Prendre en otage les enfants

Les chirurgiens-dentistes ne manquent pas d’aplomb.  Ils menaçaient de charger plein tarifs aux enfants de moins de dix ans et aux assistés sociaux pour leurs services.

Cette semaine, après un ultimatum de 30 jours envers le gouvernement, 70% des dentistes se sont désaffiliés de la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) car ils considèrent que leur rétribution moyenne (estimée de leur part) de 10$ par intervention après déduction de tous les coûts d’opération est insuffisante.

En riposte, le ministre de la santé, Philippe Couillard, a menacé d’imposer un décret fixant les tarifs actuels à ceux de 2003 si une entente n’intervenait pas avant le 4 avril. 

Le président de l’Association des Chirurgiens Dentistes du Québec, Serge Langlois, juge qu’il est inapproprié de la part de l’État de demander aux dentistes d’assurer les coûts d’un système public.

Cependant, ces spécialistes devraient tenir compte d’autres facteurs.  Le ministère de l’éducation finance en grande partie les études supérieures par le biais des impôts que paient justement les parents des enfants que l’on menace.  Partout, en Amérique du Nord, les coûts d’études en chirurgie dentaire sont beaucoup plus dispendieux, mais les dentistes ignorent cet avantage dont ils ont bénéficié et devraient au contraire remercier les québécois en procédant à des consultations à moindres tarifs pour les personnes les plus vulnérables de la société. Sans compter que ces clients ne constituent qu’un dixième de toute leur clientèle.

S’il y a une attitude irresponsable et égoïste dans cette histoire, c’est bien celle des chirurgiens-dentistes.  Avec un salaire moyen dépassant 120 000$ par année, et même souvent plus, ces derniers ne sont pas à plaindre. Afin d’accroître leurs pécules, ils sont maintenant prêts à opérer un odieux chantage sans considération des besoins d’une population qui a permis l’obtention de leurs diplômes à moindre frais.

3 réflexions sur “Prendre en otage les enfants

  1. Claudia

    J’aimerais bien entendre plusieurs professionnels dans ce domaines parler de c’t’affaire là.
    Je veux dire… Entre la version que les médias donnent et 2-3 entrevues avec des  »professionnels » pour avoir leur opinion… Je sais pas.
    Bien souvent, les médias interprètent pas mal tout de travers et l’essence même du message n’est plus celui initial véhiculé par les professionnels.
    Bref…

  2. sylvainguillemette

    Claudia, les médias n’ont invité que les dits spécialistes, justement. ils ne font pas pitié, avec de tels salaires, nous sommes en droit d’appeler ces dits spécialistes, parasites. C’est exactement ce qu’ils sont, surtout que l’on est en train de jaser du secteur privé. Faire des profits sur la mis« ere humaine, tout en prenant en otage une mince partie de la population, soit la moins nantie, c’est déplorable et condamnable.

    Je condamne ces dits spécialistes et leur attitude grotesque, parasitaire et de petits bourgeois.

    Bravo pour le texte Jimmy!

    (Sales parasites, d’autant plus que, entendons-nous, celui ou celle qui a de belles dents, a de meilleures chance d’embauche, de pogner, etc.!)

  3. C’est bien triste. Les chirurgiens-dentistes sont très important, surtout pour les enfants qui ont besoin d’eux. Je n’ai pas eu ce problèmes avec des dentiste à Alma, mais j’espère que cela se regle bientô. Merci pour cette information. Je n’ai pas entendu parler de ça.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s