Le clan Dumont s’excite pour le rapport Castonguay sur la santé

Le chef de l’Action Démocratique du Québec (ADQ), Mario Dumont, a encensé les conclusions de Claude Castonguay devant une foule de gens d’affaires de la Chambre de commerce et d’industrie de l’est de l’île de Montréal applaudissant la nouvelle manne de profits que pourrait rapporter l’application des solutions de ce rapport.

On aurait pu croire que le citoyen moyen serait enjoué à la suite de la publication de ce document, mais c’est chez les entrepreneurs attirés comme des vautours vers le domaine de la santé que l’on retrouve le plus d’approbation.

Dans le cercle des parvenus du clan Dumont, on approuve l’approche du rapport, sauf, évidemment, en ce qui concerne la hausse de la taxe de vente qui va à l’encontre de la droite économique à la sauce conservatrice de l’ADQ qui a en horreur toute taxation de l’État.

Mario Dumont acquiesce à la proposition d’une franchise, un ticket modérateur camouflé, qui fixe finalement un prix aux soins de santé.  Vous avez mal quelque part, mais votre situation financière est un peu précaire dans les temps qui courent?  Alors vous vous direz : cela peut attendre.  Mais si votre douleur a pour origine un cancer ou une autre affection grave, la maladie progressera et coûtera finalement plus chère à vous (la mort?) et à la société.

Même si on donnait la possibilité aux médecins de pratiquer à la fois dans le public et le privé, monsieur Dumont nit qu’un drainage vers le privé des infirmières ou des techniciens spécialisés s’opérera avec la progression de la prépondérance de la santé commerciale.  Mais sur quels faits se réfère-t-il lorsqu’on sait que c’est justement les manques de personnel de ces catégories d’employés qui freinent l’accessibilité?  Comment l’avènement d’un système parallèle privé dans le cadre proposé peut aider à résorber ce déficit particulier de main-d’œuvre? C’est mathématiquement impossible, voilà tout.

Les riches amis de Dumont sont prêts à payer plus pour passer plus vite dans le privé au lieu d’attendre leur tour dans les listes d’attente. Ce serait une injustice flagrante. On devrait respecter un minimum d’équité et d’éthique sociale en imposant les hauts salariés avec un impôt spécial sur la santé. Après tout, ils clament qu’ils ont les moyens de débourser plus contrairement à l’ensemble du reste de la société. Alors qu’ils allongent les dollars afin de soutenir le système public et les rentrées monétaires subséquentes permettront la résolution des longs délais des listes d’attente et tout le monde y gagnera en accédant plus rapidement aux services de santé publics.  

En fait, pas de passe droit pour les nantis lorsqu’il est démontré que les personnes pauvres sont plus malades que les richissimes citoyens. La justice sociale en santé est un droit inaliénable au Québec et se veut non négociable. Que l’on s’en souvienne…

Publicité

11 réflexions sur “Le clan Dumont s’excite pour le rapport Castonguay sur la santé

  1. Excellent billet Jimmy! J’ai également tenté de comprendre la stratégie de Dumont dans ce dossier ce matin sur Un Homme En Colère… Je ne crois cependant pas que Dumont attirent la sympathie et l’endossement des « riches » à sa formation politique… À mon avis, les élites québécoises qui tiennent à avoir leurs propres salles d’attente aseptisées et qui voient des opportunités d’affaires penchent plutôt du côté des libéraux… Le lancement de ce rapport est avant tout un exercice pour tâter le poulx de l’opinion publique. Il semblerait que Couillard, Charest, Venne, Marois et Khadir aient bien compris le message envoyé cette semaine…

  2. Crao

    Il faut nuancer Jimmy. Car tout n’est pas seulement question d’équité.

    Dans la nature, il n’y a aucune équité entre la race animale. Il y a des prédateurs et des proies. Dans le sport, il y a des gagnants et des perdants. Dans la société, il y a des riches et des pauvres. En suivant ton résonnement, tous les athlètes devraient avoir une médaille d’or !

    Je suis pour que la société aide les pauvres. Ainsi, ne serait-il pas possible de laisser la gratuité aux gens dans le besoin et de lmettre en place un ticket modérateur à ceux qui en ont les moyens….tout en suivant son rang de service, c-à-d, que la personne pyante ne passse avant les autres !!!!

  3. internationaliste

    Comment s’assurer que les gens qui paient ne passent pas avant les autres? A mon avis ceux qui paieront voudront la meilleure qualité de soins possible pour leurs soins de santé et ne voudront pas attendre.

  4. @lutopium

    « À mon avis, les élites québécoises qui tiennent à avoir leurs propres salles d’attente aseptisées et qui voient des opportunités d’affaires penchent plutôt du côté des libéraux »

    Les libéraux sont des adéquistes qui se cachent derrière des vertus de bonne intention. Adq et PLQ, même combat.

    @Crao

    « Dans la nature, il n’y a aucune équité entre la race animale. Il y a des prédateurs et des proies. Dans le sport, il y a des gagnants et des perdants. Dans la société, il y a des riches et des pauvres. En suivant ton résonnement, tous les athlètes devraient avoir une médaille d’or ! »

    Affirmer que la misère sera toujours présente est un argument fallacieux. Elle ne résulte que de l’incompréhension des élites envers leurs prochains. Il y a assez de ressources sur la terre pour nourrir tout le monde et donner un toit à tous. Par ailleurs, des études archéologiques démontrent qu’il a déjà existé des villes ou sociétés dans lesquelles régnaient une certaine parité socio-économique. C’est ce que Marx a appelé le communisme primitif.

    L’humanité est maître de son destin et elle peut atténuer grandement la pauvreté et les inégalités. La compétition est nécessaire, pas obligatoirement contre les autres, mais surtout contre soi-même, car elle permet de se dépasser.

    Chercher à éluder les injustices sociales en se disant que rien ne change jamais n’est pas constructif. De nos jours, la pauvreté de plusieurs s’accroît tandis qu’une minorité de riches égoïstes profitent de l’ordre des choses. Un jour, ça sera peut-être ton tour à subir la médecine sociale de la droite.

    De toute façon, dans ce siècle, les inégalités deviendront tellement flagrantes qu’une crise sociale planétaire est à prévoir. Le capitalisme nous mène indéniablement vers cette conclusion. Seulement de cette façon pourront nous résorber enfin les problèmes sociaux et permettre un avenir à la race humaine.

    @Internationaliste

    Tu as raison dans ta réponse à Crao. J’ai hâte de lire son explication.

  5. @Jimmy: je ne crois pas que la classe dirigeante québécoise soit sympathique à Mario Dumont et à l’ADQ. Certes, on lui fait de la place depuis qu’il a remporté la faveur populaire – qui en fait était un vote de contestation post-Gomery mal placé – mais l’élite québécoise est solidement rattaché au Parti Libéral du Québec. L’ADQ, c’est de la chiure de mouche. La preuve: cette formation politique n’est pas capable d’attirer des candidats sérieux. Ceux qui ont « flirté » avec Mario Dumont n’oseraient jamais porter les couleurs de ce petit parti sans colonne vertébrale. Je prédis la fin de l’ADQ dans deux élections. Le prochain scrutin leur donnera une quinzaine de sièges et un peu moins que 20% du vote. Pas de budget de fonctionnement et un droit de parole minime à l’assembée nationale. Une autre accumulation de dette et le parti se sabordera vers 2012. Mario Dumont deviendra peut-être le chef du PLQ après Couillard, vers 2016.

    L’ADQ est un phénomène éphémère complètement détaché des vraies valeurs québécoises. Ça ne tiendra pas la route à long terme. J’en suis convaincu.

  6. @Lutopium

    Moi, je crois que c’est plutot le plq qui risque de disparaitre. Deux partis de droite au parlement (bien que le PQ soit de centre-droit) n’est pas possible à long terme.

    Tu oublie que l’ancien président du CPQ, Gilles Taillon, est un candidat de poids pour l’ADQ et attire plusieurs hommes d’affaires. Taillon a des contacts partout dans le monde des affaires, et donc aussi, de la bourgeoisie.

    J’espère que tu as raison et que l’ADQ sera éliminé à moyen ou court terme.

  7. Jimmy, je crois que les élites veulent revenir aux chasses gardées : club privée de chasse & Pêche, écoles privées, hôpitaux privés, club de cigares, etc.
    Ils vont même jusqu’à refusé l’apprentissage de l’anglais.

  8. @antipollution

    « Ils vont même jusqu’à refusé l’apprentissage de l’anglais ».

    Je n’ai pas bien saisi ici. Les francophones bourgeois sont des alliés objectifs de l’élite économique anglophone.

    La plupart sont fédéralistes car ils veulent maintenir le statu quo afin de préserver leur niveau de vie.

  9. sylvainguillemette

    Très bon texte Jimmy! J’aime bien le point suivant: « Après tout, ils clament qu’ils ont les moyens de débourser plus contrairement à l’ensemble du reste de la société. Alors qu’ils allongent les dollars afin de soutenir le système public et les rentrées monétaires subséquentes permettront la résolution des longs délais des listes d’attente et tout le monde y gagnera en accédant plus rapidement aux services de santé publics.  »

    -Effectivement, ils pourraient débourser plus, s’ils sont prêts à le faire! Mais il y aura des imposteurs aborant le logo des « patriotes », supposés être socialistes, pour défendre le droit des bourgeois de privatiser d’exploiter un tantient la misère humaine qu’est la maladie. Triste réalité! Je pense que tu sais de qui je parle…

    Excellent point!

    « Dans la nature, il n’y a aucune équité entre la race animale. Il y a des prédateurs et des proies. Dans le sport, il y a des gagnants et des perdants. Dans la société, il y a des riches et des pauvres. En suivant ton résonnement, tous les athlètes devraient avoir une médaille d’or ! »

    -C’est hélàs, quelque chose qui vous a échappé. Nous ne sommes pas des animaux sans capacité à réfléchir, voilà entre autre, une différence qui nous distingue bien de ces derniers. Donc, suivant votre logique à vous, plutôt que celle de Jimmy, chacun pour soi! finalement, comme j’avais dit dans un etre billet, l’être humain est bien évolué qu’il ne le parraît. Le maccaque à la massue semble encore populaire.

    Vous citez les sports, or, ces derniers démontrent bien le stagnage de l’humanité. Une bande de singes musclés et dopés, prêts à plaquer, se battre et quoi d’autre, pour un puck d’hockey. Assez révélateur!
    Merci d’être aussi limpide!

    Toutefois, comme internationaliste, j’ai bien du mal à prendre votre solution au sérieux. Les riches, eux, ne l’accepteront pas.

    Mais s’il vous plaît, ne comparez plus l’humanité au grand complet, aux sports et aux autres animaux. J’ai pratiquement envie d’aller cogner mon voisin pour sa femelle et de frotter quelques roches pour me partir un feu, sans rancune.

    « La compétition est nécessaire, pas obligatoirement contre les autres, mais surtout contre soi-même, car elle permet de se dépasser. »

    -Entièrment d’accord Jimmy! Et surotut qu’une course contre la montre, est bien plus révélatrice qu’une course à plusieurs, dans des bolides différents, où les coups chiens sont permis, donc où l’on voit des dépassements dangereux qui bloquent les adversaires. C’est bien beau la compétition, mais faut pas charier et encore, faut comparer des pommes avec des pommes!

    « Je n’ai pas bien saisi ici. Les francophones bourgeois sont des alliés objectifs de l’élite économique anglophone. »

    -Ce n’est pas toujours le cas, la preuve réside dans le PQ.

  10. sylvainguillemette

    « finalement, comme j’avais dit dans un etre billet, l’être humain est bien évolué qu’il ne le parraît. »

    -Finalement-autre-bien moins évolué-

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s