Mots-clés

, , , ,

Par delà les races, les cultures, les langues, les traditions ou les religions, tout être humain est intrinsèquement relié avec ses semblables.  

Quand comprendrons-nous que nous constituons une seule race et que nos différences ne sont que mineures en comparaison à tout ce qui nous réunit?  Notre amour envers nos enfants, la personne qui partage notre vie ou nos amis proches est la seule valeur importante et tout le reste n’est que futilité. En extrapolant cette affirmation, nous devrions étendre ce sentiment à l’ensemble de l’Humanité car chaque personne sur cette terre a quelqu’un qu’il aime et cela nous touche tous par ricochet car « Nul ne peut être tout à fait libre tant que tous ne le sont pas ; nul ne peut être tout à fait heureux tant que tous ne le sont pas (Herbert Spencer). »

Vous désirez le gazon vert de votre voisin, sa rutilante voiture ou sa luxueuse demeure? Ce n’est que frivolité matérialiste qui vous fait perdre le sens des choses vraiment importantes. 

Il nous faut dépasser l’égoïsme, l’avarice, nos conflits, nos dissensions, nos querelles intestines pour enfin évoluer en une race éclairée et consciente de son destin ainsi que de ses possibilités.

L’être humain est son propre seigneur et seulement lui peut s’assurer de la pérennité de son espèce.

Des hommes différents, une humanité.

Une humanité, une nation…

Publicités