La foi obstinée du maire Jean Tremblay

Cet article a paru le 8 août 2008 dans le journal “Le Quotidien ” (Saguenay).

La croyance en Dieu est tellement grande pour le maire de Ville de Saguenay qu’il est prêt à faire payer ses contribuables afin de s’assurer de la perpétuité de la prière aux séances de son Conseil de ville. C’est ce qu’on a appris cette semaine à la suite de la poursuite déposée par des habitants de Ville de Saguenay.

Ce maire populiste tient mordicus à conserver sa petite prière malgré l’opposition marquée de plusieurs de ses électeurs. Une attitude digne d’un petit magistrat régional confiné dans ses croyances conservatrices et religieuses.

Peu importe le fardeau fiscal supplémentaire que ses concitoyens auront à subir et le temps alloué sur cette affaire puérile par les avocats de la ville. Pourtant, ceux-ci devraient être attribués à des dossiers plus pertinents.

C’est à croire que ce notaire, pourtant un homme de loi, n’a pas bien compris la notion de séparation entre la religion et les pouvoirs publics qui est pourtant à la base de la démocratie occidentale depuis l’époque des Lumières.

En tant que maire responsable, il devrait jeter l’éponge et passer à des choses plus importantes dans l’intérêt de sa municipalité et de son électorat.

About these ads

20 réflexions sur “La foi obstinée du maire Jean Tremblay

  1. Je suis aussi en accord avec le principe de la laïcité. C’est bien beau la voie légale pour bâillonner « l’imbaillonable », mais cela a peu de chance d’avoir un dénouement heureux. Seule des élections pourront faire effet sur ce maire passéiste. Je crois que la seule arme efficace contre ce dinosaure est la dérision. Rien ne peu combattre la dérision.

    Seule note positive pour le maire Tremblay : il semble être encore très populaire ans cette région où les baby boomers sont rois. Disons que mes antennes captent encore ce qui s’y passe, malgré un exil de plusieurs années…

  2. Bon billet Jimmy.

    « Là là Jimmy là, vas falloir là là, que tu t’agenouilles et que tu fasses ta prière là là! »

  3. Pingback: Les tigres s’agitent, le Satellite reste immobile « Le Satellite Voyageur

  4. Tout en appuyant la séparation de l’État et du religieux, il y a un principe fondamental qui semble être exclu dans les réactions plutôt primaires et qui est à défendre, celui de « la liberté de choix » et du respect de l’autre. Que faisons nous des alternatives.
    Que celui qui est contre s’en retire ou que celui qui est pour le fasse en respectant le principe de l’autre.
    Rejeter le sacré crèe une société décadente……

  5. La réaction du maire Tremblay prouve le paradoxe du croyant. Mon accès au paradis passe avant le respect des autres. O-dieux, pardonnez-leur, ils ne savent pas vraiment ce qu’ils font…

  6. @Fabre,

    De façon générale, historiquement, c’est le sacré qui conduit à la décadence. D’ailleurs, la décadence d’un groupe d’individus, d’une société conduit presque invariablement vers « le sacré ».

    Pous s’en convaincre, regardons agir « nos voisins » du Sud…

    S e D

  7. D’abord, je m’excuse d’avoir été « un anonyme on août » dans mon commentaire précédent: c’était bien involontaire .

    D’autre part, au premier mot du deuxième paragraphe de ce même commentaire, lire « POUR » et non pas « pouS »

    S e D

  8. « De façon générale, historiquement, c’est le sacré qui conduit à la décadence. D’ailleurs, la décadence d’un groupe d’individus, d’une société conduit presque invariablement vers « le sacré ».  »

    Entièrement d’accord.

  9. Qu’est ce qui se passe en Géorgie?

    Depuis 6 Août la Géorgie subit le bombardement de la part de la Russie.

    Les bombes des avions russes sont jetées dans presque toutes les régions de Géorgie.

    la Russie refuse le document de cessez-le-feu que lui fait parvenir la Géorgie. Ce document, signé par le président géorgien Mikheïl Saakachvili, contient des propositions de paix. Il est soutenu par l’Union européenne (UE).

    Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner, arrivé dimanche en Géorgie présente un plan de paix afin de résoudre le conflit entre Tbilissi et Moscou. Les trois points principaux presents dans ce plan soutenus par l’UE sont: respect de l’intégrité territoriale de la Géorgie, cessation immédiate des hostilités et rétablissement de la situation existant antérieurement sur le terrain.

    Visitez ce blogue:

    http://georgieenfeu.blogspot.com

  10. « Qu’est ce qui se passe en Géorgie? »

    Une autre marionette (président Géorgien) aux mains des puissants « corpo-gouverne-et-ment » qui eux l’ont incité à attaquer les Ossètes…

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=9798

    Comme une partie d’échecs dont les pions viennent d’être massacrés (enfants, femmes et adultes qui n’ont commis comme seule faute d’être vivant et à cet endroit)

    Ça sert aussi probablement de diversion.

  11. « C’est à croire que ce notaire, pourtant un homme de loi, n’a pas bien compris la notion de séparation entre la religion et les pouvoirs publics qui est pourtant à la base de la démocratie occidentale depuis l’époque des Lumières. »

    Bonjour Jimmy,

    Tu réfères ici à la tradition des lumières françaises, qui est marquée par une certaine intolérance contre les mouvements religieux. Ce n’est pas notre tradition.

    Le terme « laïcité  » n’a d’ailleurs même pas d’équivalent direct en anglais.

    Notre tradition britannique, éclairées par des « Lumières » différentes, se fonde sur le principe de neutralité plutôt que de laïcité. C’est une position plus nuancée et vise à permettre l’intégration harmonieuse des religions dans la sphère publique sans que cela ne dérange personne.

  12. De façon générale, historiquement, c’est le sacré qui conduit à la décadence. D’ailleurs, la décadence d’un groupe d’individus, d’une société conduit presque invariablement vers « le sacré ».

    Tu caricatures. Tu as un parti-pris anti-clérical, c’est clair.

    Quand je regarde le David de Michel-Ange, un exemple parmi tant d’autres, inspiré par les « méchantes » religions, je ne vois rien de plus beau et de plus élevé produit par notre civilisation.

    Ce sont les idéologies simplificatrices de toutes sortes (nazisme, fascisme, nationalisme, communisme, etc., etc) qui sont le véritable cancer moral de l’humanité. Les religions utilisées comme idéologies peuvent aussi devenir un cancer.

    Notre idéologie à nous, le matérialisme athée dans sa version « cool », comme le « fun » instantanée, le « fun » à tout prix ou l’orgasme continuel, conduit au consumérisme bête et à toutes ses dérives, en est un autre exemple de cancer.

  13. @Arnold S.

    Les Lumières françaises ont éclairé toute l’Europe. Paris était le centre culturel et intellectuel à cette époque et même les britanniques en ont subi l’influence. Tu voulais sûrement dire que chaque pays a adapté cette révolution des idées à sa façon.

    La tradition britannique n’est pas si imprégnée au Québec. Par exemple, notre droit civil découle de l’ancien code civil français et en politiques sociales le Québec est très proche de la France. De plus, la séparation De Facto entre l’Église et l’État s’est opérée sous les années de Jean Lesage et nous n’avons pas, depuis ce temps, vu le clergé s’interposer à un projet de loi. Ce fut notre époque des « Lumières ».

    Neutralité ou laïcité. Peu importe. On a distancé l’Église des affaires de l’État car elle s’ingérait dans le processus démocratique et le domaine public.

    « C’est une position plus nuancée et vise à permettre l’intégration harmonieuse des religions dans la sphère publique sans que cela ne dérange personne. »

    Je ne te suis pas là…

  14. Un peuple sans foi est un peuple sans âme et sans langue. Si on ne s’occupe pas de notre esprit, notre culture et notre langue disparaitra. Est-ce bien ce que vous voulez?

  15. « Malheur à ceux qui appellent bien ce qui est mal »

    et c’est exactement ce que nous avons fait.

    Nous avons perdu notre équilibre spirituel et nous avons renversé nos valeurs.
    Nous avons exploité le pauvre et nous appelons cela

    « la loterie ».

    Nous avons récompensé la paresse et nous avons appelé cela

    « l’aide sociale ».

    Nous avons tué nos enfants pas encore nés et nous avons appelé ça

    « le libre choix ».

    Nous avons abattu des avorteurs et nous avons appelé ça

    « la justice ».

    Nous avons négligé de discipliner nos enfants et nous avons appelé ça

    «développer leur estime de soi».

    Nous avons abusé du pouvoir et nous avons appelé ça

    « la politique ». –

    Nous avons convoité les biens de nos voisins et nous avons appelé ça

    « avoir de l’ambition ».

    Nous avons pollué les ondes radio et télé avec la grossièreté et la pornographie et nous avons appelé ça

    « liberté d’expression ».

    Nous avons ridiculisé les valeurs établies depuis longtemps de nos ancêtres et avons appelé ça

    « les Lumières»

    ‘O’ Dieu, sonde notre cœur; purifie-nous et libère-nous de nos péchés.
    Amen.

  16. Associer l’aide sociale à la paresse est vraiment un point de vue réducteur et simpliste. Dans le système capitaliste il y a une réserve permanente de sans-emploi qui permet de faire une pression à la baisse sur les salaires et les conditions de travail.

    Concernant la liste de Joe Wright on pourrait ajouter:

    On a battu des enfants en disant que c’était la volonté de Dieu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s