Québec 2025

Nous sommes en 2025.

Depuis dix ans, le Parti libéral du Québec est au pouvoir avec Philippe Couillard à sa tête, régnant d’une main de fer et à coup de décrets.

L’immigration massive a rendu les francophones minoritaires dans la grande région de Montréal et les privatisations effectuées dans les dernières années en raison des mesures d’austérité imposées par le FMI ont totalement éradiqué les derniers vestiges de la Révolution tranquille.

Le taux de criminalité a décuplé tout autant que la pauvreté.  De véritables ghettos sont apparus sur l’île de Montréal où les policiers mettent rarement les pieds.

Le paysage politique est éclaté.  Le Parti Québécois s’est disloqué laissant dernière lui une poudrée de petits partis indépendantistes. Certains modérés, et beaucoup d’autres radicaux.  Cependant, seulement deux ont une représentation à l’Assemblée nationale : l’Union sociale, résultat d’une fusion entre l’aile gauche du PQ et Québec solidaire, se maintient avec une vingtaine de députés tandis que le Parti nationaliste, une formation d’extrême droite xénophobe, en rassemble plus de 30.

Et, en toile de fond de l’instabilité sociale, le Nouveau front de libération du Québec, composé de jeunes révolutionnaires, revendique des explosions de bombes ici et là de plus en plus fréquentes, visant surtout les institutions gouvernementales et les symboles anglophones.

La dictature s’approche…

Et vous, qu’elle est votre vision du Québec en 2025?

Note: ce texte se veut un exercice de prospective cherchant à susciter le débat sur l’avenir du Québec.

About these ads

2 réflexions sur “Québec 2025

  1. Ma vison du québec en 2025….une province majoritairement anglophone qui fera plaisir au reste du canada et composée de la moitié d’immigrants arabes et haitiens. Notre terre d’accueil sera devenue la porte d’entrée de tous les peuples voulant y faire leurs lois et ils se battrons entre eux, musulmans, juifs, chrétiens , boudhiste et athés car faut pas oublier les asiatiques qui arrivent en masse pour gober le plan nord !!! Pessimiste vous direz? Si les choses ne changent pas vraiment , réaliste je dirais. Allons nous aussi se trouver une terre d’accueil ailleur , ou il fait chaud si possible :-))

  2. Comment je vois le Québec de 2025? C’est dans 13 ans.
    Mes Amis vous êtes encore dans le mode ‘les libéraux sont là’.
    Le Québec est encore dans le Canada.
    Depuis la crise étudiante et les résultats, contesté, de la commission Charbonneau, elle n’avait que ramassé les petits poissons plutôt que les gros, le parti libéral du Québec n’as jamais pus se faire réélire depuis.
    Tout comme le Parti libéral du Canada…
    Ce fut une succession continue de gouvernement minoritaire, 2 du PQ, 1 de la CAQ suivi de 2 du PQ. La grande crise financière mondiale et la crise politique interne font que Québec solidaire et le parti successeur de l’Option Nationale gagne des points et des sièges pour que le QS devienne l’opposition officielle lors du troisième mandat péquiste…

    Élection du Parti Québecois du 4 septembre 2012 en gouvernement minoritaire est vu comme un changement de garde par rapport au libéraux.
    Étant minoritaire, cela empêche une réforme politique, du a la résistance des libéraux et de la CAQ,Il génère un renforcement du français et impose la laïcité. Mais le gouvernement tombe par:

    La crise d’espionnage du B.I.P.
    Le 15 octobre 2015, un député péquiste fait une sortie remarquable en conférence de presse:
    Il est un agent double, il menait un ‘bureau d’information politique’ qui était une officine d’infiltration a l’intérieur du leadership du PQ. Selon lui, la politique réelle est divisé en trois branche.
    Branche A: la politique officielle fédérale-provinciale.
    La Branche B: collecte d’information et infiltration du mouvement souverainiste. C’est-à-dire défaire le séparatisme de l’intérieur.
    La branche C: Défaire du Québec les moyens d’assumer son autonomie, Vente d’Hydro-Quebec, Vente d’Alcan, Vente du potentiel hydrocarbure de l’ile d’Anticosti…
    Cela ressemble drôlement aux activité de certain gouvernements…d’ailleurs des coquins se met a sortir: Branche B=Bouchard, Branche C=Charest. Durant l’enquête, pas d’information ‘hors de tout doute possible’ ne permet de faire de liens sur, mais sème un trouble dans les relations Quebec-Canada. Tout en créant tout un émoi, Il fait tomber le PQ.

    Réélection du PQ.
    le 22 mai 2016, réélection du PQ. Avec la CAQ comme opposition. la crise financière mondiale se met en place de façon durable. La première-ministre dans son allocution précise que le Québec aurait mieux géré ses affaires en valsant seul. Ce qui choque Ottawa…
    Donc rien de neuf sous le soleil…

    Desmarais, Un grand Québecois…
    Paul Desmarais nous quitte le 3 janvier 2017, a un jour de son anniversaire, a l’age de 89 ans, il est né un 4 janvier 1927. Des membres du parti libéral, du Canada et du Québec, demande des funérailles nationales. Assisté par la CAQ, ils auront leur funérailles.
    Durant l’allocution funèbre, la première ministre spécifie que Paul était un grand homme, un grand Québecois….

    Avec les émeutes qui ont suivi, 5 jours de temps. Incendie de plusieurs journaux de la Gesca, l’empire PKP se fait petit. L’establishment l’as eu son enterrement. Est suivi par une contestation de la légitimité du PQ par la CAQ. D’ailleurs déjà affaibli par l’affaire du B.I.P. Le gouvernement tombe.

    Élection de la Coalition pour l’Avenir du Québec.
    Le 4 février 2017, changement de garde. Le gouvernement Legault ‘les vrais affaires’ se met en place, avec Ducheneau comme ministre de la justice. Comme gouvernement minoritaire… Le PQ en opposition.
    Legault se met a diriger comme si il avait une majorité. Déjà, des le PREMIER mois, se met a cumuler les bourdes, la lune de miel est courte dit-il en commentaire dans son twitter.
    Les conflits d’intérêts remonte a la surface avec l’affaire pétrolia. les débats en chambre ne sont pas beau a voir avec le PQ, entaché par l’affaire des infiltrateurs et le parti libéral, sali par la commission Charbonneau.

    les émeutes de 2019
    2019 est le centenaire de cet illustre Canadien-Québecois Pierre Elliott Trudeau, né le 18 Octobre 1919. Des célébrations, somptueuse, sont organisées. En pleine Grande dépression économique…
    Et le premier ministre Legault, surnommé ‘Lagaffe’ en remet une couche
    avec le discours ‘Trudeau un grand Quebecois’…
    Bon on recommence…

    Cou! Cou! me revoilà!
    Réélection de Pauline Marois, l’increvable, le 5 décembre 2019. Minoritaire avec Québec Solidaire et la CAQ comme deuxième opposition. La crise mondiale commence a se résorber. mais plus jamais les chose ne seront les même, d’ailleurs il y un dire durant l’élection: Le Québec stagne oui! Le Québec stagne, le Canada décline relativement et les USA décline ABSOLUMENT. Et c’est pas beau a voir là-bas avec des émeutes digne d’un pays du tiers monde. Même les Québecois perde leurs balises, Après tout les États-Unis était une référence en bien ou en mal, en les haïssant ou en les aime.

    Le retour de la grande frousse de ’95
    Cette fois,en avril 2023, le gouvernement Péquiste se sent prêt a une aventure référendaire, avec un gouvernement de coalition PQ-QS et contestation de la CAQ et le parti des Angryphones, les libéraux.
    La réaction du R.O.C. en absence de toute alternative, ne se fait pas attendre: LA GUERRE!
    Ou en tout cas de la grosse propagande et de l’intimidation. Mais la réaction du public Québecois est différente cette fois: BOF! et puis quoi encore. C’est la réaction internationale qui est plus triste: Une grande dame de la diplomatie internationale pique une crise d’hystérie, PITOYABLE!!!

    La réaction de l’armée et de l’Ontario est TRÈS tiède. Un, parce le commandement c’est vite aperçu que 85% des unités d’infanterie situé au Québec ont leur allégeance à l’assemblée nationale. Deux, l’Ontario, en regardant les cartes, a vite compris qu’il se retrouverais enclavé dans le milieu d’un continent, en face d’un ‘rustbelt’ Américain pourrissant, d’une Baie d’Hudson claire de glace, réchauffement oblige et d’un Ouest Canadien qui se fout de sa gueule.
    En somme, l’Ontario se sent un peu comme l’Autriche après la chute de l’empire Austro-Hongrois. Malgré un avantage politique net, le PQ perd la notion de référendum populaire. La sortie du premier ministre a été remarqué: A la fronde des ‘pur et dur’ il a répondu "au combat il faut baisser la tête pour ne pas trop s’exposer et d’avancer en rampant, ce n’est pas très héroïque mais c’est utile. ceux qui dise qu’il faut se tenir debout, la tête haute risque de la perdre face aux sniper d’en face…

    En Conclusion
    En gros, c’est un scénario ‘sans surprise’. Continuation de l’affaiblissement du lien fédéral. Stagnation du Québec, déclin de l’Ontario, montée en puissance de l’ouest Canadien, Déclin relatif du Canada sur la scène internationale.
    Denis Landry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s