez, c’est pour cela que je n’aime pas les extrémistes. Leur monde idéal se construit toujours sur des montagnes de cadavres. Je préfère de loin les défauts de l’homo sapiens à l’illusion de l’homo sovieticus…

  15. J’ai grandi avec la voix et l’opinion du roi arthur pendant mon adolescence. J’essaie de m’en remettre encore. Ça coûte cher de médicaments…

    Qu’il aille se faire foutre cet enculé d’opportuniste… Bâtir une carrière sur la démogogie, faut le faire! Enculé.

  16. sylvainguillemette

    Grand Maître des Anonymes

    Non monsieur le maître, votre dard est passé tout juste à côté, comme certains communistes que je connais qui mettent plus d’énergie à cracher sur leurs alliés stratégiques que sur les tueurs de masse comme Bush.

    Votre attaque tait et reste gratuite, et toujours sans pertinence. J’ai bel et bien, légalement parlant, le droit de souhaiter la mort à quelqu’un qui la souhaite aux autres. Mon autorité morale ne s’en trouve aucunement visée, vous pataugez dans une marre de non-sens, à chacun ses passe-temps.

    Mon idéologie me laisse libre de choix, et j’ai choisi mon idéologie, partant d’une base où la famille pratiquait le néo-libéralisme. Alors laissez ma vie personnelle tranquille et ne me faite pas de procès d’intention je vous prie.

    Il est en passant, au cas où vous le saviez pas, illégal de suggérer à quelqu’un de se suicider au Québec ou au Canada, c’est d’ailleurs pour cette raison que je leur souhaite des cancers. Et je n’ai aucun pouvoir et je ne prétend pas en avoir non plus. C’est un simple souhait, comme on souhaite qu’il mouille ou qu’il fasse beau. Ces gens font ce genre de souhait périodiquement et j’irais même jusqu’à dire qu’à peu près tout le monde, a déjà souhaité la mort d’un individu, intérieurement peut-être. Peu importe, demander à quelqu’un de se suicider constitue un acte criminel, point final.

    Il n’y a rien à débattre, c’est un droit que je possède encore, un droit que l’État ne peut m’empêcher de pratiquer, pour l’instant. À quand la loi sur les souhait? Je vais me tenir sur mes gardes, on sait jamais jusqu’où peut se rendre le Grand Maître dans cet État bourgeois répressif!

    @ Nicolas Racine le raconteur d’histoire

    « Et de combien de morts est responsable celui qui tend le bras vengeur de la révolution sur votre avatar ? J’imagine que tout cela était justifié par la nécessité de la victoire du prolétariat. »

    Lénine? Hé hé! On voit que vous connaissez bien l’histoire, vous la connaissez comme le Canal-D ou Historia vous appris.

    Quand un peuple se lève contre la bourgeoisie minoritaire et parasitaire, quand un prolétariat « MAJORITAIRE » se lève pour renverser la dictature bourgeoise, celle-ci ne se laisse pas faire et se défend afin de préserver ses luxures et privilèges, lesquels elle a tout bonnement volés au prolétariat, à son labeur, à sa sueur` à ses blessures ou à ses morts.

    Réprimer la bourgeoisie peut se conclure d’une façon tout à fait pacifique, mais le contexte que vous soulignez, n’en n’est pas un exemple. La bourgeoisie, de par le monde, a pratiquement toujours combattu jusqu’à la fin, y laissant soit leur peau, soit celles des mercenaires embauchés.

    Mais certes, la répression de la bourgeoisie aura lieu, si elle résiste à la majorité, au prolétariat uni qui se lève. La démocratie des soviets est palpable, vous ne pourrez jamais m’en dire autant du système actuel où le conseil du patronat, l’IEDM et les autres vendus à la bourgeoisie dominent.

    « La guerre civile, les éxécutions, la destruction de Cronstadt, l’élimination physique de tous les opposants, tout cela était parfaitement justifié, bien sûr. »

    C’est ce que je croyais, les bourgeois n’y sont jamais pour rien, ni les dizaines d’autres partis qui participaient à ces massacres. Le contexte de la Russie n’est pas celui du Québec non plus, un peu de rigueur s’il vous plaît!

    Franchement! Ce qui veut dire que, si Chavez est attaqué et qu’il se défend, c’est un méchant criminel!?! Et quoi encore? Les Bolcheviks étaient majoritaires, d’où « Bolchevik ».

    Vous prenez in contexte du passé, qui ne s’applique visiblement pas aujourd’hui. Personne au Québec ne désire éliminer ses opposants, encore moins dans le PCQ (Sauf les nazis, ils l’admettent en plus.). Si vous revenez dans le passé, en Russie à l’époque de Lénine, vous comprendrez que si ce n’était pas eux, c’était les autres.

    Je ne vois vraiment pas la pertinence de votre commentaire.

    « Vous voyez, c’est pour cela que je n’aime pas les extrémistes. Leur monde idéal se construit toujours sur des montagnes de cadavres. Je préfère de loin les défauts de l’homo sapiens à l’illusion de l’homo sovieticus… »

    Les révolutions ne sont pas toutes violentes et génocidaires. Toutes les révolutions dites « soviétiques », furent réprimées dans le sang (sauf Russie qui a été sabotée par Staline et ses mercenaires…). Les bourgeois sont toujours les déclencheur de ces massacres, le nieriez-vous?

    Alors vous serez toujours contre le progrès, sous peine que cela puisse tuer des masses d’êtres humains? Même si ces êtres humains sont tués par les armées bourgeoises? À qui donc la faute?

    -Qui a attaqué Chavez?
    -Qui attaqué sans cesse Cuba?
    -Qui a attaqué le Vietnam, de peur qu’il devienne communiste?
    -Qui a réprimé dans le sang, la commune de Paris?
    -Qui a renversé le gouvernement élu démocratiquement de gauche au Guatemala dans les années 60?
    -Qui a réprimé dans le sang la révolution sandiniste qui avait permis de débarrasser le Nicaragua de la dictature âgée de 45 ans(Somoza)?
    -Qui a tenté de renverser les soviets de la Russie en 1918?
    Et je peux continuer sur des kilomètres comme ça.

    Bref, Nicolas Racine préfère être dominé que de se battre pour renverser la dominance de la majorité sur la minorité parasitaire bourgeoise non-lue et inutile!

    À chacun ses priorités!

    Et ne comptez pas sur Racine pour vous parler du sabotage contre Allende, contre Morales, contre Chavez, contre Castro, il ne s’en souviendrait pas! Et pourtant, ça fait partie d’un système des soviets. Les opposants, la plupart issue de la bourgeoisie, commencent les attaques que l’on termine. Mais Nicolas Racine n’en tient pas compte.

    Bref, si ça dérange les bourgeois et qu’il faut ensuite réprimer un bourgeois qui nous réprime lui-même, c’est surement mal?!?

    Et encore, je ne souhaite pas la prise d’arme au Québec, n’importe quoi… Démagogie et transformation de l’histoire. Nicolas Racine cite des passages liant les soviets et je peux en faire autant, même plus, sur les bourgeois de cette époque. (Quand on pense que plusieurs « démocrates » allaient au parlement avec des armes à cette époque, ça fait réfléchir à l’environnement qui était de mise à cette époque…)

    Donc, pour conclure, je note que Nicolas Racine préfère le modèle actuel, où les bourgeois dominent et exploitent le prolétariat majoritaire et ne sont jamais offusqués. Quelle bravoure!

    Et monsieur Racine, les bourgeois au pouvoir = des morts partout quand même! Dois-je commencer à citer les guerres préparées, concoctées et menées par la bourgeoisie internationale? Franchement, la bourgeoisie est loin de tenir le titre du pacifiste du mois! Meilleure chance la prochaine fois!

  17. Grand Maître des Anonymes

    @Sylvain Guillemette :

    Qu’a-t-on à faire ici de la loi dont vous parlez ? Nous regardons au-dessus de la loi, pas en-dessous comme vous le faites dans votre sous-bassement. Relisez-moi avec des lunettes tempérées : je ne vous souhaite pas le suicide.

    Votre révolte adolescente n’est pas terminée il me semble, vous jouez au Kronos du peuple pour castrer votre propre père : la « bourgeoisie » qui vous a fait naître et éduqué, comme l’a fait Lénine d’ailleurs…

    Votre idéologie de guillotiner les têtes qui dépassent des troupeaux, vos rêves de plates mers d’huile, de temps moite sans vent, vos idéaux de villes carrées bétonneuses et symétriques, sans plantes et sans fontaines, votre soif abcédée du pareil au même, tout votre onirisme gelé, cyanosé, fétide, vous y avez droit en tant qu’être opiniâtre. Nous ne vous nions pas ce droit fondamental.

    Nous vous donnons un nombril à avaler. Voilà notre force à nous.

    (qu’on me comprenne…)

  18. Amusant les contradictions des communistes révolutionnaires. Ils citent tous les cas supposées des horreurs bourgeoises, villipendent leurs ennemis, à plus forte raison les modérés, mais prétendent qu’une révolution peut être pacifique. Aussi stupide que l’individu qui dit tout le mal qu’il pense des étrangers avant de se dire non raciste.

    Oeil pour oeil, dent pour dent. C’est pas moi qui a commencé, c’est lui ! Un peu juvénile tout ça.

    Et vous tombez mal. J’ai lu énormément d’ouvrages sur cette période révolutionnaire. Lénine, bien sûr, mais aussi Trotsky, etc. Les Bolcheviks, en passant n’étaient majoritaires que dans le groupuscule de sociaux révolutionnaire qu’ils formaient avec les Mencheviks. Numériquement, les Bolchéviks n’étaient que quelque milliers et n’avaient que peu d’assise dans les couches populaires, la majorité des membres étant étudiants. Bourgeois en rupture de classe, probablement comme vous, d’ailleurs.

    Quant à la révolution elle-même, elle tenait davantage du coup d’État, mené par un groupe bien organisé, que d’un mouvement de masse spontané. On est loin des prévisions marxistes.

  19. sylvainguillemette

    « Qu’a-t-on à faire ici de la loi dont vous parlez ? Nous regardons au-dessus de la loi, pas en-dessous comme vous le faites dans votre sous-bassement. Relisez-moi avec des lunettes tempérées : je ne vous souhaite pas le suicide. »

    Mhhh….lisez ceci: « vous pouvez montrer l’exemple en choisissant la plus belle des mort, car une mort par choix : le suicide. »

    J’ai jugé que le « car » devait être « comme ».

    Relisant cette phrase, avec le « comme » à la place du « car », puisque le « car » n’y faisait aucun sens, vous me proposez de lui souhaiter un suicide? Est-ce que je me trompe? Si non, inciter quelqu’un au suicide constitue un acte criminel.

    Je n’écris pas dans un sous-bassement, mais bien dans mon salon qui donne sur une belle vue dans Lanaudière.

    « Votre révolte adolescente n’est pas terminée il me semble, vous jouez au Kronos du peuple pour castrer votre propre père : la “bourgeoisie” qui vous a fait naître et éduqué, comme l’a fait Lénine d’ailleurs… »

    N’importe quoi pour vous rendre intéressant, bien essayé quand même. Mon père s’est mis à lire du Lénine, du Marx et du Henri Gagnon. Mon père laisse tomber, lentement mais surement, ses valeurs néo-libérales et les remplacent par des valeurs socialistes. Je ne vois aucun intérêt à castrer mon père, il est, en partie, à l’origine de la naissance d’un socialiste.

    « Votre idéologie de guillotiner les têtes qui dépassent des troupeaux, vos rêves de plates mers d’huile, de temps moite sans vent, vos idéaux de villes carrées bétonneuses et symétriques, sans plantes et sans fontaines, votre soif abcédée du pareil au même, tout votre onirisme gelé, cyanosé, fétide, vous y avez droit en tant qu’être opiniâtre. Nous ne vous nions pas ce droit fondamental. »

    Les têtes qui dépassent MES troupeaux, sont celles des bourgeois. Ces bourgeois exploitent notre labeur, à nous les prolétaires majoritaires sur Terre, sans pourtant en avoir eu le mandat clair de la population. Aucun vote n’a été soumis à la population d’ailleurs. Je ne désire aucunement guillotiner ces parasites, seulement les intégrer au système actuel, où les humains travaillent ppur leur dû.

    Vous mettez ensuite des mots dans ma bouche, de par un poème, ne légitimant pas plus les propos que vous M’Y portez et imputez.

    Ensuite, vous faites croire aux lecteurs que les communistes proposent des villes carrées, symétriques et, etc.. Propagande mensongère, n’importe quoi, procès d’intention je dirais même.

    @ Nicolas Racine

    « Aussi stupide que l’individu qui dit tout le mal qu’il pense des étrangers avant de se dire non raciste. »

    Tut tut! Le communisme n’a jamais existé. Il serait bien difficile de le juger. Comme stupidité, on ne trouve pas mieux que les mercenaires des bourgeois prêts à faire croire que le communisme a existé, surtout sous Staline!

    « Oeil pour oeil, dent pour dent. C’est pas moi qui a commencé, c’est lui ! Un peu juvénile tout ça. »

    Aucunement! On parle ici de droit de la majorité sur la minorité. Or, ces changements démocratiques vers le socialisme, se sont toujours faits dans la pleine démocratie. Vous dites donc, que je ment si je comprend bien? Vous entremêlez tout ce que je dis. Si la majorité se donne une voie à suivre et que les bourgeois les attaquent, que sont censés faire les prolétaires, alors réprimés?

    Même si les communistes entrent au pouvoir démocratiquement demain, il seront attaqués le lendemain par les forces réactionnaires de droite, détentrices du pouvoir actuel. Ces derniers ne voudront pas démordre de leur statut divin qui leur permet d’exploiter le labeur d’autrui.

    Vous dites vraiment n’importe quoi pour endormir votre lectorat. Laissez-moi les éveiller!

    Nicolas Racine dit que les communistes, en se défendant des bourgeois et des autres agresseurs visant à défendre ces mêmes bourgeois, font le mal quand ils se défendent. Monsieur Racine propose donc que les communistes s’étendent sur le sol et se laissaient fouetter par les bourgeois, si je comprend bien?!?

    Il n’y a pas de « dent pour dent, oeil pour oeil » chez les communistes, je n’ai jamais vu pareil scénario en passant. Mais dans la logique de Nicolas Racine, qui ne suivra peut-être pas le reste de ses valeurs, les États-Unis d’Amérique devraient depuis longtemps être sortis de l’Afghanistan et de l’Irak, ils ne devraient même pas y être en fait. Une chance que la comparaison n’affecte aucunement le communisme…

    « Et vous tombez mal. J’ai lu énormément d’ouvrages sur cette période révolutionnaire. Lénine, bien sûr, mais aussi Trotsky, etc. Les Bolcheviks, en passant n’étaient majoritaires que dans le groupuscule de sociaux révolutionnaire qu’ils formaient avec les Mencheviks. Numériquement, les Bolchéviks n’étaient que quelque milliers et n’avaient que peu d’assise dans les couches populaires, la majorité des membres étant étudiants. Bourgeois en rupture de classe, probablement comme vous, d’ailleurs. »

    Je ne tombe pas si mal que cela, car je vous mets au défi de défaire ces philosophes sur le champs. Tous y sont passés, nul n’a réussi, certainement pas vous. Les philosophies de ces personnages ont marqué, que vous le vouliez ou non, l’histoire de l’humanité.

    Les Bolcheviks étaient majoritaires et ont pris le pouvoir. Je connais, moi aussi, par coeur, ce passage de l’histoire.

    « Quant à la révolution elle-même, elle tenait davantage du coup d’État, mené par un groupe bien organisé, que d’un mouvement de masse spontané. On est loin des prévisions marxistes. »

    Oh que non, elle était soutenue, bien soutenue, mais encore, vous êtes loin de l’actualité. Dont celle de Cuba, dont celle du Venezuela, par exemple. Et encore plus loin du DÉBAT IDÉOLOGIQUE que nous n’avons jamais eu. Ça vous dit? Moi oui! Commençons donc par la nécessité ou l’utilité des bourgeois. Ensuite, l’exploitation, etc..

    Ça fait longtemps que j’attends ce débat, ne me décevez pas!

  20. sylvainguillemette

    Et je répète mes questions, demeurées sans réponse:

    -Qui a attaqué Chavez?
    -Qui attaqué sans cesse Cuba?
    -Qui a attaqué le Vietnam, de peur qu’il devienne communiste?
    -Qui a réprimé dans le sang, la commune de Paris?
    -Qui a renversé le gouvernement élu démocratiquement de gauche au Guatemala dans les années 60?
    -Qui a réprimé dans le sang la révolution sandiniste qui avait permis de débarrasser le Nicaragua de la dictature âgée de 45 ans(Somoza)?
    -Qui a tenté de renverser les soviets de la Russie en 1918?
    Et je peux continuer sur des kilomètres comme ça.

  21. Grand Maître des Anonymes

    @Sylvain Guillemette :

    Je viens juste de comprendre par ce dernier message que vous rigolez derrière votre clavier. Vous êtes un sacré farceur ! Je me suis presque laissé prendre ! Je manque de sens de l’humour, c’est vrai. C’est sûr que comprendre l’humour pince-sans-rire sans voir le visage de l’interlocuteur est assez difficile sur internet. J’espère que vous ne m’en tiendrai pas rigueur !

    😀

  22. Je ne voudrais pas importuner notre hôte avec un long débat stérile. Une discussion sur le communisme devrait davantage se tenir sur un blogue d’archéologie.

    Je partage l’avis du Grand maître. Votre sens de l’humour est très particulier. Si toutefois vous étiez sérieux, eh bien… je pourrai dire que j’ai rencontré virtuellement un authentique communiste, preuve qu’ils n’ont pas tous disparus.

  23. « Je ne voudrais pas importuner notre hôte avec un long débat stérile. Une discussion sur le communisme devrait davantage se tenir sur un blogue d’archéologie.

    Je partage l’avis du Grand maître. Votre sens de l’humour est très particulier. Si toutefois vous étiez sérieux, eh bien… je pourrai dire que j’ai rencontré virtuellement un authentique communiste, preuve qu’ils n’ont pas tous disparus. »

    Jimmy? Je pense que tu as deux comiques de service qui refusent le débat ici, et tout ça a commencé par mon souhait que André Arthur meurt.

    Peu importe, je vois que mes interlocuteurs ne peuvent pas répondre à mes questions et font comme les autres de leur nature, ils se défilent.

    Vous connaissez notre blogue les deux clowns, vous viendrez débattre de ce que vous ne connaissez point, ce sera génial, je sortirai les ballons rouges.

    Le communisme est toujours d’actualité, il n’y a que les ignorants pour en parler de la sorte, et les capitalistes pelleteux de nuages bien entendu!

    Les capitalistes préfèrent imaginer qu’il y a des planètes de rechange à la pelle et que les bourgeois méritent le labeur d’autrui, c’est même peu dire. Peu importe, ces capitalistes sectaires ne voulant pas le débat ont au moins le sens de l’humour.

    Je note que mes questions resteront sans réponse, puisque dans les faits, la gauche se fait toujours attaquer, même si elle demeure démocratique, par la droite et ses mercenaires, ou par ses clowns de service sectaires capitalistes.

    -La droite a organisé un coup d’État contre Chavez en 2002, soutenu par la maison blanche et donc, la CIA. RSF était de la partie, puisque RSF appuyait RCTV qui demandait au peuple d’assassiner le président démocratiquement élu. L’oligarchie fait aussi du sabotage économique et hausse radicalement les prix des denrées essentielles, comme le lait, ou la viande, les oeufs (de 200%-tactique semblable à celle prise contre Allende), etc.. Ce coup d’État est resté impuni, comme le reste des actions des pays impérialistes d’ailleurs.

    -Washington harcèle le socialisme de Cuba qui, indéniablement, a rendu l’île beaucoup plus accueillante qu’en 1959. Blocus, terrorisme (hôtels, discothèques avion-Cariles), supposés « dissidents » qui n’étaient en fait que des terroristes entraînés par la CIA. Débarquement de la Baie des cochons, amendement Platt, loi d’ajustement, etc..

    -Le Vietnam a été envahi par les forces états-uniennes afin de faire obstacle au « communisme ». Tous les crimes y ont été commis, viols meurtres, exécutions sommaires, NAPALM et finalement, l’Agent Orange, demeuré impuni. Les États-Unis ont ensuite mandaté, indirectement, Pol-Pot pour qu’il accueille les communistes (à la mitraillette) qui pourraient se pousser par le Cambodge. Les vietnamiens, en 2008, meurent encore des suite de l’épandage de l’Agent Orange, fabriqué en partie par Mosanto et largué sous les ordres de J.F. Kennedy, le grand « démocrate ».

    Dois-je vraiment continuer?

    À chaque fois qu’un mouvement de gauche prend le dessus, qu’il soit violent ou non, on est sûr d’y trouver une violence droitiste, qui ne vise que l’échec du communisme. Osez le nier…

    Je pourrai dire pour ma part, que j’ai rencontré deux clowns qui disaient connaître le communisme, tout en niant les crimes capitalistes, et tout en ne connaissant pas le communisme, qui refusaient surtout, le simple débat. Tout ça pour un souhait de ma part, du décès non-violent d’un propagandiste de malheur qui en souhaite autant à ses adversaires.

    Monsieur Racine, le parti communiste de l’Inde compte plus d’un million de membres. Monsieur Racine, toute l’Amérique du sud est passée à gauche, où étiez-vous donc? Monsieur Racine, les communistes sont très, très présents en Europe et reconstruisent lentement, mais surement, leurs forces. Monsieur Racine, vous n’êtes peut-être pas à l’abri de la chute de vos maîtres, les bourgeois minoritaires et parasitaires non-élus et inutiles à l’humanité.

    (Nicolas Racine) On croirait lire Richard Martineau sti!

  24. sylvainguillemette

    Le pire génocidaire de notre ère est un capitaliste, sortez de votre bulle les capitalistes. Ça parle de massacre, de mort, etc., mais ça refuse le débat quand leur propre camp est au ban des accusés. Je me suis habitué à ce manège des capitaliste et à leur sens de l’humour-tactique pour éviter le débat-.

    Les « Nicolas Racine » évitent toujours ce genre de débat, parce qu’ils se retrouvent rarement ailleurs que dans le bassin de la double-mesure. Nicolas Racine, après quelques paragraphes, me démontre qu’il ne me prend d’abord pas au sérieux, mais évite surtout les questions qui remettent en question l’intégrité des forces capitalistes, ses amis.

    Or, c’est la vie et c’est un fait, le capitalisme fait autant de morts que les autres idéologies de la planète et comporte un tas d’inepties, comme par exemple; l’existence de parasites minoritaires inutiles qui volent le fruit du labeur d’autrui, sans pourtant en avoir obtenu le mandat clair par la population.

  25. sylvainguillemette

    Dois-je comprendre que l’on devrait éteindre toute idéologie, puisqu’elles ont toutes apporté leur lot de morts?

    Et Nicolas Racine, Lénine avait un appui majoritaire, et la lutte fut mouvementée à ce moment précis de l’histoire russe. Tous prenaient les armes. Faire une comparaison avec le Québec, n’est qu’une tentative, ratée, de votre part de diaboliser le communisme. Or, le capitalisme impérialiste vient de tuer près de 1 millions d’irakiens, alors…

  26. Et je dirai à mes proches qu’en 2008, il y a encore des humains assez bêtes pour prôner l’exploitation des masses laborieuses par des minorités parasitaires inutiles et non-élues. Que voulez-vous, l’évolution n’emporte qu’une partie de notre bagage génétique, puisse t-elle larguer un jour, ce primitif instinct.

    J’aime bien ces capitalistes allergiques aux débats de fond. Totalitaires pour la plupart…

  27. Le socialisme est toujours d’actualité monsieur Racine, puisque des gens comme vous continuent de peupler la Terre inapte à répandre votre modèle de « pelleteux de nuages », spécialement concocté pour les égoïstes et les opportunistes de tout acabit.

    Dois-je vous souhaiter un cancer monsieur Racine, pour l’espèce humaine, sait-on jamais…?

  28. Ce sera ma dernière intervention sur ce fil de discussion. Je n’aime pas échanger avec les extrémistes de gauche comme de droite. Le monde binaire qui leur tient lieu d’espace intellectuel en fait des gens incapables de nuance et de pondération. Ce sont des gens qui veulent croire désespérément à une idée, jugée et pure et applicable à tous. Ce sont des croyants qui ont remplacé Dieu par un évangile humain.

    Vous ne faites pas de l’histoire, mais de l’historiographie. Vous voyez toute la réalité par les seules lunettes de votre idéologie. Vous interprétez toutes les situations à l’aide de votre foi, sans critique de ses prémisses. Si quelqu’un ose vous donner tort, alors c’est un bourgeois ou un aliéné. Vous considérez donc l’immense majorité des gens comme des abrutis, puisqu’ils ne partagent pas votre vision simpliste de l’histoire et de la société.

    Le communisme a été un lamentable échec. Son application s’est avérée désastreuse dans tous les pays qui l’ont tenté. Si vous vous acharnez à prétendre que le véritable communisme n’a jamais été appliqué, alors c’est votre foi vous aveugle particulièrement. Des hommes qui se réclamaient de Marx ont bel et bien instauré des régimes qualifiés de communistes, qui ont tous connu une dérive autoritaire et bureaucratique extrême. Il faut être bien naïf pour s’imaginer que de telles expériences ne se répéteront pas advenant de nouvelles tentatives de gouvernement communiste. Comment pourrait-il en être autrement, quand la foi n’est partagée que par un petit nombre de fidèles, fasse à une majorité ignorante et aliénée ?

    Je crois à la démocratie parlementaire. C’est le seul modèle connu qui assure au plus grand nombre le respect de ses droits fondamentaux. Les dérives autoritaires que vous dénoncez ne sont que des épiphénomènes liés à l’attrait de certains politiciens américains pour la manière forte. Le retour du balancier est inévitable. Je n’aime pas beaucoup le gouvernement américain actuel, dont je ne partage pas les valeurs. J’espère seulement que les électeurs américains auront la sagesse de tourner la page sur huit ans de mauvais gouvernement.

    Quand un gouvernement de gauche s’installe au pouvoir, il est tout à fait normal qu’il doive faire face à une opposition. C’est la base même de la règle démocratique. Plus un gouvernement – de droite comme de gauche – devient autoritaire, plus il suscite une escalade dans la confrontation. Quand des extrémistes, comme vous, parviennent au pouvoir, il est presque logique qu’une réaction se développe, puisqu’elle ne partage pas vos valeurs et qu’elle se voit priver du moyen de l’exprimer autrement que par la force.

    Vous vivez dans un monde désespérément violent. Vous rêvez d’une Révolution, d’un grand soir, où tous les comptes seront réglés. Vous êtes incapables d’imaginer les conséquences logiques de vos arguments. Vous justifiez les massacres de votre camp par ceux commis par vos ennemis. À la fin, il ne reste que des cadavres. Si c’est un monde comme celui-là que vous espérez, alors vous me trouverez, moi et l’immense majorité des gens raisonnables, sur votre chemin. Je n’accepterai jamais que des extrémistes de droite comme de gauche parviennent à s’emparer du pouvoir dans un État démocratique. L’humanité mérite mieux que ça.

  29. Grand Maître des Anonymes

    Je m’associe à ces dernières paroles de M. Racine qui seront à ce sujet aussi les miennes.

  30. Grand Maître des Anonymes

    C’est calme ici, on entend une mouche (rouge) voler…

    Je m’associe aux paroles de M. Racine et les fais aussi miennes.

  31. sylvainguillemette

    J’avais averti que je ne serais pas là, Episteme vient de m’avertir que j’avais eu une réponse. Merci Episteme!

    Bon, on y va pour Nicolas! Son lèche derrière va juste suivre la coulisse de bouette et tomber dans le même trou de la contradiction…

    « « Ce sera ma dernière intervention sur ce fil de discussion. Je n’aime pas échanger avec les extrémistes de gauche comme de droite. Le monde binaire qui leur tient lieu d’espace intellectuel en fait des gens incapables de nuance et de pondération. Ce sont des gens qui veulent croire désespérément à une idée, jugée et pure et applicable à tous. Ce sont des croyants qui ont remplacé Dieu par un évangile humain. »

    Je n’ai jamais cité Marx et des citations de ce dernier. Vous me comparez à des gens qui dorment figés dans le temps et dont je me fiche.

    « Vous ne faites pas de l’histoire, mais du révisionnisme historiographie. Vous voyez toute la réalité par les seules lunettes de votre idéologie. Vous interprétez toutes les situations à l’aide de votre foi, sans critique de ses prémisses. Si quelqu’un ose vous donner tort, alors c’est un bourgeois ou un aliéné. Vous considérez donc l’immense majorité des gens comme des abrutis, puisqu’ils ne partagent pas votre vision simpliste de l’histoire et de la société.  »

    Un bourgeois, c’est celui qui possède les les machines, les usines, etc.. Je n’ai jamais traité un simple ennemi de bourgeois, sauf Jacques Saint-Pierre, mais ce dernier dit qu’il est un bourgeois. à moins qu’il n’ait rien saisi au sens de ce terme, mais c’est ce qu’il prétend.

    Ma vision simpliste de l’histoire, dites-vous? Bon, oublions le contexte historique alors…À quoi servent les bourgeois? À quoi sert-il?

    L’aliénation est un terme employé contre ceux et celles qui agissent contre leur propres intérêts, comme un étudiant qui propose le dégel des frais de scolarité par exemple, ou un patient pauvre qui propose la privatisation de la santé.

    Je n’ai pas pris les gens pour des abrutis, je vous ai pris pour un abruti, ne mettez pas le peuple en avant de vous, tel un bouclier humain, pauvre hypocrite. Vous m’avez nargué sur mes tendances communistes, que vous ne sauriez visiblement pas reconnaître d’abord. Je vous ai ensuite sauté dessus à pieds joints, mais votre estomac plat me tentait (vos propos contradictoires).

    C’est vous qui avez une vision simpliste de la société, une vision où les seuls communistes vivants, étaient les impostures de Staline, de Mao et de Kim-Il-Sung. Et sincèrement, sortez de votre pays, le socialisme avance partout en Amérique du sud, centrale et ailleurs (Europe, Afrique, etc..).

    « Le communisme a été un lamentable échec. Son application s’est avérée désastreuse dans tous les pays qui l’ont tenté. Si vous vous acharnez à prétendre que le véritable communisme n’a jamais été appliqué, alors c’est votre foi vous aveugle particulièrement. Des hommes qui se réclamaient de Marx ont bel et bien instauré des régimes qualifiés de communistes, qui ont tous connu une dérive autoritaire et bureaucratique extrême. Il faut être bien naïf pour s’imaginer que de telles expériences ne se répéteront pas advenant de nouvelles tentatives de gouvernement communiste. Comment pourrait-il en être autrement, quand la foi n’est partagée que par un petit nombre de fidèles, fasse à une majorité ignorante et aliénée ? »

    Le communisme n’a premièrement jamais existé. Cela suppose l’absence de l’État, la présence de soviets révocables en tout temps, et j’en passe. Il n’y a donc aucun exemple de communisme, dont vous pouvez pointez le dit échec.

    Tous les pays qui on vainement tenté de l’appliquer, ont subi les fureurs de Washington. Tous les pays qui ont osé parlé de socialisme, ont subi des invasions, des sanctions économiques et/ou des renversements de gouvernement démocratique suivis de dictature néo-libérale vendues aux bourgeois (les vrais là). Vous réinventez l’histoire.

    Vous dites que des hommes se targuaient d’être communistes, or, je vous réponds que l’habit ne fait pas le moine. Et en passant, ce sont des gouvernements socialistes, même si ce sont des partis communistes. Le communisme, c’est l’absence de cet État central. C’est l’existence des soviets, ceux que Staline a détruit pour asseoir SON pouvoir. Je n’ai pas de contrôle sur les humains, et je condamne fermement Staline pour ses crimes et ses problèmes mentaux, mais Staline n’était pas communiste.

    Ensuite, vous dites qu’une minorité élitiste de fidèles décident pour les autres, or, vous avez justement tout faux et on y décèle là, votre ignorance crasse du principe des soviets, des conseils populaires. Ce sont des conseils populaires, où les élus sont révocables en tout temps et élus par le peuple (régional par exemple).

    C’est donc en supposant que le conditionnement fut tout autre que celui actuel qui nous demande de consommer, inutilement, même si la planète ne nous le permet pas, au grand bonheur des bourgeois minoritaires et parasitaires, inutiles!

    « Je crois à la démocratie parlementaire. C’est le seul modèle connu qui assure au plus grand nombre le respect de ses droits fondamentaux. Les dérives autoritaires que vous dénoncez ne sont que des épiphénomènes liés à l’attrait de certains politiciens américains pour la manière forte. Le retour du balancier est inévitable. Je n’aime pas beaucoup le gouvernement américain actuel, dont je ne partage pas les valeurs. J’espère seulement que les électeurs américains auront la sagesse de tourner la page sur huit ans de mauvais gouvernement. »

    Mon modèle a commencé, depuis longtmeps, à voir le jour à Cuba. Il existe également dans certaines usines en Argentine, sous la forme de Coop, longue histoire… Il fonctionne et fait l’affaire des gens qui l’utilisent. Les entreprises sont même gérées par les ouvriers de l’usine, et augmentent même la productivité dans certains cas.

    Il n’y a pas plus, pour l’instant, démocratique que les soviets. Les soviets, c’est le pouvoir au peuple, littéralement, sans parasite entre le labeur des prolétaires et leur dû.

    Les dérives autoritaires de Bush ont fait des millions de morts et celles de Harper, peuvent amener leur lot de problème s’il est élu majoritaire. Et toujours est-il que vous ne me parlez pas de systèmes communistes, mais bien de tentatives socialistes ayant dégénéré. soit parce que des imposteurs se sont prétendus bon samaritains, soit parce que des conditions des pays étaient délabrées, soit parce qu’un intervention extérieure a eu lieu (Washington, Washington et Washington…).

    Quant au parti républicain, je n’oublie pas, comme je n’oublie pas les crimes des talibans. Ce parti politique a financé le terrorisme et pratiqué le terrorisme, point final. leur pays détient des ADM, ce qui équivaut à une double-mesure vis-à-vis leurs ennemis idéologiques. Ils ont pratiqué la torture, une autre double-mesure, qu’ils n’accepteraient pas sur leurs « pauvre » soldats. Ils mettent en place des dictatures, comme celle de Karzaï, qui n’a jamais été élu démocratiquement. En fait, vous appliquez donc une double-mesure, ne condamnant pas les crimes de ce pays, sous contrôle, tantôt démocrate, tantôt républicain. Du terrorisme puni là-bas, doit être puni ici aussi. Je suis contre les doubles-mesures, si c’est ma, c’est mal pour tout le monde! Et entendons-nous, recevoir une bombe sur la tête, y survivre, regarder autour de soi pour voir près de 90 cadavres mutilés et déchiquetés, c’est terrorisant! C’est du terrorisme et c’est fréquent… Hypocrisie…

    « Quand un gouvernement de gauche s’installe au pouvoir, il est tout à fait normal qu’il doive faire face à une opposition. C’est la base même de la règle démocratique. Plus un gouvernement – de droite comme de gauche – devient autoritaire, plus il suscite une escalade dans la confrontation. Quand des extrémistes, comme vous, parviennent au pouvoir, il est presque logique qu’une réaction se développe, puisqu’elle ne partage pas vos valeurs et qu’elle se voit priver du moyen de l’exprimer autrement que par la force.  »

    Sauf que je ne soutiens pas la répression policière. Aussi, les répressions au Venezuela ont diminué énormément si on les compare avec l’époque néo-libérale. Et encore, ceux et celles que je défends sont les travailleurs, et c’est en supposant que je sois élu démocratiquement, tout en sachant qu’ils connaissent notre programme, que nous visons ensuite obtenir leur appui quant à un changement de cap. Je ne connais pas l’avenir, ni vous, vous n’êtes pas devin et je n’y crois pas de toute façon. Et ne me faites pas de procès d’intention. Staline, c’est Staline, et c’est aussi un contexte fort différent du nôtre. Le Québec n’est pas une pays pauvre de ressources, comme l’est Cuba par exemple.

    Disons que ce paragraphe est très prématuré et qu’il projette une vision totalitaire du communisme que personne n’a vécu en passant. Vous parlez vous, de socialisme, ou de tentative de…

    « Vous vivez dans un monde désespérément violent. Vous rêvez d’une Révolution, d’un grand soir, où tous les comptes seront réglés. Vous êtes incapables d’imaginer les conséquences logiques de vos arguments. Vous justifiez les massacres de votre camp par ceux commis par vos ennemis. À la fin, il ne reste que des cadavres. Si c’est un monde comme celui-là que vous espérez, alors vous me trouverez, moi et l’immense majorité des gens raisonnables, sur votre chemin. Je n’accepterai jamais que des extrémistes de droite comme de gauche parviennent à s’emparer du pouvoir dans un État démocratique. L’humanité mérite mieux que ça. »  »

    Je ne prône pas la violence, cela dit, je condamne celle faite par le Canada et ses alliés également, comme celle des talibans, etc.. Je suis contre la répression préventive, mais je suis certain que la bourgeoisie minoritaire, parasitaire, non-élue, non-méritante et inutile ne se laissera pas faire. C’est elle qui attaquera la première, pas nous. Mais le peuple est parfois difficile à contenir, regardez les cubains (Les castristes avaient donné leur grâce à beaucoup de prisonnier alors que le peuple criait « À mort! ». Ce sont des faits historiques que vous pouvez lire dans plusieurs livres, neutres et moins neutres.).

    Vous vous trompez si vous croyez que je ne pense jamais aux conséquences de mes dires, mais je sais aussi percevoir les malheurs actuels, du système actuel, qui sont bel et bien commis par NOS gouvernements, servant les intérêts des BOURGEOIS minoritaires, parasitaires, non-élus, non-méritants, et inutiles, plutôt que ceux du peuple. On peut en débattre, mais d’abord, continuons avec ces bourgeois.

    Je n’ai jamais justifié quelconque massacre, vous m’accusez de choses que je n’appuie pas. Ne me mettez pas de propos dans la bouche, ne me faites plus jamais de procès d’intention non plus et je vous emmène en cour pour diffamation. Je n’ai jamais soutenu quelconque massacre, retenez bien cela!

    Alors c’est peut-être vous qui finirez sur le chemin d’une large majorité de travailleurs, puisque vous ne condamnez pas le terrorisme des uns, mais que celui des autres. Je condamne tous ces crimes, sans aucune réserve.

    L’humanité mérite de se débarrasser de l’ignorance surtout! Retournez lire sur le socialisme, et cessez de lire en diagonale. L’humanité ne mérite pas de se faire exploiter par une minorité parasitaire, non-élue, non-méritante et inutile. L’humanité ne mérite pas que ses chefs l’envoi à la guerre, pour les intérêts d’une minorité parasitaire, non-méritante, non-élue et inutile à l’humanité.

    L’humanité ne mérite pas de cours de socialisme ou de communisme de votre part, puisque vous n’y connaissez visiblement rien. Une pomme est une pomme, une orange, une orange…

    Je suis communiste et je souhaite avoir des conseils populaires. Prochainement, nous abolirons totalement le poste de chef dans le Parti communiste du Québec, comme dans Québec-solidaire. le seul chef que nous aurons, sera destiné, la loi nous l’oblige, au DGEQ. Nous aurons que des portes-parole. Appuyez-vous un parti politique qui puisse en dire autant? On repassera question démocratie.

    Pour terminer, c’est très urgent. Allez vous renseigner sur le communisme, ses principes, et sur le socialisme. Lisez au moins sur le « soviets », rendez-vous service!

    (On m’avait dit (Episteme) que quelqu’un m’avait servi une bonne correction, mais sincèrement, j’aurais cru la tâche plus ardue. Meilleure chance la prochaine fois! Nicloas et Grand-Maître, venez débattre avec nous sur RW, aucune chance de censure! Vous payez notre cause! Des mascottes gratuites de la droite sur son 31!)

  32. sylvainguillemette

    En plus, ils se félicitent, malgré leur tort, entre eux sur le blogue de Racine où je semble bloqué. Je les invites également sur notre blogue, question de démolir leur petite argumentation vide sens…

  33. sylvainguillemette

    Merci Nicolas Racine, de ne pas censurer afin que toutes et tous, sur votre blogue, puissent voir que vous ne connaissez rien au communisme.

    en passant Nicolas Racine, l’une des principales oppositions de l’Inde, est communiste et regroupe plus d’un million de membres. mon espèce n’est pas en voie d’extinction.

  34. @Sylvain

    Tu n’es pas bloqué sur mon site. J’apprécie même que tu ai fait ton commentaire. Ainsi, plus de gens s’apercevront de l’extraordinaire ineptie de tes arguments. Ta diarrhée verbale, décousue et vide, aide au contraire à bien comprendre quel genre d’idées tu défends.

    Au fait, comment fais-tu pour prétendre connaître le communisme si celui-ci n’a jamais existé ? Ta connaissance est donc toute théorique.

    Au fait, si je sais toujours compter, 1 000 000 de membres du PCI, ça représente bien 0,1% de la population indienne, non ? Ça doit ressembler au score du PCQ dans les comtés ou vos candidats se sont présentés.

    Continue à délirer. Tu convaincs sans cesse plus de modérés de s’éloigner de tes idées.

  35. Internationaliste

    Pour ton info Nicolas Racine il y a plusieurs partis communistes en Inde, dont certains se réclament même du maoïsme. Il y a même des provinces qui sont gouvernées par les communistes.

  36. @Internationaliste

    Je connaissais déjà cette situation en Inde. Ça n’a pas empêché le gouvernement fédéral de se lancer dans une vaste politique de libéralisation de l’économie.

  37. sylvainguillemette

    @ Nicolas Racine, qui patine

    « Tu n’es pas bloqué sur mon site. J’apprécie même que tu ai fait ton commentaire. Ainsi, plus de gens s’apercevront de l’extraordinaire ineptie de tes arguments. Ta diarrhée verbale, décousue et vide, aide au contraire à bien comprendre quel genre d’idées tu défends. »

    J’apprécie de ne pas avoir été bloqué, c’est je crois, la première fois que ça m’arrive sur un blogue adverse. David Gagnon défend le terrorisme d’Israël et des États-Unis d’Amérique, et quand je l’en accuse, il efface mes messages. Après ça, ça vient critiquer la liberté d’expression à Cuba…
    Peu importe, merci…

    Je vous mets au défi de démentir quelconque de mes arguments. Faites-le, et je vous accorderai du respect.

    Qu’est-ce qui ne fonctionne pas dans ce que je dis?

    Le terrorisme?

    L’État?

    Les soviets?

    Ce que font les impérialistes de tous les côtés; Russie, Chine, États-Unis, Canada, etc..?

    Puis-je savoir, où je dis n’importe quoi? Démentez la partie concernée, s’il vous plaît.

    « Au fait, comment fais-tu pour prétendre connaître le communisme si celui-ci n’a jamais existé ? Ta connaissance est donc toute théorique. »

    Tout à fait, et tout doit suivre le courant de l’humanité, et s’adapter. Le communisme, c’est considérer que les soviets soient bien en place pour remplacer l’État qui lui, disparait. Ça n’a jamais existé, pointez-moi un seul endroit où vous avez vu cela.

    On ne change pas le conditionnement d’une humanité en claquant des doigts, le communisme est loin d’être à notre porte. C’est ce que vous appelez utopie. Mais sincèrement, quand je sais que le modèle nord-américain, s’il était globalisé, coûterait de 5 à 7 planètes Terre de ressources, je me dis qu’il y en a des pires…

    Laissez-moi donc rêver à la paix et au pouvoir des soviets en paix. Je vous laisse bien, vous, faire croire que les bourgeois sont méritants, utiles et que le capitalisme va un jour partager les richesses, ce qu’il n’a jamais fait, tout au contraire?!?

    Continuez de pelleter des nuages, ça doit être aussi utile qu’un bourgeois de toute façon. Et en passant monsieur Racine, si vous aimez tant ce modèle, nommez-moi donc les planètes de rechange que vous avez répertoriées dans le cosmos. Si vous ne le faites pas, c’est que vous vous fichez éperdument des autres nations dans le monde.

    « Au fait, si je sais toujours compter, 1 000 000 de membres du PCI, ça représente bien 0,1% de la population indienne, non ? Ça doit ressembler au score du PCQ dans les comtés ou vos candidats se sont présentés. »

    Monsieur Racine, le contenu, pas le contenant. Je ne possède pas de média à ma solde, pour partager plus grandement mes idées de justice sociale, avec le reste de la population. Vive la bloguosphère! Ça nous permet de coincer des « Racine », et de leur mettre leurs contradictions multiples dans les dents.

    Venez démolir nos propositions et notre argumentaire, ensuite vous irez faire le paon comme vous voudrez. Pour l’instant, vous ne lancez que des accusations gratuites, pauvres d’argumentaire. Facile de dire, « ta diarée verbale », sans préciser les points et sans les démentir ensuite. C’est tout ce que vous avez à offrir, vous, les capitalistes. Que des contradictions et des affirmations gratuites.

    Comme pour le Ô Capital, il a toujours raison…

    Allez voir les sites des conservateurs et des libéraux, tout s’est bâti sur des mensonges dès le début. Il y a des bourgeois minoritaires qui parasitent le système et qui exploitent notre labeur, sans que l’on nous demande notre avis.

    Ces partis ne condamnent pas le terrorisme perpétré par Washington et Tel-Aviv. C’est une forme d’appui au terrorisme, non? Pourquoi condamne t-on, sous simple présomption, l’Iran pour développer des armes nucléaires, mais qu’en même temps, on ne condamne pas les empires en possédant des tonnes? Allô? Si vous appuyez ce principe, je ne le sais pas, mais si vous l’appuyez, vous êtes en contradiction, non?

    Dois-je continuer sur d’autres sujets?

    Mon parti est en règle, ne donne aucun appui au terrorisme et demeure bien plus démocratique que vos partis capitalistes. Je n’ai rien à vous envier. Regardez les partis s’entre-déchirer pour une question de « leadership », allô? Leadership? Qu’est-ce que c’est que cette farce? Et ça se dit démocratique ensuite? Allons, un peu de sérieux. Trouvez mieux comme attaque la prochaine fois, opportuniste.

    « Continue à délirer. Tu convaincs sans cesse plus de modérés de s’éloigner de tes idées. »

    Ouais, je délire rare. Trouvez-moi une seule planète de rechange, pas de 5 à 7 là, juste une.

    Vous n’êtes pas modéré, vous êtes opportuniste et vous n’êtes pas prêt à sacrifier vos intérêts pour ceux de la masse. Que vous ne soyez vous, pas prêt, je m’en fiche. Je n’ai pas l’intention de vous imposer quoique ce soit ni aujourd’hui, ni dans l’avenir. Je ne vivrai probablement jamais, dans mon ère, le communisme.

    C’est une tendance comme une autre, la vôtre vénère le bourgeois minoritaire, parasitaire, non-élu, non-méritant et inutile. Et pour s’épandre, elle use du terrorisme, des dictatures, de la torture, d’assassinats politiques, de coups d’État et d’ADM sur des civils.

    Merci monsieur Racine, bonne journée là.

  38. sylvainguillemette

    Je sais que vous ne connaissez rien sur le communisme monsieur Racine, allez donc lire au moins, par vous même, sur le sujet. Je crois que vous n’avez pas saisi une partie, sur les soviets…

  39. ETHIQUE et POLITIQUE

    ….de la même manière qu’il existe un code de la route… (parmi près de 70 codes en vigueur dans la législation)

    ….pourquoi tant de réticence à vouloir travailler  » ENSEMBLE  » sur la constitution d’un Code de conduite (éthique) politique ?

    Un tel code n’empêchera ni les excès ni les accidents, mais il aura le mérite d’exister et espérons-le, de limiter les blessés et les morts! … d’autant plus que l’exercice de la conduite politique s’engage sur des routes de plus en plus dangereuses, où transitent d’énormes poids lourds économiques !

    C’est simpliste comme comparaison, n’est-ce pas ? mais que les réfractaires démontrent alors que l’absence d’un code de conduite éthique politique ne fait pas CRUELLEMENT défaut… dans la conscience collective …. et dans la législation.

    … même si de tout temps les réflexions sur l’éthique politique se sont enlisées, … faut-il pour autant baisser les bras?

    … NON ! alors soyons cohérent ! luttons aussi et « d’abord » pour la constitution d’une CODE DE CONDUITE POLITIQUE (ou d’analogue dénomination)

    MERCI DE VOTRE ATTENTION

    BERTRAND
    http://www.la-convergence-ethique.org/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s