Un peu de philosophie: Jean-Jacques Rousseau

« Le premier qui, ayant enclos un terrain, s’avisa de dire : ceci est à moi, et trouva des gens assez simples pour le croire, fut le vrai fondateur de la vie civile. « 

Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1754)

___________________________________

En d’autres termes, le concept de propriété, ou du « ceci est à moi », ne relève pas de la providence ou d’une volonté divine, mais de la directe appropriation ancestrale ou contemporaine par certains individus et/ou familles de biens meubles et surtout immeubles.

Il s’agit d’un questionnement sur qui possède quoi et sur la pertinence ainsi que la justesse de cet état de fait.

Donc, pourquoi quelqu’un possède beaucoup tandis qu’un autre possède peu?  Parce que le premier a décrété que ceci était sa propriété et que le dernier s’est soumis à la volonté du premier….

About these ads

28 réflexions sur “Un peu de philosophie: Jean-Jacques Rousseau

  1. Jean-Jacques Rousseau est l’un des philosophes qui a le plus influencé Karl Marx, il est l’un des paliers idéologiques du communisme. Toutefois, l’erreur, selon moi, de ceux qui ont tentés de s’approprier les possessions d’autrui, a été de le faire au bénéfice d’une nouvelle élite, d’une nouvelle oppression, nationale, par le biais de l’État. Mais il faut apprendre des erreurs du 20e siècle. Il ne faut pas détruire le capitalisme-bourgeois au bénéfice du capitalisme-d’État, remplacer une oppression par une autre n’est pas la solution. Là où on a clamé ‘nationalisation’, il aurait fallut revendiquer l »Africation’. Là où on a prôné l’instauration de « tickets de consommation », il aurait fallu exiger un revenu unique pour tous les terriens. Mais on s’est accroché à nos privilèges historiquement acquis et à la volonté de garder ces privilèges pour notre élite nationale.

  2. La notion de propriété privée est discutable mais incontournable pour créer l’émulation. Les impôts devaient permettre à redistribuer les ressources. Mais ce mécanisme a montré ses limites. Je souhaite qu’un nouveau penseur nous propose d’autres voies moyens pour une société juste et équitable. Jean KAZADI

  3. Les Amérindiens n’avaient pas cette notion de propriété, tout ce qu’ils avaient, ils ne faisaient que le tenir pour le prochain qui en avait de besoin. Difficile maintenant pour beaucoup de comprendre un tel concept de communauté, dans notre société qui est forte sur le gain personel, l’individualisme et est de moins en moins axé sur l’entraide.

  4. Je commence à croire que ROusseau avait tort sur un point MAJEUR; l’homme n’EST PAS bon de nature.

    Ni mauvais, d’ailleur.

    Ou intelligent-sage. (Ni idiot.)

    Et ce n,est pas la société, état ou cie qui change de quoi, pas toujours.

  5. @Jimmy St-Gelais

    Froid réalisme – loi de Sturgeon. 33 ans de vie de moi, et des générations d’humains derrière.

    « Là où il y a de l’homme, il y a de l’hommerie. »
    « L’enfer, c’est les autres. »

    Noter que Darwin est un peu d’accord sur ce point – les humains peuvent être solidaires – et égoistes.
    On est, pour utiliser mon background de fan de D&D, True Neutral-Unaligned par défault. Neutre, ni bon, ni mauvais…

  6. @ the Ubbergeek

    «Noter que Darwin est un peu d’accord sur ce point – les humains peuvent être solidaires – et égoistes.»

    Je crois que vous interprétez mal ma vision à ce sujet. D’une part si vous faites référence à mes citations de Jacques Généreux (« vivre dans une société qui respecte notre caractère fondamental, soit d’«être soi, pour soi» et d’«être avec et pour autrui»»), il ne s’agit pas d’égoïsme, mais d’harmonie entre un aspect altruiste et individualiste. Avoir une part d’individualisme ne veut pas dire être égoïste.

    D’autre part, j’ai aussi écrit (http://jeanneemard.wordpress.com/2011/09/21/la-dissociete/#comment-9095 ) au sujet de La dissociété de Jacques Généreux «Dans mon cas, cela [la lecture de ce livre] a même ébranlé certaines de mes convictions. J’ai toujours vu l’être humain trop taré ou égoïste pour vraiment créer une société où l’entraide se marie avec l’individualisme. J’en suis moins sûr maintenant…»

    Bref, j’ai déjà pensé un peu comme vous, mais plus maintenant…

  7. Je crois que l’être humains est comme cà depuis toujours, à en juger certains textes comme les ancients grecs et chinois.

    Des fois égoistes, des fois altruistes. Certains ‘mauvais’, d’autres ‘bons’. La grande masse pluôt neutre.

    ‘Plus ca change, plus c’est pareil..’

    Hobbes pensait que l’humain avait besoin d’une dose d’autorité. Des fois, je me demande si il a pas raison.

  8. Et TROP de social, de groupe, de collectivisme, de solidarité, etc a aussi un danger…

    Un autre problème de l’humanité qui en fais parti, le clanisme par example.

    L’individu peut étouffer le groupe, et le groupe peut étouffer l’individu.

  9. « Hobbes pensait que l’humain avait besoin d’une dose d’autorité. Des fois, je me demande si il a pas raison. »

    Problablement pour contrer l’État de nature.

    L’équilibre parfait entre individidu et collectivité ne pourra jamais être atteint de façon permanente. C’est comme un équilibriste… un simple coup de vent peut le faire tomber. Mais cela n’empêche pas celui-ci de tenter de traverser l’abîme sur un mince fil de fer…

  10. En fais, il semblait vouloir un état fort, pour éviter la ‘mobocracy’ que craignait Platon (je crois).

    De facon plus extrème, le Légalisme chinois…

  11. Faudrait que je lise cà, honêtement.

    Mais ‘l’état de nature’, c’est la nature de l’HOMME en tant que tel, si j’ai bien compris.

    Dans une forme extrème, disons par euphémisme, le Légalisme des anciens penseurs chinois – commencé avec le Premier Empereur dit-on, Quing Huang-Ti.

    (En passant, POURQUOI nos djeunes n,apprenent toujours que la philosophie de ‘ »dead old white guys’ et pas aussi des philosophies comme la chinoise ou indienne, aussi élevées?)

  12. Comme disent les anglos, ‘all in all,, les gens ONT besoin d’une ‘gouvermaman’ actuellement, en effet.

    Les gens sont sots et se laissent jouer.

  13. Peut-être qu’il y a une vache sacrée qui est TOUT le problème, un truc que personne veut dire.

    La démocratie a un prix, un prix TRÈS élevé.

    Peu-être que le monde a besoin d’un dictateur dans le sens originel du monde, un despote éclairé, qui saisira les reines et ne s’arretera devant rien pour faire avancer paradoxalement les droits de l’homme, l’écologie,. la science.

    Dans le système actuel, la démocratie fais que tout ce que QS pourrait construire… serait potentiellement détruit par un gouvernementr ADQ-CAQ par example

    Le peuple ne sait pas toujours ce qui est bien pour lui. Il se laisse manipuler, truquer.

    Avant de crier à moi ‘facho! », ce sont des réflexions, basées sur ce que j’ai vu du monde en 33 ans, et le passé. Y’a de quoi devenir cynique – ou réaliste – sur l’Homme.

  14. Mouais, souhaiter une dictature est pire que le pire du pessimisme….

    Cela me scie! V’nant de quelqu’un qui se dit centriste et qui semble s’affoler de tous les excès!

    ahem ahem…passons….je vais l’oublier celle-là!

  15. La vraie est peut-être pire.

    La Tyrannie de la Majorité ou Minorité, par example.
    Ou le simple example d’une politique de gauche.. changée plus tard a droite. Des efforts gaspillés en vain, au nom de la démocracie.

    Ou peut-être que la vraie démocracie est tout simplement impossible.

    Les anarchistes idéalisent le peuple et sa ‘sagesse’ et ‘intelligence’. Mais plus un groupe est large, et plus souvent, ca baisse..

  16. « Cela se règle avec une charte des droits! »

    Voilà! J’allais le dire, la démocratie, ce n’est pas simplement le vote et les référendums!

  17. Pas toujours; ;la droite interjectera que la charte peut être utiliisé à mauvais essyants(?). Argument spécieux, mais…

    La fin d’Occupy-Les Indignés me donnent un peu raison, si par example la ‘vrai’ direct démocracie estt impossible techniquement (par example, juste trop d’humains et tout), ou que nous somment en Plutarchie.

    Hobbes a un point. Sans force, peut-être… une révolte violente et armée, ou/et un état mondial qui brisera les reins des oligarques (ET controles les radicaux dangereux…)…

  18. Durban est une autre preuve que ca changera probablement pas sans 1, soulèvement mondial des peuple ET/OU 2. Un état mondial qui se dresse et force à la main aux récalcitrants.

    Le monde A besoin d’autorité rationelle et avec des couilles d’arain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s