Le temps est compté pour Maxime Bernier

Les multiples frasques du ministre des affaires étrangères du Canada, Maxime Bernier, sont tellement embarrassantes pour le gouvernement conservateur de Stephen Harper qu’on se demande pourquoi il n’a pas été relégué à un rôle de député d’arrière banc.

Ses déclarations intempestives et ses gaffes médiatiques ont défrayé les manchettes depuis son élection comme député et les dernières allusions sur le passé louche de sa récente ex-petite amie (Julie Couillard) ne font qu’ajouter à la perte de crédibilité du nouveau venu en politique.

Faisons une récapitulation de ses nombreuses actions maladroites: en avril 2006, monsieur Bernier a affirmé que les possibilités de récupération de milliards de dollars dans le litige sur le bois d’œuvre opposant le Canada et les États-unis étaient pratiquement nulles, en complète contradiction avec la position du gouvernement fédéral et les jugements rendus dans ce dossier ; en août 2007, son amie de coeur (son ex aujourd’hui), l’accompagne à son assermentation ministérielle avec un généreux décolleté qui a dû faire sursauter la faction de la droite religieuse du Parti Conservateur;  en octobre 2007, c’est la fameuse affaire des Jos Louis en Afghanistan que le principal intéressé croyait être un formidable coup médiatique, mais qui s’est révélée être un véritable flop.  Combattez les boys et le Canada vous remerciera avec une poignée de gâteaux!; en novembre 2007, il confirme ses lacunes en Histoire en citant le nom de Jean-Bertrand Aristide comme étant celui de l’actuel président de Haïti!; enfin, en avril 2008, il s’ingère malhabilement dans la politique intérieure de l’Afghanistan en suggérant que le gouverneur de Kandahar soit limogé pour soupçons de corruption et de torture.

Le Parti Conservateur a besoin de quelques têtes d’affiches au Québec afin de séduire l’électorat québécois, mais, sous un éventuel gouvernement majoritaire des nouveaux Tories, il serait fort probable que monsieur Bernier aurait été jeté aux oubliettes depuis bien longtemps pour ses erreurs politiques à répétition.  On le tolère jusqu’aux prochaines élections en souhaitant trouver de meilleurs candidats d’ici là.

Et les dernières unes des journaux au sujet de son ancienne concubine n’arrangent rien à l’affaire!  On doit se poser de sérieuses questions dans les hautes sphères du Parti Conservateur.

Pour une formation politique au pouvoir qui désire instaurer la loi et l’ordre, la morale, les valeurs religieuses ainsi que la lutte à la criminalité, les relations de jadis avec les motards de l’ex-conjointe de monsieur Bernier ne doivent sûrement pas plaire à l’establishment du PC.

Ajout au 28 mai 2008: Bien, son temps était encore plus compté que je ne le pensais. Sa dernière gaffe concernant les documents oubliés chez son ex-conjointe ont planté les derniers clous sur son cercueil. Bye bye Maxime!

11 réflexions au sujet de « Le temps est compté pour Maxime Bernier »

  1. Ce parti sent l’opportunisme à la ronde, rien d’étonnant. Aucune compétence n’est requise, sauf de savoir mentir et crosser le monde pour les bourgeois ou pour soi même.

    Le conservatisme, ça craint…

  2. disons qu’il a une façon d’attirer l’attention qui laisse présager un avenir pâle mais comme le gouvernement conservateur est en manque de députés au Québec, je ne pense pas que cela va lui coûter son siège.
    Pour ce qui est des relations des politiciens, je pense qu’elles devraient être vérifiées par une enquête au même titre qu’ils vérifient la cote de sécurité de tous nouveaux fonctionnaires fédéral et qui pousse une enquête plus loin, plus le niveau de responsabilité est élevé dans l’appareil publique

  3. @Yman

    Non, il ne perdra pas son siège de député, mais son rôle dans le cabinet. Je l’ai pourtant évoqué dans mon billet.

  4. Harper a besoin de ministre aussi même si la qualité laisse a désirer, l’autre question est le quand des prochaines élections
    Les gens ont la mémoire courte pour ce genre d’évènements, je ne pense pas que cela va peser dans la balance de conserver son poste par contre sa gaffe sur le gouverneur de la province de Kandahar en Afghanistan est quant à moi 10 fois pire et il est passé au travers sans aucune réprimande. Je pensais qu’il perdrait son poste suite à cette bourde de diplomatie, mais non, il est resté

  5. Excellent billet Jimmy. J’ai toujours trouvé qu’il n’avait pas ce qu’on retrouve habituellement dans un dépté qui se voit confier un tel poste. Je suis d’accord, c’est beubaille Maxime.

  6. Le truc qui se passe actuellement est relativement sans importance, à la condition où Maxime Bernier n’aurait pas révélé d’informations importantes à son ex-femme sur des secrets auquel le ministre de la diplomatie peut avoir accès. Dans le cas contraire, ça devient un débat sérieux…

    Mais la façon dont le PCC agit en ce moment, en prétendant qu’il n’y a pas de problème et que l’on ne devrait pas s’ingérer dans les histoires de coeur des députés, c’est assez ridicule. Au Québec, un ministre de la justice avait résigné son poste parce que sa fille avait eu des contacts avec des motards et qu’on l’a appris. Les raisons étaient plus graves que dans le cas de Bernier (car c’était un ministre de la justice et qu’il y aurait pu avoir chantage), mais cela prouve qu’il peut être important que les citoyens aient le droit de connaître les détails sur des aspects questionnables de la vie personnelle d’un de leurs représentants.

    Ce qui m’inquiète n’est pas le problème de l’ex de M. Bernier. C’est son ex, de toute façon. C’est le Parti Conservateur, qui ne cherche pas à obtenir plus de réponses. C’est M. Bernier qui se défend en disant qu’il n’a jamais été accusé d’autant de bassesses, alors qu’à mon avis, en tant qu’ancien de l’IEDM, il en mérite bien plus. Et pendant que cette défense ridicule continue, le PCC n’est pas prêt à faire preuve de civisme et de rassurer la population sur ce qui aurait pu se passer au niveau de possibles fuites d’informations.

    P.S. Dans le bilan Bernier, tu as oublié un détail d’importance: la censure du document qui citait les États-Unis et Israël, des enfants de coeur, comme pays pratiquant la torture. Bien sur, le Mossad est une oeuvre de charité et immerger dans l’eau à plusieurs reprises la tête d’une personne pour lui soutirer des informations n’est pas de la torture, comme le disent les juges de la cour Américaine.

  7. Chu pu capâb de sentir son air niais et sa bouche ouverte! Pourtant il y a du monde qui a de l’alure dans la Beauce (mais pas lui).

    Il est loufoque. Sauf que c’est lui qui nous représente à l’étranger, stie!

    Les caves ne sont pas toutes en dessous des maisons : il y en a qui siègent à Ottawa.

  8. Il ne faut pas oublier que Maxime Bernier est un ancien de l’IEDM. C’est sans doute la raison qui a poussé les Conservateurs à en faire un candidat vedette en 2006. C’est une crapule de la pire espèce et je me réjouis de ses déboires. En espérant qu’il soit relégué dans les poubelles de l’histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s