Argent et politique aux États-Unis

L’argent domine plus que jamais tout aux États-Unis. Même la politique.

Récemment, on a pu assister à la victoire du gouverneur du Wisconsin, Scott Walker, dans la procédure de rappel initiée par les syndicats à la suite d’un vote houleux sur l’élimination des droits de négociation dans le secteur public.

Les publicités mur-à-mur incessantes du côté républicain ont eu raison de la candidature de son adversaire démocrate.  Et cela, à un point tel, que plus du tiers des syndiqués de l’État ont voté pour Scott Walker…

Évidemment, ici, l’argent a joué un rôle déterminant. Walker avait en caisse sept fois plus de financement que son opposant démocrate et 30 millions$ en promotion ont été dépensés par des groupes dits « indépendants ».

Ce qu’il faut savoir est que la Cour Suprême a invalidé l’interdiction de publicités indépendantes (financés par des dons anonymes) avant des élections dans sa décision appelée « Citizen United » – la Cour Suprême étant investi par des juges à tendance conservatrice nommés sous les anciens mandats présidentiels républicains.

Et même au niveau fédéral, le scrutin présidentiel s’annonce aussi inégal.  Mitt Romney a empoché 76,8 millions$ contre 60 millions$ pour Obama au cours du mois de mai- le dépassant pour la première fois. De plus,  on estime que ces mêmes groupes –  fort probablement de riches républicains du monde des affaires ainsi que des entreprises– pourraient donner  jusqu’à un milliard de dollars en publicité contre le président sortant.

La mainmise des puissances d’argent sur les affaires publiques se concrétise de plus en plus aux États-Unis menant ce pays  progressivement vers une totale ploutocratie où le dollar et la propagande conservatrice imposeront leur implacable volonté.

Cependant, ceci va à l’encontre de la rhétorique de la droite américaine qui conspue la soi-disant domination des syndicats sur la nation.  En effet, l’étalement d’autant d’argent dans les campagnes électorales en faveur des poulains républicains laisse bien croire que les dominants ne sont pas ceux que l’on pointe du doigt dans les publicités républicaines…

Niveau de difficulté de texte selon Scolarius d’Influence Communication : 169 (universitaire)

9 réflexions sur “Argent et politique aux États-Unis

  1. Je suis d’accord avec le fond du billet, peut-être même plus que toi!

    «Et même au niveau fédéral, le scrutin présidentiel s’annonce aussi inégal.»

    Parce que, au cours d’un mois, Romney a amassé 30 % de plus qu’Obama, tu pense que ce sera inégal? En fait, l’article que tu as consulté mentionne que c’est le premier mois où Romney a amassé plus qu’Obama! Ce serait intéressant de savoir à quelles sommes ils sont rendus et qui en a plus!

    Il faut réaliser que les démocrates et Obama sont aussi contrôlés par l’argent! Le seul moment où il a proposé de hausser les impôts des riches et de procéder à un deuxième plan de relance (très modeste, compte tenu des besoins), c’est quand il savait très bien que jamais les républicains n’accepteraient! Quand il pouvait le faire, il ne l’a jamais proposé. Ce n’était que du marketing en fonction des prochaines élections!

    Bien sûr que les démocrates et Obama sont moins pires que Romney et les républicains, mais ils demeurent aussi contrôlés par des lobbys!

    Bref, tu as visé juste dès ta première phrase : «L’argent domine plus que jamais tout aux États-Unis. Même la politique.». C’est quand tu sembles dire que cela touche seulement les républicains que je ne suis plus d’accord!

  2. «les milieux des affaires semblent préférer Romney cette fois-ci»

    As-tu des données complètes sur les dons reçus et leur provenance? Sinon, cela demeure une impression, rien de plus. En plus, ton billet parle de l’argent, pas nécessairement du mileu des affaires.

    Et il faudrait aussi parler des PAC et des super PAC…

  3. On verra le décompte final… il me semble avoir lu ou entendu ne pas être le seul à avoir cette impression. Mais ce sera difficile avec les conséquences du Citizen united, car les dons sont anonymes.

    « Et il faudrait aussi parler des PAC et des super PAC… »

    Les Pac et super Pac dérivent du Citizen United, la décision de la Cour suprême que je mentionne…

    « The bottom line is this: the ability of corporations, labor unions and individuals to give unlimited contributions to Super PACs making independent expenditures to influence federal elections flows directly from the Supreme Court’s decision in the Citizens United case. »

    http://www.huffingtonpost.com/fred-wertheimer/citizens-united-and-contr_b_1291465.html

  4. Par ailleurs, je parle des milieux d’affaires et du lien avec les groupes crées à la suite du Citizen United. Plusieurs dizaines de millions qui pleuvent ainsi ne proviennent sûrement pas des syndicats ou de groupes communautaires, surtout aux EU!

  5. Les corporations PAR DÉFAULT préfère les Républicains, car les Démocrates sont entachés par leur étiquette de ,liberals’. Accusations macarthistes de ‘crypto-socialistes’ et tout.

    Si l,aile droite des Démocrates courtisent les corporations, le contraire est plus rare. Les corporations NATURELLEMENT fundent TOUJOURS les Républicains, massivement.

  6. J’ai écrit le 12 juin : «Parce que, au cours d’un mois, Romney a amassé 30 % de plus qu’Obama, tu pense que ce sera inégal? En fait, l’article que tu as consulté mentionne que c’est le premier mois où Romney a amassé plus qu’Obama! Ce serait intéressant de savoir à quelles sommes ils sont rendus et qui en a plus!»

    Et aujourd’hui, j’ai lu dans le Devoir :

    «Pour le troisième mois consécutif, Mitt Romney a collecté plus d’argent que Barack Obama en juillet : 101 millions de dollars, contre 75. Néanmoins, c’est le président sortant qui a amassé le plus d’argent depuis le début de la campagne, soit 348 millions, contre 193 pour son rival républicain. Ces fonds proviennent d’individus et de comités d’action politique (PACs) formés par des entreprises, des syndicats ou leurs employés.»

    http://www.ledevoir.com/international/etats-unis/357727/la-course-a-la-maison-blanche-une-course-a-l-argent

    «D’après des chiffres publiés par la Commission électorale américaine, le rôle de l’argent est désormais si crucial que Barack Obama et Mitt Romney passent plus de temps à solliciter des fonds qu’à rencontrer les électeurs de la base. En juillet, le président sortant a en effet assisté à 21 collectes de fonds et 17 événements de campagne ; Mitt Romney, à 22 collectes de fonds, mais seulement 11 événements de campagne. Le plus souvent, les collectes auxquelles les candidats participent sont des affaires feutrées qui ont lieu dans les salons d’hôtels de luxe, aux domiciles de milliardaires ou de célébrités.»

    Donc, nous sommes d’accord sur le fond, moins dans les détails!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s