Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

La cherté du pétrole atteint des hauteurs inégalées en ce mois de mai 2008.  Pourtant, peu de publicités concernant les voitures électriques, hybrides, à hydrogène ou à compression d’air sont diffusées dans les médias.

De telles technologies peuvent bien exister ainsi que quelques modèles timidement mis en vente, mais on ne leurs donne pas le marketing nécessaire à leur développement à grande échelle sur le marché.

On aurait pu croire que la montée fulgurante du prix du pétrole brut aurait incité GM, Ford ou Honda à s’impliquer plus dans une migration totale vers des engins de locomotion plus écologiques et moins dépendants des carburants fossiles. 

Mais non. 

Les grands constructeurs automobiles ne sont pas empressés de suggérer des alternatives viables au traditionnel moteur à combustion car la production de celui-ci est peu coûteuse et la complémentarité de leurs activités avec les pétrolières permet à leurs actionnaires d’engranger aisément des millions de profit. 

En monopolisant la publicité envers un seul type de véhicule, ils piègent les consommateurs qui n’ont alors d’autre choix que d’acheter toujours et encore la voiture à essence au grand plaisir de leurs amis naturels, c’est-à-dire les producteurs de pétrole raffiné.