L’IEDM ou la désinformation en santé

Comme pour changer, l’Institut Économique de Montréal plaide encore pour les services médicaux privés.

Une récente soi-disante étude (par l’économiste Julie Frappier) de ce think tank de droite préconise que l’État aurait avantage à favoriser le temps supplémentaire au privé des infirmières à son emploi parce que cela contribuerait à résoudre la pénurie de main-d’œuvre en santé.

Cela atténuerait le manque de personnel, mais pour qui?  Il semble évident qu’une migration accrue des infirmières publiques vers le privé, même seulement pour le surtemps, n’avantagera pas le secteur public déjà en crise de ressources humaines.

Le plus inconséquent dans tout ça est que les infirmières du réseau étatique effectuent déjà des heures supplémentaires nombreuses, souvent obligatoires en raison des services essentiels, et qu’on suggère ici au gouvernement de relaxer cette politique afin de fournir des travailleuses à la santé privé au risque d’aggraver la situation dans le public.

Serait-ce une stratégie pour miner encore plus le système public en faisant croire que la suggestion de cette étude de l’IEDM serait au bénéfice de tous les patients québécois?

Il ne s’agit que de pure désinformation qui essai de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et visant à implanter le privé en santé de façon générale au détriment des plus démunis.

12 réflexions sur “L’IEDM ou la désinformation en santé

  1. Évidemment que l’Illusion Économique de Montréal (IEDC), en lien avec les think tank de l’Institut Fraser en Colombie Britannique et du Council on Foreign Relations (CFR) au États-Unis, tous pro-privatisation et pour les intérêts des corporations et source des infâmes PPP d’où sont issus Harper et ici Mario Dumont, a pour but de créer des tempêtes et ensuite nous amener ces supers propositions pour privatiser tout le système comme étant la solution miracle.

    Pourquoi ne pas considérer cette proposition publiée par Pierre JC Allard sur CentPapiers:

    Les maîtres-médecins
    http://www.centpapiers.com/Les-maitres-medecins,3942

    Il faudrait aussi commencer à faire comme la Nouvelle-Zélande comme le rapportait Amir Khadir qui a négocier les prix sur les médicaments payés à Big Pharma. On pourrait facilement sauver 1 milliard en santé au lieu de se mettre à genoux devant ces requins.

  2. Tout ce que ce Thing Tank publie, c’est uniquement pour les intérêts de ceux qui financent ces «études»…

    L’introduction du privé en santé va nous faire reculer aux années 30. Qui pourrait se permettre une opération de 60 000$ et 8000$ de frais d’hospitalisation hormis en s’endettant pour plusieurs années ?

  3. Arnold S.

    Bonjour Jimmy,

    Le problème des infirmières, avec lequel je suis familier, est bien simple: les conditions de travail offertes par le MSSS dans les hôpitaux sont horribles, ce qui les forcent à quitter la profession par centaines à chaque année. La pénurie ainsi créée est artificielle et on récolte ce que l’on sème.

    Quant au privé en santé, il est déjà largement présent, Dieu merci. Quant vous aurez l’ombre d’une tumeur et que l’on vous demandera d’attendre 3 mois pour un CT_Scan, vous serez bien content de prendre 600$ de vos économies bien méritées pour les investir dans un Scan dans une clinique privée où les délais d’attente sont de 24-48 hres.

    _____

    Antho écrit: « Qui pourrait se permettre une opération de 60 000$ et 8000$ de frais d’hospitalisation »:

    Antho, si j’ai les moyens de l’investir ce 80 000$ dans une opération, pourquoi n’aurais-je pas le droit de le faire? (bien entendu je continue à payer mes taxes et impôts). Le Québec n’est pas encore à Cuba, à ce que je sache.

    L’histoire du personnel infirmier qui va émigrer en masse vers le privé, quant à moi, ce sont de fausses peurs. Le privé n’accorde jamais la sécurité d’emploi et c’est ce que recherche la majorité des gens.

    Quant aux pseudo-études scientifiques de l’IEDM, ne perdez pas votre temps à les discuter, elles sont évidemment biaisées.

  4. Salut Jimmy. Ce sont les compagnies d’assurances qui poussent l’IEDM à faire la promotion du privé ad nauseam. La Great West, propriété de la famille Desmarais peut compter sur eux et sur La Presse pour nous laver le cerveau à répétition.

    Et il y a des truites qui mordent à l’hameçon en croyant que leur liberté est reliée à leur capacité de payer pour accéder aux soins plus rapidement. Pathétique.

  5. @Lutopium

    Évidemment que cet organisme à « but non lucratif » (tu parles!) est backé par les consortiums privés qui veulent mettre la main sur le secteur public.

    Les marchés des biens et services privés étant saturés, ils se tournent alors vers les services publics pour acquérir encore plus de bénéfices.

  6. @Arnold S.

    « les conditions de travail offertes par le MSSS dans les hôpitaux sont horribles, ce qui les forcent à quitter la profession par centaines à chaque année. La pénurie ainsi créée est artificielle et on récolte ce que l’on sème. »

    Non, la crise actuelle est démographique. Il y a penurie de main-d’oeuvre dans tous les domaines, incluant la santé. Cela est dû aux retraites massives des baby-boomers. Il faut aussi compter la clientèle accrue en santé en raison du vieillissement des baby-boomers.

    « Quant vous aurez l’ombre d’une tumeur et que l’on vous demandera d’attendre 3 mois pour un CT_Scan, vous serez bien content de prendre 600$ de vos économies bien méritées pour les investir dans un Scan dans une clinique privée où les délais d’attente sont de 24-48 hres. »

    Tant mieux pour les nantis, mais cela veut dire pour les moins nantis que leurs vies pèsent moins dans la balance. C’est une question d’équité.

    Si l’on cesserait de réduire les impôts des entreprises, dont les pétrolières, peut-être que l’État aurait l’argent nécessaire pour financer le système public.

  7. Arnold S.

    Salut Jimmy,

    Si l’on cesserait de réduire les impôts des entreprises, dont les pétrolières, peut-être que l’État aurait l’argent nécessaire pour financer le système public.

    Le problème est en partie là: l’État veut financer ET organiser, planifier et opérer tous les services dits publics. Il en est malheureusement incapable. La preuve en a été donnée.

    S’il se contentait de seulement gérer le financement, ce serait déjà un moindre mal.

    D’autre part, les soins médicaux sont, en eux-mêmes, sont un trou sans fin: injectez plus d’argent dans le système et les médecins vont tout simplement prescrire plus de tests, plus de scans, plus de biopsies, plus de chirurgies d’un jour, etc. (pour se protéger légalement et parce que les moyens techniques sont disponibles) et ils trouveront automatiquement plus de maladies, plus de tumeurs, plus d’erreurs médicales de toutes sortes (chaque geste chirurgical posant un risque en soi), etc. et on aura plus de malades, plus d’interventions et le système de « santé » coûtera encore plus cher.

    Ivan Illich a très bien démontré l’effet contre-productif de la médicalisation à l’excès de la société: au-delà d’un certain stade, la médecine elle-même rend malade.

    Quant aux CT-Scans, s’ils sont vraiment requis en urgence, l’hôpital leur donne la priorité. Pas besoin d’aller dans le privé quand c’est vraiment nécessaire et urgent.

  8. Arnold S.

    Ce sont les compagnies d’assurances qui poussent l’IEDM à faire la promotion du privé ad nauseam. La Great West, propriété de la famille Desmarais peut compter sur eux et sur La Presse pour nous laver le cerveau à répétition.
    ______
    Oh la la…Encore des gros méchants. Vous êtes devenus maîtres dans la Théorie de la conspiration.

    Desmarais et cie ne sont pas « méchants » en soi, ils ont tout simplement une position idéologique différente de la vôtre et ils s’occupent d’en faire la promotion (tout comme les syndicats, les socialistes de toutes orientations, etc. font la promotion de leurs propres positions idéologiques).

    Quant au soi-disant lavage de cerveau de La Presse, dis-toi qu’il se fait à plus grande échelle et est beaucoup plus grave dans nos écoles primaires et secondaires où nos camarades syndiquéEs émasculent et transforment nos garçons québécois en lavettes à planchers….et ça, c’est quand ils ne se suicident pas où ne quittent pas l’école.

  9. internationaliste

    Les types comme Desmarais ont énormément de pouvoir dans notre société et ils s’en servent pour mieux mousser leurs intérêts à notre détriment. Les grands médias, dont La Presse et le Journal de Montréal, participent activement à cette opération et font du lavage de cerveau dans le public. Le poids des capitalistes dans la vie publique est sans commune mesure avec celui des syndicats et des socialistes.

    Le fait que Desmarais soit sur le CA de Great-West n’est pas étranger que cet homme fait la promotion de la privatisation du système de santé. Pas besoin de croire aux « théories du complot » pour comprendre ça. De toute façon avec ce que tu dis sur les professeurs démontrent que tu adhères aussi à ce genre de théorie quand ça fait ton affaire.

    C’est quoi le rapport de dire qu’on « transforme les garçons en lavette à planchers »! Ce serait sûrement mieux de leur apprendre à tapocher leurs amis et à tabasser les gais et tout ceux qui sont différents dans les cours d’écoles comme ça c’est fait pendant très longtemps.

  10. Arnold S.

    Salut Internationaliste

    – De toute façon avec ce que tu dis sur les professeurs démontrent que tu adhères aussi à ce genre de théorie quand ça fait ton affaire.

    Je n’adhère pas à vos schèmes politiques dépassés, qu’ils soient de gauche, de droite, conservateurs ou libéraux. Ils ne sont plus adaptés au type de société dans lequel nous vivons. Vous avez une vision manichéenne du monde.

    Commençons par comprendre et décoder les phénomènes socio-économiques actuels, pas du temps d’Adam Smith ou de Karl Marx, et les solutions politiques en découleront aisément.

    ________

    C’est quoi le rapport de dire qu’on “transforme les garçons en lavette à planchers”!

    Le rapport, c’est le lavage de cerveau. Entre le lavage de cerveau » des lecteurs adultes de la Presse et le lavage de cerveaux de nos jeunes garçons dans nos écoles, il y a une différence de gravité.

    Ce serait sûrement mieux de leur apprendre à tapocher leurs amis et à tabasser les gais
    ???????
    Hein, t’as pris ça où? Tu vas d’un extrême à l’autre. Ce n’est pas du tout ce que j’ai dit.
    On peut très bien éduquer nos jeunes garçons comme des êtres équilibrés, MAIS en les respectant dans leur identité masculine.

    On peut être un homme, vivre comme un homme et penser comme un homme sans avoir besoin, justement, de tabasser les gais,

    Ta remarque démontre très bien qu’au Québec, les hommes ne sont pas capables de se penser comme homme: si on n’est pas dans le modèle « femme », on ne peut qu’être un violent et un « tabasseur de gais ». Ça n’a plus de sens.

    et tout ceux qui sont différents dans les cours d’écoles comme ça c’est fait pendant très longtemps.
    Maintenant, on les émascule et on les transforme en eunuques ou en hobbits et ça, ce sont ceux qui réussissent à passer au travers du système. Je n’appelle pas ça un progrès.

  11. internationaliste

    La défense des valeurs « masculines » a souvent servi de prétexte pour propager l’homophobie. Je n’y peux rien, c’est la réalité. Et les jeunes hommes qui veulent exprimer leur masculinité peuvent très bien le faire. J’ai des neveux, dont un qui va encore à l’école secondaire et ils ne sont en rien « émasculés » comme tu dis.

    Quant au lavage de cerveau de La grosse Presse et du journal de Montréal, sans compter celui de l’IEDM, il est très réel et très pernicieux.

  12. sylvainguillemette

    « Quant au privé en santé, il est déjà largement présent, Dieu merci. Quant vous aurez l’ombre d’une tumeur et que l’on vous demandera d’attendre 3 mois pour un CT_Scan, vous serez bien content de prendre 600$ de vos économies bien méritées pour les investir dans un Scan dans une clinique privée où les délais d’attente sont de 24-48 hres. »

    Qui a 600 dollars de côté pour ce genre d’occasion? Même pas la moitié du Québec! Donc accessibilité=un gros 0. Cuba, un pays du tiers monde, elle, réussi à multiplier les performances et moins loin encore, en Ontario, le système public est un des meilleurs en Amérique du Nord et l’attente y est brève.

    Le privé en santé ne sauve rien du tout, sauf les mieux nantis. Même que dans les faits, c’est le privé qui est à la remorque du public. Nous faisons vivre le privé et en criminalisant le privé en santé comme à Toronto, où les amendes sont très salées en ce sens, le problème de pénurie se règle automatiquement. Ce que ne dit pas Arnold, c’est que c’est l’ouverture au privé qui a créé cette pénurie de main-d’oeuvre, car celle-ci cherche le plus offrant. C’est pourtant logique!

    Parlant de 600$, un camarade de la physiothérapie où je suis soigné m’a fait part d’une aventure du genre à la clinique privée du coin. Il a payé 900 dollars pour une radiographie et le comble, ils se sont trompés de bras! Ils ne remboursaient pas! Alors si en plus les gens doivent se payer des assurances, votre modèle Arnold, risque fort bien de couler avec l’économie qui coule aussi.

    De plus, c’est une pratique honteuse où un bourgeois profite à souhait de la misère des autres, parce que lui, c’est un bourgeois et qu’il a les moyens de se partir une clinique. Et Arnold ne saurait même pas expliquer le droit divin d’exploiter le travail d’autrui par quelconque pseudo-argument. Alors non, je suis complètement en désaccord avec Arnold, d’autant plus que le privé en santé coûte plus cher et n’améliore pas l’accessibilité (les deux buts de la loi Chaouli dans le fond!), ce qui devrait donc remettre en question le jugement Chaouli une bonne fois pour toute, mais nous vivons au Québec, un autre royaume du totalitarisme! Fuck les études, fuck les faits, le totalitarisme, c’est mieux!

    « Antho, si j’ai les moyens de l’investir ce 80 000$ dans une opération, pourquoi n’aurais-je pas le droit de le faire? (bien entendu je continue à payer mes taxes et impôts). Le Québec n’est pas encore à Cuba, à ce que je sache. »

    Arnold dit dans le fond, « à chacun son problème, c’est pas le miens ». Et c’est quoi le rapport avec Cuba? Québec a fait des choix dans le passé, ne mêlez pas Cuba à cela, ou vous en sortirez encore perdant.

    Sinon, les vautours libéraux et péquistes ont ouvert la porte à une pratique controversée qui dans les faits, est plus coûteuse pour toutes et tous, tout en enrichissant les riches, et qui n’améliore pas l’accessibilité, donc les files d’attente. C’est du totalitarisme, les médecins au privé ou au public sont des êtres humains. Tout comme le génie humain, le capitalisme ne peut se targuer d’avoir le monopole de l’accessibilité, de la bonne gestion, etc., bien au contraire! Toutes les études le prouvent d’ailleurs.

    Qu’est-ce qui vous empêche Arnold? L’équité avec les autres, vous ne méritez pas plus de soins qu’un autre et aucune loi scientifique n’abonde en ce sens. Bref, vous êtes peut-être justement une personne qui en mérite moins que d’autre, puisque vous crachez sur les autres n’ayant pas ce 80 000$. Égoïste? Ce serait normal, ça va de paire avec le capitalisme.

    « L’histoire du personnel infirmier qui va émigrer en masse vers le privé, quant à moi, ce sont de fausses peurs. Le privé n’accorde jamais la sécurité d’emploi et c’est ce que recherche la majorité des gens. »

    Ce sont pas des fausses peurs, c’est un fait! On ne peut pas cloner les médecins, alors si le privé a besoin de médecins, il doit les puiser quelque part, non pas dans le néant. Logique pourtant… Et les preuves sont irréfutables, c’est le cas partout où le privé ouvre ses portes. Horaires, salaires, etc, sont autant d’arguments utilisés par les migrants. Et pourtant, ce n’est qu’une question de gestion du tout, aucun rapport avec le privé ou le public, c’est de la démagogie, rien d’autre!

    Les infirmières au privé sont dans des agences, celles-ci les placent.

    « Quant aux pseudo-études scientifiques de l’IEDM, ne perdez pas votre temps à les discuter, elles sont évidemment biaisées. »

    Mais pas celle de l’IRIS et d’autres firmes du genre. Et le constat s’impose, le privé coûte plus cher et ne règle pas les problèmes encourus qui sont arrivés au jugement Chaouli. Ce jugement devrait être renversé, mais il n’en sera le cas. Pourquoi? parce que la cour, c’est l’État et l’État protège les intérêts des bourgeois. Bref, quand même on prouverait que le privé donne le cancer, les jugements en cour seront toujours favorables au privé et aux bourgeois minoritaires et parasitaires qui en profitent.

    Et comme totalitarisme, on ne trouve pas mieux! Arnold, dites-moi sous quelle ordonnance divine les bourgeois ont-ils le droit d’exploiter le travail d’autrui et de posséder les machines? Il n’y a jamais eu de débat, aucun. Le salariat est pourtant discutable. Rien n’explique cette exploitation des masses par les minorités bourgeoises parasitaires.

    L’IEDM n’est qu’une église de la secte capitaliste qui vogue sans argument, c’est 100% capitaliste d’ailleurs comme manière de faire!

    « Non, la crise actuelle est démographique. Il y a penurie de main-d’oeuvre dans tous les domaines, incluant la santé. Cela est dû aux retraites massives des baby-boomers. Il faut aussi compter la clientèle accrue en santé en raison du vieillissement des baby-boomers. »

    Et voilà! Bien dit Jimmy! Par exemple, il manque plus de 90 000 travailleurs dans le secteur minier. Et c’est pareil à peu près partout, sauf en « infographie » (saturé à l’os!).

    « Le problème est en partie là: l’État veut financer ET organiser, planifier et opérer tous les services dits publics. Il en est malheureusement incapable. La preuve en a été donnée. »

    C’est pas une preuve ça, c’est de la démagogie! Ailleurs, les États sont capables. L’État québécois a tout fait pour saborder son système de santé public. Les gouvernements ont laissé dépérir le système jusqu’à aujourd’hui. Et voilà le travail et a mené à l’ouverture du privé en santé. C’est du sabordage! Du sabotage! L’État ontarien est capable. L’État cubain du tiers-monde est capable. C’est n’importe quoi.

    « D’autre part, les soins médicaux sont, en eux-mêmes, sont un trou sans fin: injectez plus d’argent dans le système et les médecins vont tout simplement prescrire plus de tests, plus de scans, plus de biopsies, plus de chirurgies d’un jour, etc. (pour se protéger légalement et parce que les moyens techniques sont disponibles) et ils trouveront automatiquement plus de maladies, plus de tumeurs, plus d’erreurs médicales de toutes sortes (chaque geste chirurgical posant un risque en soi), etc. et on aura plus de malades, plus d’interventions et le système de “santé” coûtera encore plus cher. »

    Encore n’importe quoi, il est prouvé par plusieurs firmes que c’est le privé qui coûterait plus cher et qui ne changerait rien aux files d’attente. Je fais confiance aux professionnels de la question, sinon, démontrez-moi vos études. Et encore, légitimez-nous l’exploitation des prolétaires majoritaires par la minorité parasitaire ayant le divin droit d’exploiter le travail d’autrui.

    « Ivan Illich a très bien démontré l’effet contre-productif de la médicalisation à l’excès de la société: au-delà d’un certain stade, la médecine elle-même rend malade. »

    Et les riches ne vont jamais s’empiffrer de pilules sans raison? Et les acteurs hollywoodiens ne se droguent pas? Encore de la démagogie. Le système public fonctionne ailleurs, il n’y a aucune raison, sauf la pénurie de personnel, pour que notre système public ne fonctionne pas. Sauf aussi le sabordage et le sabotage des gouvernements capitalistes et vendus au Ô Capital qui donne le droit divin aux bourgeois minoritaires et parasitaires d’exploiter le fruit du labeur d’autrui, en l’occurrence celui des prolétaires majoritaires sur Terre.

    « Quant aux CT-Scans, s’ils sont vraiment requis en urgence, l’hôpital leur donne la priorité. Pas besoin d’aller dans le privé quand c’est vraiment nécessaire et urgent. »

    Alors il est où le problème? Il n’y aucune raison, aucune, pour aller au privé. Sauf si on est un égoïste riche qui se fiche éperdument de l’équité sociale des soins de santé et de l’accessibilité. Bref, il n’y a pas de raison pour que la majorité des humains embarquent dans cette fraude honteuse où les malheurs des uns, paieront encore les mêmes riches déjà parasitaires d’autres sources de travail. Bref, c’est de la marde et un piège à la con, et une porte de sortie pour les sales égoïstes.

    « Oh la la…Encore des gros méchants. Vous êtes devenus maîtres dans la Théorie de la conspiration. »

    Quelle théorie? Vous niez que le but des bourgeois soit de faire des profits sur le dos des autres? Démontrez-le.

    « Desmarais et cie ne sont pas “méchants” en soi, ils ont tout simplement une position idéologique différente de la vôtre et ils s’occupent d’en faire la promotion (tout comme les syndicats, les socialistes de toutes orientations, etc. font la promotion de leurs propres positions idéologiques). »

    Desmarais est un bourgeois, il fait partie d’une minorité d’exploitants parasitaires (près de 2% de la population mondiale), il exploite le travail d’autrui avec ce droit divin capitaliste. Et les autres dont vous parlez se retrouvent dans le prolétariat, soit la majorité humaine sur Terre et la classe exploitée par la minorité parasitaire que représente ici, Desmarais. Démontrez-nous, avec un argument, un seul, que le bourgeois mérite le droit divin d’exploiter le travail d’autrui, soit celui de la majorité humaine alors que lui, Desmarais, fait partie de la minorité parasitaire humaine.

    Bref, vous ne faites que réaffirmer gratuitement et sans argument, les lois du capitalisme et de l’exploitation. C’est totalitaire pas à peu près, car vous savez que le débat n’a jamais eu lieu quant au capitalisme. D’ailleurs, parlant de débat, ça fait très longtemps que je vous ai demandé de me donner cette raison divine qui donne le droit aux parasites minoritaires bourgeois d’exploiter la majorité prolétaire. C’est long longtemps!

    « Quant au soi-disant lavage de cerveau de La Presse, dis-toi qu’il se fait à plus grande échelle et est beaucoup plus grave dans nos écoles primaires et secondaires où nos camarades syndiquéEs émasculent et transforment nos garçons québécois en lavettes à planchers….et ça, c’est quand ils ne se suicident pas où ne quittent pas l’école. »

    Imputer au syndicalisme les suicides dans les écoles et les lavettes qui y pulluleraient, c’est bas et injuste, mais surtout, inexact! Le capitalisme lui, n’a certainement pas aidé à la cause voyons! Et pourtant! C’est quoi le but premier du capitalisme? Amasser du Ô Capital qui donne le droit divin d’exploiter le travail des autres, comme une lavette! Un bon slogan serait: « Écrasez-vous les uns les autres! »

    Tout un système! Cré Arnold!

    « Je n’adhère pas à vos schèmes politiques dépassés, qu’ils soient de gauche, de droite, conservateurs ou libéraux. Ils ne sont plus adaptés au type de société dans lequel nous vivons. Vous avez une vision manichéenne du monde. »

    C’est plutôt Arnold qui dans un totalitarisme des plus pseudo-pertinent, donne le droit divin aux bourgeois minoritaires et parasitaires d’exploiter le labeur d’autrui. JSP, sors de ce corps!

    Les prolétaires majoritaires, en 2008, sont toujours exploités par les minoritaires bourgeois parasitaires. Rien n’a changé, les bourgeois servent les mêmes âneries d’ailleurs. « Créer des richesses afin de mieux les partager », ouais, c’est ça, pis ta mère!

    Ça fait déjà plus de deux siècles qu’ils amassent du Capital, pour mieux le « garder », de belles conneries! Tout le monde sait que le capitalisme mène à l’impérialisme, à la monopolisation des richesses, à la cartellisation, etc.. Démontrez le contraire! Et la bourse? Qu’est-ce que c’est sinon que ce sont les plus gros, les Cartels? Pfff…

    Karl Marx est toujours d’actualité, c’est que vous devriez le relire, vous n’y avez rien compris je crois. (si vous l’avez lu)

    « Le rapport, c’est le lavage de cerveau. Entre le lavage de cerveau” des lecteurs adultes de la Presse et le lavage de cerveaux de nos jeunes garçons dans nos écoles, il y a une différence de gravité. »

    Pardon? Vous blaguez j’espère! Quand des adultes se font laver le cerveau par les IEDM, par LaPresse, qui est profondément, en 2008, anti-communiste, c’est pas mal plus dangereux que des enfants qui apprennent à partager. LaPresse banalise les guerres, LP banalise le terrorisme d’État, LP banalise l’exploitation de façon ultra-totalitaire, etc.. LaPresse est totalitaire! LP défendait également RCTV, une station qui appelait le peuple aux armes et qui passait des films pornos à l’heure du souper. LP a défendu le privé en santé à maintes reprises, ignorant les études prouvant que le privé coûtait plus cher et n’améliorerait pas l’accessibilité du tout. Bref, c’est de la marde, mais ça me permet de comprendre votre idéologie sectaire et suicidaire*.

    *Suicidaire parce que vous n’avez toujours pas trouvé de planète de rechange, (5 à 7) nécessaires afin de globaliser votre merveilleux modèle de dominés majoritaires par des dominants minoritaires.

    « On peut être un homme, vivre comme un homme et penser comme un homme sans avoir besoin, justement, de tabasser les gais, »

    L’homosexualité ne s’apprend pas à l’école, seriez-vous homophobe?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s