Le déclin


Notre planète se dirige vers le déclin. Le déclin de l’eau, des minéraux, des espèces animales, des végétaux, des métaux, de l’air respirable et bien sûr le déclin du pétrole. Donc, finalement, le déclin des ressources et de la vie en général.

Devant cette chute imminente, on se cache les yeux afin de ne pas voir la vérité. Le monde est éternel, disent les géants de l’industrie, mais leurs prétentions frapperont le mur de la réalité et leurs servants en payeront ultérieurement le prix.

On se camoufle la vue afin de ne pas voir ce qui pourrait nous effrayer. Nous continuons à agir comme si tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes sans opérer un changement radical de notre mode de vie. Les riches deviennent toujours plus riches, les pauvres encore plus pauvres et notre maison, la terre, est en proie aux flammes destructrices de l’avarice humaine.

Nous devrions diminuer la surconsommation et réformer le système économique qui n’est qu’un château de cartes qui peut s’effondrer à tout moment. D’une manière ou d’une autre, l’économie de marché ne pourra survivre sans l’accès facile et illimité à des ressources devenant de plus en plus rares et lorsque que le déclin arrivera, il ne restera que des miettes pour la postérité de l’humanité.

Publicité

4 réflexions sur “Le déclin

  1. Sociétés et Décadence

    Devant cette catastrophe appréhendée, ce qui me console un peu, car faut bien se garder un petit côté positif, c’est que tous ces riches, en bout de ligne, crèveront en même temps que les autres. Et ça, je trouve que c’est très bien !

  2. Sylvain Guillemette PCQ

    Bien entendu, nous sommes dans la merde. Mais ne sommes-nous pas un peu responsable, de par notre innaction? Je le crois, moi.

    Jimmy, tes textes sont merveilleux et réels comme toujours, mais ne t’appellent-ils pas justement à prendre les armes (verbalement sinon), pour faire tomber au plus sacrant ce systèeme suicidaire, que je ne m’amuse pas à comparer à Jonestown, ville de Jim Jones?

    Le capitalisme est un suicide collectif ou le bourgeois, jour après jour, s’engraisse sur les misères futures de nos enfants, les leurs, à l’abris de la misère évidente…

    Il est temps que ça tombe et nous en avons le pouvoir, nous sommes au coeur de cette tragédie. Certes, la prison attend ceux et celles qui se révolteront, mais commne disait si bien William Wallace juste aant la bataille de Sterling, ne regretterons-nous pas de n’avoir rien fait, alors que nous en avions le choix?

    Jimmy, tu m’aides considérablement à faire de bons choix pour mon avenir camarade!

    Joyeuses fêtes camarades!

  3. Jimmy St-Gelais

    @Sylvain

    J’essai de faire ma part en publiant des textes dans le but de susciter l’éveil de gens.

    Il y a un temps, j’en parlais au travail (de l’état du monde, de la crise à venir) et on m’a vite caractérisé comme négativiste.

    Bah, ils ne comprennent rien et le jour où ils comprendront, il sera peut-être trop tard.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s