Téléréalité et aliénation


La société est malade. On nous sert quotidiennement des inepties sur les chaînes télévisuelles afin de combler le néant de nos vies et nous faire oublier la fin des temps qui sonne à notre porte.

La diminution des bénéfices des grands réseaux câblés pousse ces derniers à inventer n’importe quelle programmation au contenu superficiel et voyeuriste abrutissant le plus grand nombre et déviant l’attention de la population des véritables enjeux de notre civilisation.

La télévision est-elle devenue tellement monotone que l’on s’abaisse à une telle piètre qualité de thèmes comme dans les émissions Loft Story, Occupation Double ou Le Banquier?

Toutes ces émissions ne font que faire miroiter l’acquisition de biens matériels et moussent la vente des produits de consommation proposés par les grandes entreprises qui les financent. On ne fait qu’enrober le contenu avec un contenant frivole qui suscite la hausse des cotes d’écoutes et permet aux commanditaires de s’en mettre plein les poches par l’entremise de la convergence qui répand partout la diffusion de publicités transversales des entreprises commerciales dans les journaux, les magazines et la télé.

Dans le cas des émissions réalités inspirées de la culture américaine, on offre des prix alléchants aux participants comme des maisons, des voitures ou de l’argent sonnant et ils sont prêts à tout pour gagner. Ne croyez pas que ces derniers sont authentiques. Ils savent très bien que le tout est filmé et ils se doivent de jouer un rôle afin de terminer finaliste. Que du tape à l’oeil, du mensonge et de la tromperie, voila tout. À la fin, la ou le meilleur bullshitter ramasse le gros lot.

Parlons du populaire show télévisé Le Banquier qui n’est qu’un clone d’une émission américaine du même genre. Voila un concept immoral qui fait fi de la paupérisation croissante des sociétés occidentales et de la planète en général en aguichant les plus démunis avec des illusions matérialistes. Le rêve devient ainsi un moyen de détourner le pauvre de sa condition misérable et de perpétuer son aliénation socio-économique.

Comme le chien de Pavlov, nous salivons en écoutant ces diffusions sans recevoir la nourriture dont nous avons besoin. Nous avons été programmé pour répondre aux stimuli qui nous sont présentés et nous sommes encore assez idiots pour en demander plus tandis que nos conditions d’existence et notre environnement déclinent.

8 réflexions au sujet de « Téléréalité et aliénation »

  1. Très bon texte camarade. Je vais le recommander au webmestre du site du PCQ de l’afficher sur la page principale si ça ne te dérange pas. On ne manquera pas de citer ton nom et ton blogue.

    Il faudrait que les journaux soient innondés de tes textes camarade, tu sembles de plus en plus désespéré du système, je me trompe?

  2. Tu peux le faire mon ami. Pas de trouble!

    Désespéré du système? C’est bien peu dire. Je me sens comme le passager d’un autobus qui fonce dans un ravin dont le chauffeur est devenu complètement fou…

  3. Idem

    Je peux pas te garantir que ça va passer, le gars est débordé. il reçoit des textes de toutes part, alors il trie…

    On aura essayé, mais il va aimé, ça c’est sûr! Je lui ai d’ailleurs donné les deux autres en dessous de celui-là. On verra.

    J’imagine que tu es oqp dans le temps des fêtes? Sinon, contactes-moi par courriel.

    Bonne journée Jimmy.

  4. Jimmy,

    Que l’on nous présente qu’en majeure partie de la merde télévisuelle, soit ! Mais, que la majorité de la population s’enlise en écoutant ces émissions abrutissantes, c’est autre chose: ni dieu ni loi ne forcent personne à écouter ces cochonneries; tous le font sur une base volontaire et vont même jusqu’à saliver en regardant cette bande d’imbéciles sautiller devant Julie Snyder, en zyeutant les « lofteurs » aussi insignifiants qu’ignares, en rêvant de participer un jour à « Occupation Double »…

    Aussi, n’y-a-t-il pas lieu de se questionner sur le quotient de ces téléspectateurs qui gavent tout ce qu’on leur offre ? Moi, l’attitude avachie des québécois et des autres nationalités devant leur téléviseur non seulement m’attriste, mais, bien plus, m’inquiète au plus haut point. En effet, ces personnes sont en grande partie des gens qui ont droit de vote. Alors, il ne faut donc pas s’étonner des piètres résultats du « Oui », lors d’un référendum. Il ne faut pas s’étonner non plus de voir à quel point l’ineffable Mario Dumont plaît tant à ces téléspectateurs-voteurs… Plutôt que de rêver d’un pays, les gens préfèrent le tape-à-l’œil véhiculé par un Guy Mongrain qui garde la basse-cour des « Poules aux œufs d’or », de Julie qui répète cent fois par émission, « X, ouvre la valise », etc.

    Et quand cette masse de télévores croit, de bonne foi, s’élever en écoutant une émission dite « d’information », on est pris avec des émissions de droite comme « Un jour sur terre » (particulièrement cette semaine, lors du reportage sur le Venezuela), animée par un journaliste de droite, Jean-François Lépine, pour ne pas le nommer, ce dernier n’en perdant pas une pour faire ressortir les beautés du capitalisme sauvage et des anciennes dictatures d’Amérique Latine qui avaient été mises en place par la sainte « CIA ».

    À ce rythme, le Québec un Pays, un jour ? JAMAIS, hélas !

  5. @Sociétés et décadence

    Tu as raison. Les téléspectateurs ont le choix, et la popularité des émissions de ce genre démontre que les gens sont totalement déconnectés et brainwashés par un système qui vend du rêve souvent inaccessible pour la grande majorité.

    À mon avis, c’est un moyen de contrôle subtil. Si demain matin, toutes les chaînes de télévision arrêteraient d’émettre, les individus commenceraient à opter pour un mode de vie plus sain et plus logique. La surconsommation déclinerait, les gens liraient et feraient du sport. On sortirait de ce rythme de vie obsessionnel et matérialiste…

  6. Aussi, Jimmy, je crois que c’est à nous d’y voir et de faire en sorte qu’il en soit selon la conclusion de ton dernier commentaire.

    Mais, pour qu’il en soit ainsi, il faut d’abord se lever et, ensuite, se tenir debout contre vents et marées ! Ce n’est pas nécessairement facile, je sais… Mais, c’est là la seule façon d’y arriver. En tout cas, c’est là mon opinion et je la respecte !

  7. Wow! D’accord sur toute la ligne camarades! Je n’aurai pas besoin d’écrire, vous avez tout dit!

    Le secret de la réussite, repose un peu sur les médias, ils sont le nouveau DIEU des humains. Ils favorisent certains sondages (privatisation), ils dictent la vArité, ils disent les vraies affaires!

    Sans les médias en général, on obtient une conscientisation qui oblige, l’être humain à se prendre en charge et à corriger les erreurs du système.

    En ce moment, c’est l’abrutissement total! Le journal de Montréal distribué à grande échelle dans les « Shop » sur les tables des cafétérias, ces dernières avoisinantes des bureaux du patron! Que peut-on demander de plus pour bien endoctriner le p’tit peuple? Garoches des miettes de pain (Loto-Québec), donnes leur des illusions (Bay-Watch et Miami Vice+télé-réalité), tu obtiens ce qu’on a!

    Pour ce qui est de l’heure sur Terre, effectivement, totalitarisme plat! Une oppistion qui tue, enlève et menace les chavistes, c’est démocratique ça?
    Les médias vénézuéliens (97% privés et anti-Chavez), ont même fait croire aux vénézuéliens que Chavez voulait enlever les enfants durant la nuit pour les « shipper » à Cuba! Faut le faire! Et vous savez quoi? Ils ne sont pas tenus de rendre des comptes à quelconque (DGE), abhérant!

    Viva el socialismo! Le capitalisme chute de toute façon et ne représente rien de réaliste à court ou long terme!

  8. Ping : Distraction | Pearltrees

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s