Mots-clés

, , ,


Belle société qu’est la nôtre. Dans la sphère de la finance, Lacroix et Black viennent de se faire épingler. Aussi, la politique est entachée de scandales embourbant l’ancien premier ministre du Canada, Brian Mulroney, et possiblement l’actuel chef du Parti Libéral du Québec, Jean Charest. Et cela est sans compter les soupçons de dopage de certains athlètes professionnels.

Bordel! Comment sommes-nous tombés aussi bas! Les élites et nos héros sportifs contournent les règlements et espèrent s’en tirer à bon compte.

Notre civilisation valorise les valeurs de performance, de rentabilité, de succès et certains individus sont prêt à tout afin d’atteindre ces objectifs, même si cela contrevient à la Loi.

La société incite à prendre des raccourcis faciles, au lieu de privilégier le labeur et la persévérance, ce qui est un peu à l’image de notre civilisation : le gain instantané et la gloire immédiate.

Quel exemple à suivre pour la jeunesse? Trichez, fraudez, volez et vous atteindrez les sommets. Un non-sens.

La fin justifie-t-elle les moyens, même si cela contrevient à l’éthique ou au gros bon sens? Je le dis et je le répète, notre société est malade. Les valeurs morales cèdent le pas à la fourberie et au mensonge.

Publicités