Soumission et société


Il y a des gens parmi nous qui sont complètement soumis à la société dans laquelle nous vivons.

Dès que l’on critique de quelque façon la structure sociale établie, ces personnes regardent d’un mauvais œil ses détracteurs et se disent : ceux-ci sont contestataires, rebelles, antisociaux et ne méritent pas de faire partie de la société.

Excluons-les, bannissons-les avant qu’ils ne troublent encore plus nos esprits par leurs propos subversifs et perturbateurs, disent-elles. Ils sont des fauteurs de trouble indignes de notre reconnaissance.

Alors on les marginalise, on les ignore. Ils peuvent même tout perdre pour leurs convictions et l’on rit d’eux à la moindre occasion.

Mais lorsque le vent tournera et que les vérités d’hier deviendront les mensonges de demain, on se souviendra des paroles de ces parias et on ne se moquera plus de leurs dires.

4 réflexions sur “Soumission et société

  1. Sylvain Guillemette PCQ

    Court, mais révélateur. C’est vrai ce que tu avances et ça me fait justement penser à une conversation avec mon père hier soir.

    Lui-même, au tout début des inquiétudes scientifiques à propos des changements climatiques, a émis des doutes quant à la certitude de ce qu’avançait la communauté, aujourd’hui majoritaire sur la question.

    Aujourd’hui, il comprend que c’est tristement vrai.

    Nous avons hier parlé des attentats du 11 septembre 2001, il a alors écarté toute possibilité de complot intérieur et pourtant, les faits nous amènent à nous questionner sur cette théorie. Je ne veux pas prétendre que c’est certainement un complot interne, mais j’appelle à la prudence en ce qui concerne les conclusions d’une enquête secrète et partisane qu’a mis sur pied Bush, après les attentats. Toute et tous appelaient à une enquête indépendante, l’administration Bush refusait catégoriquement. Bref, j’aimerais bien qu’il y ait une autre enquête, ça me fait énormément penser au Reichstag du Führer…

    Bon, c’est pas tout, je vais passer à l’autre billet. Merci pour ton bon texte Jimmy, encore une fois!

    À + camarade et bonne fin de semaine!

    http://www.historyplace.com/worldwar2/riseofhitler/burns.htm

  2. Sociétés et Décadence

    En France, entre 1939 et 1945, on appelait « collabos » ces esclaves serviles de l’autorité en place. Toutes les sociétés ont, de tout temps, eu de tels « rats de droite ». Il faut de tout pour constituer une société, dit-on… Le problème, cependant, c’est que ces gens de droite ont toujours été majoritaires au sein de la société. C’est un peu ce qui explique que, presque tous les changements amenant un meilleur équilibre de la Justice, un partage plus équitable des richesses, etc. se font à grands coups de bains de sang !

    Les sociétés n’évoluent malheureusement pas au jour le jour, ni à la petite semaine. En fait, je ne connais pas d’exception à ce constat que je viens d’avancer. De plus, elles le font plutôt sur une courte période allant de quelques semaines à quelques années, non pas en regardant vers l’Avenir, mais uniquement par derrière, pour rattraper et corriger une fraction des injustices passées. Certains appellent ça : La Révolution (évolution des opinions, des courants de pensée, des sciences ; découvertes, inventions entraînant un bouleversement, une transformation profonde de l’ordre social, moral, économique, dans un temps relativement court). Et contrairement à ce que l’on a tenté de nous faire gober récemment, il n’y a pas de « Révolution de velours ». Tout ça n’est qu’un leurre. Non ! La Révolution, la vraie, celle qui amène de véritables changements sociaux, nécessaires et urgents, se fait normalement à coups de sang versé, de dénonciations, de vengeances, de règlements de comptes, d’emprisonnements, de décapitations… Celles-là aussi qui mettent en place des dictatures draconiennes se concrétisent aussi sur ce même modèle… Le résultat n’est donc pas garanti.

    Mais, c’est le prix à payer, me semble-t-il, pour rétablir un certain équilibre entre ces « bêtes sauvages » que sont les « Humains » (j’en suis arrivé à avoir horreur de ce terme, car là où il y a de l’humain, il y a meurtres, injustices, crapules, viols, etc. Certains, pour ne pas dire plusieurs, diront que c’est aussi le cas chez les animaux et ils n’ont pas tout à fait tort. À la différence, cependant, que ces derniers ne tentent jamais de justifier leurs actes barbares et cruels en les dissimulant sous le couvert d’un « ordre divin). Il n’y a que l’homme qui tue ses voisins à partir d’un « ordre de dieu…

    Jimmy, je n’ai pas pris le temps ni la peine de me relire, car je rage trop pour le faire !

  3. Jimmy St-Gelais

    Intéressants commentaires à vos deux!

    Mais il est possible que la situation change. Je lis présentement le nouveau livre de Paul Piché, Déjà Vu. Ce ne sera pas un best-seller, mais les idées qu’il évoque sont intéressantes. Il parle de cycles historiques et de récurrences et il a affirme que la gauche reviendra en force dans les prochaines années. Cela semble plausible, car la droite n’a pas de solutions aux problèmes mondiaux actuels.

  4. Sylvain Guillemette PCQ

    Mais je suis un peu d’accord avec « Sociétés et Décadence » sur l’évolution des ces révolutions. Elles passent malheureusement trop souvent, par des actes violents de vengeance, etc…

    Dommage, mais est-ce qu’il y a d’autres alternatives? Présenter l’autre joue ne fait pas partie de mes options, je dois vous l’avouer.

    Commençons par dénoncer les contradictions, elles sont évidentes, sauf pour l’aliéné qui carbure à la consommation. Rendons-les plus évidentes encore!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s