Bloguer ou ne pas bloguer?


Tant de mots, tant de phrases, tant de lignes écrites se succédant que j’en perds le fil.

En rédigeant mes nombreux billets sur « Pour que Demain soit » ou sur « Un Homme en Colère », je me demande si le jeu en vaut vraiment la chandelle. Après tout, cela ne me rapporte rien, mais seulement une perte de temps que je pourrais consacrer à ma famille ou à une activité plus gratifiante.

À force d’écrire, j’espère conscientiser mes semblables et changer le cour des choses. Mais est-ce que cela en vaut réellement la peine?

La blogosphère est un terrain fertile à la diffusion des idées, des opinions, mais en face des médias corporatistes, les propos qui y sont proposés se perdent dans la masse d’informations déversées à tous les jours à la télévision, les journaux et tout le reste.

Une goûte d’eau dans l’océan peut-elle, à long terme, faire une réelle différence?

Bloguer ou ne pas bloguer? Telle est la question.

J’ai tellement peu de temps et tellement de choses à dire que l’ampleur de la tâche semble immense. Alors j’essai, un texte après l’autre, une brique après l’autre, de construire un édifice qui me subsistera et fera avancer le monde dans la bonne direction…

10 réflexions au sujet de « Bloguer ou ne pas bloguer? »

  1. Ne blogue pas pour faire la différence. Blogue pour blogger et pour ta propre envie d’écrire, avant celle d’être lu ^^. Sans quoi, un blogue, ce ne serait rien d’autre qu’un forum de discussion avec un modérateur abusif.

  2. Bien sûr, j’écris pour le plaisir, mais en raison du temps que j’investi là-dedans, j’espère que cela sert à quelque chose de positif…

    Après tout, n’est-ce pas la raison d’écrire de tous les blogueurs?

  3. Jimmy,

    le plus important, c’est qu’il y a de fortes chances que tes écrits influencent quelqu’un quelque part. Peut-être que tu as déjà donné le goût à quelqu’un d’autre d’écrire…

    Mais ce qui est intéressant, pour la blogosphère citoyenne, c’est que les blogueurs d’aujourd’hui sont en quelque sorte les défricheurs d’une réalité à venir.

    Et oui, bien sûr, comme le dit Manx, le plaisir personnel est essentiel, ça transparaît tellement de toute façon!

  4. C’est pas le temps de me dire ça, je viens à peine de commencer! Je crois que tu peux y investir moins de temps tout en diffusant des trucs intéressants… Comme ça, oui, tu pourras investir plus de temps avec tes proches. Mais quand tu jettes un coup d’oeil sur les forces de droite, comment elles sont organisées, alors on n’a pas le choix de faire quelque chose. Les blogues font leur part dans les débats politiques, surtout en période électorale. Et l’aspect créatif de tout ça est très bon pour le moral! Lâches pas!

  5. Vous ne perdez pas votre temps en donnant vos opinions avec modération qui a toujours meilleur goût.

  6. Ce texte se veut un questionnement sur les blogues. J’espère qu’un petit geste au présent aura de grandes conséquences dans l’avenir…

    @Renart et antipollution

    Merci de ces encouragements! Ça me réconforte beaucoup!

    @Lutopium

    Je ne voulais pas te décourager. Je ne faisais que me questionner. Je termine le texte tout de même sur une note positive!

  7. Jimmy,

    Je crois te l’avoir déjà dit, je me pose cette question presqu’à tous les jours. D’ailleurs, la réponse à cette question m’a, jusqu’ici, amené à détruire 5 blogues, ce que je regrette maintenant. S’obliger à publier : voilà présentement la question que je me pose. Car, je ne remets plus en cause la pertinence de bloguer. Par contre, je remets celle d’écrire un billet sans en avoir le goût, celle de l’écrire en me sentant obligé. Pour moi, écrire est et doit demeurer un plaisir et ce, même s’il n’est pas nécessairement facile.

    D’autre part, je demeure convaincu de l’utilité de bloguer. J’en ai pour preuve le rôle important, voire essentiel qu’ont joué les blogueurs et leurs blogues, pendant l’agression sauvage et meurtrière du Liban par Israël, au cours de l’été 2006. Ce sont les blogueurs, principalement ceux et celles qui vivaient sur les lieux de l’agression, qui nous ont fourni la véritable information, images à l’appui, quant à la barbarie de ces multiples massacres commis par Israël en terre libanaise. Sans eux, jamais l’information portant sur ces crimes israéliens ne nous serait parvenue, la presse de droite ayant la mainmise sur toute l’Information officielle.

    En effet, cette presse officielle avait plutôt tendance à nous montrer « l’horreur » que représentait une voiture stationnée en banlieue de Tel-Aviv et dont une aile avant avait été détruite par un « caillou » en provenance du Sud-Liban. Par contre, la presse sous-terraine, celle des blogueuses et des blogueurs, nous a notamment montré, presque en direct, le massacre de Cana où vieillards, femmes et enfants, handicapés, tous des civils, furent bêtement assassinés, à la suite du largage de tonnes de bombes à fragmentation par l’aviation israélienne sur la population civile libanaise… Ce sont d’ailleurs ces mêmes blogueurs qui ont convaincu une équipe de journalistes français d’aller, à leurs frais, effectuer des reportages sur les lieux du carnage qui avait cours à Beyrouth, tous les moyens techniques de communication libanais ayant été détruits aux premières heures des bombardements aériens effectués par l’état d’Israël…

    Certes, beaucoup de blogues n’apportent pas grand-chose de neuf sous le soleil de la blogosphère…mais ils ont tout de même droit de cité. À nous de ne pas les lire !

    Moi, je t’encourage fortement à continuer de faire ce que tu fais déjà très bien. Il suffit que tu trouves un équilibre entre ta vie, tes obligations, tes plaisirs intrinsèques et celui d’écrire sur ton site. Oui, je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire… Mais, je suis persuadé que tu parviendras à trouver cet équilibre.

    Au plaisir de te lire à nouveau et encore longtemps !

  8. Ton billet ne m’a pas découragé, c’était un modeste brin d’humour… Je me rallie donc à sociétés et décadence qui a tout dit! Amuses-toi bien, sois certain que ça nous fait plaisir et ça nous instruit!

  9. Le premier billet sur mon blogue (qui n’a pas encore un an) s’intitulait «Pourquoi bloguer quand il y a tant à faire». On se rejoint…

    Bien sûr qu’il faut continuer!

    Il faut faire ce qui est juste, il faut faire notre devoir d’êtres humains conscients, simplement parce que c’est juste et non pour avoir quelque chose en retour. C’est déjà quelque chose d’accomplir son dharma (devoir) dans un monde qui cherche trop souvent la gratification instantanée et qui a trop tendance à fuir ce qui est difficile.

    Il faut le faire aussi par amour (agapê) pour nos frères et soeurs humains. Par amour pour notre mère la Terre, aussi.

    Ne sous-estimez pas l’effet de votre résistance à la décadence, à l’entropie ambiante. Nous sommes solidaires pour l’essentiel, même si nos points de vue diffèrent sur les détails. Ne sous-estimez pas la force que votre exemple sur votre entourage, vos enfants par exemple, si vous en avez.

    Moi je vais continuer à vous lire, car vous meremontez le moral!

  10. @Sociétés et décadence

    Bel exemple concernant le Liban. C’est inspirant et cela m’incite à continuer!
    Maintenant, j’écris lorsque j’en ai envie, non plus par obligation. Ce fut le cas au début de ma participation à UHEC qui a été suivie par 1 ou 2 mois plutôt inactifs. J’étais en panne d’idées. Mais depuis quelques semaines, l’inspiration est revenue!

    @La Longueuilloise

    Beau commentaire. L’impact de nos actions, comme celle de bloguer, ont sûrement plus de raisonnance sur les autres que l’on ne le croit. J’ai justement hâte de faire lire mes billets à mon fils lorsqu’il sera en âge de comprendre!

    @lutopium et à tous

    Merci encore de vos encouragements. Tous les blogueurs passent un jour par cette phase. Je vais continuer d’écrire, n’ayez crainte, jusqu’au moment où je n’aurais plus rien à dire ou que le temps me manque…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s