Étiquettes

, , , , , , ,


Marc Fiorentino, PDG d’Euroland Finance et spécialiste des marchés financiers, annonce l’effondrement de l’économie chinoise pour le deuxième trimestre de 2008.

Le développement trop rapide de la Chine et le manque d’infrastructures traduiraient un délabrement chronique de ce pays.  On a accéléré trop rapidement la machine sous la pression des investisseurs étrangers, clame-t-il, et la surproduction industrielle combinée aux emprunts des particuliers dans l’achat d’actions mèneraient à une situation de crise explosive rappelant le krach de 1929 en Occident.

Cet an de grâce 2008 serait une année noire pour les pays émergents qui ont profité de la croissance de la consommation dans les pays développés depuis 1990, mais le ralentissement économique qui se profile à l’horizon en conséquence de la crise du crédit et de la hausse du prix du pétrole frapperait de front des nations comme la Chine ou l’Inde.  Leurs marchés internes n’étant pas assez développés, leur dépendance envers l’exportation devenue vacillante en ferait des géants aux pieds d’argile.

Monsieur Fiorentino a souligné que la bourse de Shanghai a diminué de 15% à 20% depuis son plus haut niveau historique et que le krach chinois adviendrait avant la tenue des jeux olympiques en août 2008. 

À suivre…

Advertisements