Mots-clefs

, ,


La civilisation occidentale se perd elle-même par son mode de vie ultra individualiste et son système économique à la croissance effrénée. Sa consommation outrancière des fruits de la terre afin de combler des instincts matérialistes primaires détruit le monde et son inconscience la mènera à sa propre perte.

Des tueries dans les écoles, des films pornographiques, des scandales financiers à grande échelle, le crime organisé, les gangs de rues, la drogue, la hausse de la pauvreté, la détérioration de la qualité de l’éducation pour le plus grand nombre, la délocalisation d’entreprises au bénéfice du tiers-monde, la diminution du nombre de spermatozoïdes chez le male humain, la multiplication des dépotoirs, la dégradation de la qualité de l’air, de l’eau, de la nourriture sont des indications d’une crise sociétale et environnementale majeure à l’intérieur de l’Occident.

Et les problèmes ne s’arrêtent pas la. La jeunesse est désabusée de l’avenir, la surconsommation maladive est bien ancrée dans les mœurs, l’endettement massif des individus est chronique, le cynisme entache le monde politique, la pollution de la biosphère continue de plus belle malgré de beaux engagements politiques de plusieurs pays de la planète et l’économie capitaliste exploite encore et toujours plus toutes les ressources du globe sans considération pour le lendemain de la race humaine.

Le réveil sera brutal. Les dernières générations se sont payées la traite et le fardeau sera lourd à porter pour notre descendance. Lorsque la fête sera terminée, nos enfants et petits enfants nettoieront les dégâts et maudiront leurs ancêtres d’avoir permit cela.

Toute civilisation a une durée de vie limitée dans le temps. Elle naît, croit, vieillit et meurt, comme toute chose sur cette terre. La nôtre est à son apogée et les signes de déclin se multiplient. Malgré son hégémonie planétaire, la civilisation occidentale battra de l’aile et implosera d’elle-même comme le fit l’empire romain antique. Ses contradictions internes la déchireront de l’intérieur et ne laisseront dans un millier d’années que des reliques de centres commerciaux, de grandes autoroutes ou de restaurants McDonald délabrés.

Publicités