Pour que Demain soit

Lorsque j’ai voulu créer ce blogue, je l’ai fait pour mon fils, non seulement pour lui, mais aussi pour tous les enfants de la terre.

Dans mon jeune âge, je croyais que la société offrait les mêmes opportunités à chacun de ses membres, mais la réalité m’a rapidement démontré que l’avenir dont j’avais bénéficié ne serait pas le même pour mon fils. Ainsi, ce blogue se veut un exercice de prise de conscience afin de lui permettre une qualité de vie semblable à la mienne dans l’avenir et aussi un réquisitoire dans le but d’éveiller les esprits de mes congénères, bien que cela semble plutôt irréaliste ou utopique.

Un environnement sain, une qualité de vie sociale et une bonne éducation, bien des choses qui semblent incertaines dans l’avenir pour une majorité de nos descendants.

Mais je conserve l’espoir. L’espérance que le monde revienne à la raison dans cet empire de la surconsommation, de l’excès et de l’achat de biens superflus. Une espérance qui replacera enfin les valeurs à leur place, au-delà des envies matérielles et de la vanité des élites économiques trop confiantes en elles-mêmes.

À vrai dire, un monde à l’endroit, à la différence du monde à l’envers que nous connaissons présentement. Au contraire d’une planète qui dilapide ses ressources limitées et pollue son écosystème sans penser au futur de l’humanité. En opposition d’un univers où le profit à court terme est le seul motif et qui laissera le genre humain dans un état déplorable et sans lendemain.

11 réflexions au sujet de « Pour que Demain soit »

  1. Très belle réflexion Jimmy. Contrairement à toi je n’ai pas de fils étant homosexuel depuis mon adolescence, mais je m’inquiète énormément pour les générations futures.

  2. Merci internationaliste.

    En effet, pas besoin d’avoir d’enfant pour se préoccuper de l’avenir du monde.

    Souvent des parents s’en foutent totalement et continuent leur style de vie néfaste pour le futur de leurs enfants.

  3. En passant Jimmy tes commentaires sont vivement appréciés sur RWatch. En ce moment il y a deux néonazis qui sévissent avec leurs monstrueuses théories de suprématie ethnique et raciale!

  4. @Internationaliste

    Merci. Mais je n’ai pas toujours le temps de commenter.

    @Sociétés et décadence

    Merci à toi aussi.

  5. Salut Jimmy, triste réalité, mais au fait, ton monde idéal, je le vois très bien communiste. Si tout le monde y met du siens…

    J’ai malgré mon pessimisme, aussi l’espérance que les choses s’arrangent pour les enfants, mais ce n’est certes pas notre gouvernement canayen qui changera les choses.

    Internationaliste, les deux néo-nazis sévissent, mais sont totalitaires, ils prennent leurs études sur la race blanche, pour du béton qui ferait que du jour au lendemain, nous devrions cracher sur notre prochain, à cause des résultats d’une étude à caractère raciale. Jamais dans leur étude, ne diront-ils, les chinois sont fins, les cubains accueillants, etc. Ce sont des fana-tata-tiques, faut pas trop leur en demander.

  6. Et surtout, je ne crois pas un instant à leurs études, faites par des racistes, mandatés par des racistes, payées par des racistes, etc.

    C’est un peu comme croire le bloc de scientifiques « putes », mercenaires pour être plus poli, qui disait au tout début, « Les changements climatiques sont un complot socialiste. » Ils étaient, proabablement un hasard, payés et mandatés par ExxonMobile.

  7. Oui, l’espoir est revenue chez moi avec mes enfants… Je vois en eux la possibilité TANGIBLE que demain soit meilleur. Je m’en donne la responsabilité, à tous les jours…

  8. L’imposteur, c’est soi-même…

    Parle-moi mon frère,
    Pendant que le monde empile ses richesses onéreuses.
    Laisse-moi entendre ta révolte douloureuse.
    Toi mon frère, que l’on mène à la pointe de la mitraillette, esclave tant haï.
    Sous la menace, d’hommes sans scrupules, raconte-moi la détresse de ton pays.

    Toi qui pourtant fabrique mes biens, sans recevoir ta juste part, toi mon artisan.
    On t’exploite de façon ignoble, sous des regards méprisants.
    Par notre intolérance et sous un lot d’actes de terreur, on t’a réduit à rien.
    Lâchement solidaire et soit disant pour notre plus grand bien.

    Parle-moi de ce qui te ronge cruellement.
    De ce qui chaque jour te révolte et continue de te ravager mortellement.
    Parle-moi de nos atrocités que l’on a acquiescées.
    De tous ces malheureux conflits, de pauvreté rapiécée.

    Mais explique-moi comment on en est arrivé là?
    Sous les balles d’une armée sanguinaire, on a tué ton frère déjà si las.
    Et ta mère qui n’a pu encore se nourrir encore hier.

    De quelle couleur est ton printemps?
    À quel Dieu crois-tu celui là même qui t’a ignoré dans le temps.

    Met des mots, sur tant de barbaries que l’on t’a infligé si amèrement.
    Sur tout les massacres dont on a bien voulu fermer les yeux.
    De notre noble moralité variable selon nos enjeux.
    Et ton père que l’on a incarcéré si cruellement.

    Comment est-ce possible ces horreurs?
    Durant tes nuits sombres de colère, noyer de frayeur.
    Dans ta baraque, maudis-tu notre égoïsme devant tant d’injustice.
    Tu n’arrives pas à oublier, ni d’avoir la force d’arracher tes cicatrices.

    Parle-moi de tes martyrs de guerre reposant dans les fosses communes.
    Confie-moi comment tu arrives à ne pas vouloir les châtier?
    Ceux qui ont laissé des enfants orphelins, dans ton pays noyé de sang, d’amertume.
    Dans des zones dévastatrices de violence et de chaos d’assassins sans pitié.

    Mon frère, demain dis-moi auras-tu la force de relever.
    Tout haut, tout bas, fracasse le silence de ta misère.
    Aimer son prochain, je suis sans voix ni foi pour te l’expliquer.
    À tout te prendre, avec cette haine dans le sang, cela ne pourra durer sur terre.

    Pastelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s