La Droite ne peut être écologiste


Les partisans de la droite se targuent d’être des défenseurs de la protection de l’environnement. Partout, les leaders des partis politiques de cette allégeance proclament l’instauration de lois « vertes » dont l’efficacité est douteuse.

L’écologisme est une mode, et comme toutes les modes, n’importe quel dirigeant l’utilise à toutes les sauces dans le but de séduire un électorat qui y est de plus en plus sensible. Au Canada, le premier ministre Stephen Harper s’enveloppe de bonnes intentions écologistes, mais, en réalité, fait tout pour atténuer les mesures pro-environnementales (voir Un gouvernement Harper hors-la-loi, Un plan vert asymétrique, David contre Goliath).

Même des compagnies, comme Alcan, Shell, Wal-Mart, Domtar et beaucoup d’autres se sont converties au mouvement. Mais dans quel but? Elles veulent simplement redorer leur image vis-à-vis de la population après des années de violation de la nature ainsi que de dilapidation des ressources de la terre et désirent encore le faire dans l’avenir.

La droite ne peut être écologiste. Ses affinités avec le monde des affaires minent toute réelle volonté de changement de leurs politiques environnementales car la mise en place de procédures de développement durable rentre en conflit avec la recherche tout azimut du profit.

C’est un mythe de croire que l’Homme puisse dominer la nature. Sans une réforme de la société productiviste, il est impossible de sauvegarder l’écosystème de façon efficace, même avec toutes les découvertes scientifiques qui promettent de régler la problématique environnementale.

La croissance (voir Le dogme de la croissance) n’est pas la solution à tous les maux de l’humanité car elle agresse de manière répétée l’ordre naturel. L’augmentation du PIB n’exprime qu’une facette de la richesse des nations, mais occulte les dommages écologiques que subit en conséquence notre milieu de vie.

23 réflexions sur “La Droite ne peut être écologiste

  1. Louis

    La droite peut parfois se donner de airs écolos, mais la protection de l’environnement c’est aussi la protection de son prochain… Et ça, pour la droite, c’est inadmissible…

  2. AntiPollution

    Plusieurs d’entres elles (les wall-mart) font faire leurs saletés en Chine polluée à l’abri des regards.

  3. Manx

    Bof… Cela dépend de ce que « droite » veut dire. Certaines entreprises « de droite » comprennent, pour des motifs économiques, qu’il faut qu’ils préservent l’environnement. Une entreprise qui détruit plus que le territoire ne se regénère aura d’énormes pertes de rendement, dans les matières premières. Bien sûr, l’industrie minière et pétrolière sont à part, la ressource étant non-renouvelable.

    Au Japon, où le prix de l’électricité est exhorbitant, une entreprise japonaise a offert de vendre des chauffe-eau solaires. Une autre initiative de droite.

    Le salon Americana permettait de faire du networking et des firmes-conseil ou d’ingénieurs ayant inventé des alternatives écologiques, comme un plastique de canne à sucre ou de maïs (biodégradable en 6 mois).

    Sarkozy est d’ailleurs un défenseur de l’environnement en France. Parfois, une situation trop urgente nécessite une prise de position qui surpasse la gauche et la droite, et l’environnement est un de ces enjeux. À savoir si la droite voit le problème environnemental de la même façon que la gauche, par contre, c’est autre chose.

    La gauche voit l’environnement comme une partie d’un tout qui favorise le développement durable; la garantie que le monde que l’on donnera à l’avenir sera meilleur pour leurs habitants. La droite voit cela de façon à ce qu’il reste de la ressource qui donnera encore des profits.

    Ne blâmons pas les intentions écolo-économistes que certains peuvent avoir, ou la conscience réelle que plusieurs gens de droite ont. Incorporer la crise environnementale dans le conflit gauche/droite, c’est détruire le besoin de raliement dont nous avons besoin pour lutter contre ce fléau, en tentant d’y ajouter un conflit parfois ridicule.

  4. Jimmy St-Gelais

    @Manx

    Donne-moi juste un exemple d’un gouvernement de droite ayant fait quelque chose de concret en environnement? J’aimerai bien éviter le débat gauche/droite en environnement, mais les faits parlent par eux-mêmes. La droite ne veut pas ou n’est pas encore prête à accepter l’écologie. Les thinks thanks de droite nient les impacts sur l’environnement et dénigrent les écologistes. Du gros travail à faire! Par ailleurs, Sarkozy doit encore faire ses preuves. Il peut être comme Harper. Tout sucre, tout miel, mais vide à l’intérieur.

    Rares sont les grandes entreprises qui pensent au développement durable. Elles se disent en faveur, mais lorsque le choix leur est offert entre profit et protection de l’environnement, elles choisissent le premier.

    Même chose pour les ressources renouvelables. Prenons exemple de l’industrie forestière au Québec (voir mes billets Un buffet à volonté ou Béchardisme). Les entreprises se sont bien foutues de renouveler les forêts et on préférées ignorer la déforestation car elle impliquait trop d’investissement. Au pire, nous exploiterons ailleurs sur la planète. C’est ce qu’elles se disent toutes.

    Aussi, tu parlais du Japon. La vente de produits alternatifs en matière d’énergie ne fait que suivre le cycle normal de l’utilisation de l’énergie (charbon, pétrole, électricité, nucléaire et maintenant nous sommes rendu au solaire et à l’éolienne). Le privé tente d’en profiter, comme toujours.

  5. Guillaume Lamy

    La décroissance économique est une théorie suicidaire. Elle nous amputerait en fait de tous les outils nécessaires pour que nous puissions nous adapter au réchauffement climatique qui sera inévitable, quoiqu’on fasse.

    Voir, mon billet-répoonse.

    En espérant que nous pourrons discuter ouvertement sur le sujet.

    Amicalement,
    GL

  6. Jimmy St-Gelais

    @guillaume

    Je te suggère aussi la lecture de « Comment les riches détruisent la planète ». Les arguments apportés sont convaincants.

    Croissance et écologie sont des antithèses, très difficile à conjuguer car l’un empiète inévitablement sur l’autre.

  7. Manx

    Pourtant, l’idée de développement durable est la base. Un équilibre entre économie, environnement et social. Enfin, comme je t’ai dit, je trouve que la droite peut être environnementale. Le PV du Québec en est la preuve.

    Je te montre par exemple, une petite citation de leur programme électoral de 2007, p.8

    Économie et ressources
    « Le parti vert du Québec entend faire la preuve qu’il est possible de réconcilier économie et environnement. »

    Preuve flagrante que des gens peuvent être de droite et environnementalistes.

    La suite parle de la notion de développement durable, qui implique que l’on doit trouver des moyens de faire plus avec moins pour continuer notre croissance.

    Je suis d’accord avec toi sur plusieurs principes. Plusieurs entreprises prenant le virage « vert » le font pour des motifs économiques. D’autres n’ont simplement pas de conscience et voient les ressources naturelles comme une source gratuite de profits. MAIS il y a des entreprises, la JCCM (Jeune Chambre de Commerce de Montréal) qui ne font pas cela.

    Je te donne aussi un site internet de France, qui réunit plusieurs environnementalistes, journalistes environnementaux et autres (dont Hervé Kempf). Le témoignage d’Isabelle Delanoy, par exemple, peut être intéressant.

    « L’écologie n’est ni de droite ni de gauche, mais les candidats de gauche la prennent le mieux en compte. »

    http://www.reporterre.net/

  8. Jimmy St-Gelais

    Je suis membre du PVQ et sur ce point du programme je suis plus ou moins d’accord (tu vois le PVQ comme un parti de droite???). Il ne faudrait pas tomber nettement en décroissance, mais promouvoir une croissance modérée avec un respect de l’écologie. Mais pour cela les entreprises devront faire moins de profit (et investir grandement en développement durable ) et nous devrons, en tant que consommateur, faire d’énormes sacrifices.

    Je ne crois pas que toute la droite fasse preuve de mauvaise foi en matière écologique, mais elle en est beaucoup moins consciente et priorise la croissance et le profit en premier lieu. C’est cela le « Hic ».

  9. Jimmy St-Gelais

    Et j’oubliais: la croissance se fait toujours dans le cadre du commerce international qui est très compétitif. Alors chaque pays stimule la croissance à tout prix pour ne pas être dépassé par d’autres pays. Encore une fois, l’écologie passe en dernier.

  10. décembre

    Personne ici ne parle du mouvement : Ecologistes Pour l’Energie Nucléaire (Canada) Inc.

    On devrait s’informer.

  11. Sylvain Guillemette PCQ

    Sarkozy étant ce qu’il est, anti-gréviste et optant pour une plus grande productivité, est nécessairement anti-écolo, c’est un fait. Développer le recyclage, alors qu’il a été démontré que le recyclage ne faisait que nous donner bonne conscience, question de s’auto-pardonner… Alors s’il sort des idées comme le plan solaire, c’est perdu d’avance.

    La situation est bien plus grave qu’elle ne l’est décrite par les politiciens et les médias. Le constat parle de lui-même et il est catastrophique. En gros, on nous demande de vivre avec un niveau plus bas qu’à Cuba et qu’au Vénézuéla. Il a été démontré que le système capitaliste nord-américain, s’il était étendu à la planète justement et également, coûterait 7 planètes Terre. Le Vénézuéla lui, 3 planètes Terre. Même dans la pauvreté, la solution n’est pas encore trouvée, voilà ce que signifie 1/60 du chemin que parcourt KYOTO.

    Le recyclage, les 3 R, dont un signifie réduire, n’est pas respecté. La consommation n’a qu’augmenté, c’est comme je le disais, un auto-pardon, tout comme le marché du carbone le sera.

    Le suicide serait plutôt faire le contraire à mes yeux Guillaume. Même que je qualifierais le tout de suicide collectif. De toute façon, l’économie si chère aux yeux des capitalistes tombera. Comment expliquer aujourd’hui à un pauvre, qui ne sera bientôt plus seul (2/3 de la planète d’ici une quinzaine d’années), que les lingots valent un montant X. Ils sont si importants à nos yeux, qu’ils sont en fait empoussiérés dans des entrepôts.

    «  »Le parti vert du Québec entend faire la preuve qu’il est possible de réconcilier économie et environnement. »

    -La direction me laisse songeur. Scott McKay avait opté pour une hausse des tarifs du transport en commun… Et le réalisme n’est toujours pas au rendez-vous. Quand on dit que ça ira mal, ça ira vraiment mal. Faut se sortir la tête du sable des fois.

     » décembre a dit…

    Personne ici ne parle du mouvement : Ecologistes Pour l’Energie Nucléaire (Canada) Inc.

    On devrait s’informer. « 

    Le problème avec l’énergie nucléaire, c’est les déchêts radioactifs que l’on cache sous le tapis, comme on a fait avec le CO2…dommage sinon, peut-être. Mais encore là, l’instabilité des centrales me laisse perplexe. Three Miles Islands, Tchernobyl, et là le Japon…à quand Gentilly?

    Bien désolé, mais la droite prend les idées écologiques qui lui plaisent, elle conteste trop souvent les écologistes comme on l’a entre autre fait ici au Québec au sujet des forêts.

    J’espère sincèrement que des solutions « réalistes » feront surface un de ces 4, je n’ai rien pour le moment de « réaliste ».

  12. Dan, le Bum intello

    Est-ce que ça t’arrive de lire des livres de « droite » ou si tu te contentes de lire que des oeuvres de gauche en t’empressant de gober leur message sans discernement?

    Alors oui la droite peut être écologiste mais sera plus réaliste que des gauchistes qui pensent que les objectifs de Kyoto au Canada seraient atteignables d’ici 2012 et que le fait que le chien de Dion s’appelle Kyoto fait de lui l’une des 15 personnalités mondiales les plus vertes au monde. Assez naïf merci!

    PS: ton commentaire sur uhec.net m’a donné le goût de venir te saluer sur ton site!

    Comme dirait Renart: Hé Hé!

  13. Sylvain Guillemette PCQ

    « Dan, le Bum intello a dit…

    Est-ce que ça t’arrive de lire des livres de « droite » ou si tu te contentes de lire que des oeuvres de gauche en t’empressant de gober leur message sans discernement? »

    -Ben c’est que comme toi pour l’inverse, je trouve pas le temps de lire des livres d’auto-approbation et d’auto-félicitation. Je préfère de loin les livres scientifiques « et » de gauche. Le marxisme est scientifique aussi, à ne pas oublier. Je regarde plusieurs sources et toi?

    « Alors oui la droite peut être écologiste mais sera plus réaliste que des gauchistes qui pensent que les objectifs de Kyoto au Canada seraient atteignables d’ici 2012 et que le fait que le chien de Dion s’appelle Kyoto fait de lui l’une des 15 personnalités mondiales les plus vertes au monde. Assez naïf merci! »

    -Ben oui! La droite dit les vraies affaires! On voit que toi parcontre, tu gobes vraiment tout dans tes livres de vraies affaires. Dion est néo-libéral, merci. Les objectifs sont inatteignables et saches que la communauté scientifique est majoritaire là-dessus, alors non, la droite ne fera jamais rien de bon sauf peut-être le pas qui manque pour tomber dans le ravin. Kyoto n’était que le 1/60, tu saisis ou le chiffres te font saigner du nez? J’ai en passant le discours le plus suicidaire du billet et tu viens me dire que je crois que c’est atteignable? Tu t’es fais un débat tout seul m’imaginant? La communauté scientifiques estime que le point zéro est passé depuis longtemps et tes camarades de droite, Harper et compagnie, font tout pour que jamais ne soit réglée la question des changements climatiques (Sables bitumineux=x5, Quel brillantisme droitiste! La production pétrolière à partir des sables bitumineux est la plus polluante du monde. L’eau usée pour la transformation (7 barils d’eau douce pour un baril de pétrole.) est ensuite déposée dans d’immenses bassins jusqu’à, la fin des temps! Car ta « gang » de brillants ne peut recycler cette eau, alors elle s’infiltre lentement, mais sûrement dans la nappe phréatique, n’est-pas génial? Les autochtones de la région sont gravement touchés déjà, cancers et plus… Les animaux s’abreuvent dans cette eau. La quintuplication n’est même pas encore effectuée, ça s’en vient… On t’a dit que les avions de ligne n’ont jamais été calculé comme polluants? Il y a en permanence et ça augmente, 500 000 usagés ou si tu préfères dans ton language « clients » dans le ciel. Le pergélisol fond à vue d’oeil et le méthane s’en échappe, le méthane est 22 fois l’effet de serre du CO2. Des centaines de milliards de tonnes s’échappent…youpi!

    Alors toi tu t’imagines sincèrement qu’avec ta loi du marché et tes petits plats micro-ondes pour toutes et tous que la droite va sauver la planète? T’es sérieux? C’est elle qui est au banc des accusés aujourd’hui, le savais-tu? Et oui! Le capitalisme nord-américain à travers le monde, 7 planètes Terre, tu as bien lu. Alors sors ta tête du sable et fais une petite croix sur tes plaisir inoubliables et tes privilèges au détriement de la masse.

    Assez naïf merci! T’es as d’autres des commentaires abusifs comme ça? Vas-tu m’insulter étant donné que tu ne peux plus rien dire? sur d’autres blogs, ils en sont là!

    PS: (Si tu veux contre-dire les scientifiques, vas-y fort mon petit droitiste, un autre qui va nous sortir un Marcel Leroux du sac à surprise? )

  14. Manx

    Barf, le Canada et le Québec ont les moyens de réussir les objectifs de Kyoto. La consommation de pétrole augmente d’année en année de 2% depuis 1990. Si la consommation avait stagné, on serait en train de réussir nos objectifs d’ici 2012.

    C’est pas le seul moyen, mais une taxe appropriée et réaliste sur le pétrole aiderait déjà à réussir nos objectifs de Kyoto. Et pour ce que le pétrole offre comme débouchés au Québec, *grand producteur de pétrole, d’automobiles et de tous bien utilisant ce produit*, disons que cela peut être économique de trouver des alternatives.

  15. Sylvain Guillemette PCQ

    « Manx a dit…

    Barf, le Canada et le Québec ont les moyens de réussir les objectifs de Kyoto. La consommation de pétrole augmente d’année en année de 2% depuis 1990. Si la consommation avait stagné, on serait en train de réussir nos objectifs d’ici 2012. »

    -Entièrement d’accord avec toi, mais tel n’est plus le cas. Avec Harper au gouvernail, on peut maintenant dire adieu à Kyoto!

    « C’est pas le seul moyen, mais une taxe appropriée et réaliste sur le pétrole aiderait déjà à réussir nos objectifs de Kyoto. Et pour ce que le pétrole offre comme débouchés au Québec, *grand producteur de pétrole, d’automobiles et de tous bien utilisant ce produit*, disons que cela peut être économique de trouver des alternatives. »

    -Nous avions une voiture électrique, mais le Québec s’en est débarassé au profit d’une nation étrangère. Aussi, la EV1 était très efficace, mais les pétrolières ont jeté aux poubelles ce projet. (elle avait une autonomie de 500 à 600 km, une accélération de 0-100km/h en 3.6 secondes. C’était viable, mais les pétrolières en ont décidé autrement!

    Aussi avec Kyoto, il faut comprendre que c’est ce que les gouvernements se sont entendus de dire à la population, la situation est bien plus dramatique que cela. Kyoto est 1/60 du réel travail à effectuer pour stabiliser le climat, donc iréaliste. C’était pour éviter les émeutes et le chaos, imagines qu’un peuple sache que de payer ses taxes et ses comptes en général n’aura peut-être plus d’importance dans quelques années. Essais d’imaginer le bordel qui s’en suivrait. Bye bye économie, bye bye bourse et compagnies, un crash total!

  16. Dan, le Bum intello

    Sylvain,

    tu m’as dit sur mon blogue de venir te répondre ici alors me voici!

    Et après avoir lu ta réponse, je ne peux que paraphraser ton ennemi qui, en parlant de Boisclair a dit: « Tout ça n’est qu’un gruau de mots! »

    Tu garroches tout de façon si croche que tes propos sont incompréhensibles. Alors désolé de ne pas pouvoir répondre à un commentaire aussi désorganisé.

    Désolé Jimmy mais il m’avait donné rendez vous ici!

  17. The Ubbergeek

    Il serait dangereux de penser que toute la droite est anti-écologique – en théorie, la droite non-économique et l’écologie peuvent se lier, comme le Prince Charles et ses biscuits à l’orange bio ou cette controverse qui est arrivée il y a quelques années au Sierra Club sur des commentaires anti-immigrants le montre… Écologie et une droite conservatrice peuvent se lier.. voir extrème-droite et écologie… Écofascisme…

    Of course, c’est du repoussoir, une dystopie en puissance..

    Comme le fascisme peut-être non raciste en théorie – Intégralisme Brésilien, on dit, ou non homophobe comme certains ‘Neospartiates’… des horreurs hétérodoxes…
    Et moins à droite, le Bear Club des gays du parti Républicain…

    Il faut se méfier d’idées préconcues – le danger peut venir d’angle vraiment inédit…

    Comme je suspecte le déclin de la religion de nourrir une droite et extrème droite séculière genre Ayn Rand…

  18. Oh boy. Tu déterres mes vieux billets The Ubbergeek, 2007… Je l’avais presque oublié celui-là.

    Il me semble que tu mêles un peu tout. Je ne vois pas vraiment de liens par tes exemples avec les pratiques soi-disant écologiques de la droite économique…

  19. The Ubbergeek

    @St-Gelais

    Mon point est que si on regarde au delà de la droite économique, on peut trouver des crossovers incomfortables entre la droite plus ou moins radicale et l’écologisme…

    Une droite réactionaire et verte peut en théorie exister, troublant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s