Ne pas payer d’impôt : un exemple à ne pas suivre

L’ex-médecin Guylaine Lanctôt refuse de payer ses impôts depuis 13 ans, au risque d’être incarcérée, qu’elle qualifie de frauduleux car ils serviraient à financer des guerres, les paiements des intérêts des dettes gouvernementales et l’acquisition d’armements.

Aussi, elle ne désire simplement pas payer pour des services publics qu’elle ne veut pas.  Elle s’est d’ailleurs désaffiliée du régime d’assurance maladie du Québec en stipulant qu’elle paierait elle-même ses frais médicaux en cas de maladie.

En fait, ce n’est que du pur individualisme rejetant la mise en commun de services essentiels desservants le plus grand nombre.

Cette dame avec son ancien salaire de médecin a peut-être les moyens de se substituer à l’aide sociale de l’État en santé, en éducation, en pensions de vieillesse ou en soutient aux sans-emplois, mais ce n’est pas le cas d’une vaste partie de la population.  L’impôt prélevé chez les mieux nantis est une mesure qui garantit une relative équité sociale.

Si on suivait son raisonnement, le gouvernement devrait simplement disparaître emportant avec lui le maintient d’un ordre public minimal et l’existence d’une justice sociale nécessaire dans toute société évoluée.  Ce ne serait qu’un retour à l’état de nature dont profiterait évidemment les plus riches mais qui propulserait dans les bas-fonds les conditions de vie des citoyens à faibles ou moyens revenus.

Cette retraitée devrait saisir le non-sens de ses propos et comprendre que malgré le fait que nos impôts servent dans une certaine proportion à soutenir des activités militaires souvent contestables, la majeure partie sert aussi dans le financement des programmes sociaux qui profitent tout de même à l’ensemble de la communauté qui n’a pas les moyens financiers qu’elle possède.

About these ads

86 réflexions sur “Ne pas payer d’impôt : un exemple à ne pas suivre

  1. Hhuuummm… Il y a peut-être un petit bug ici.

    Qu’est-ce que tu entends, au juste, par "qui garantit une relative équité sociale"?

    Qui fixe les normes de cette équité: qui décide ce qui doit être équitable ou non, qui en fixe les limites, qui la met en oeuvre?

  2. @ Arnold S.

    Bien, c’est simple : l’impôt progressif permet un retour monétaire des plus hauts revenus vers les bas revenus par le biais de services sociaux.

    Néanmoins, certains hauts revenus réussissent à s’esquiver de leur juste dû en impôt par des techniques d’évasion fiscale, mais la plupart paient tout de même leur juste taux d’impôt en rapport avec ce qu’ils gagnent.

    Que suggères-tu alors? Un impôt à taux fixe? Ce ne serait pas équitable car cela constituerait un déplacement du fardeau fiscal vers la classe moyenne.

  3. Merci Davig, encore une théorie du complot toute prête pour cette situation. Je croyais pourtant que vous ne donniez pas souvent dans ce genre de délires…

    L’État a certainement un rôle à jouer dans notre société. Lui couper les vivres relève d’une attitude très individualiste et met en péril la société que nous avons mise en place. Bien entendu, c’est là l’un des débats de fond de l’humanité: l’État est-il une entitée fondée ou non? Je considère pour ma part que, pour autant qu’il soit démocratique, son existence est fondée. Il ne doit pas remplacer les individus dans l’exécution de leurs tâches (ce qui relève plutôt du monopole de l’État) mais plutôt être tributaire du bien commun et s’assurer que chacun a accès à des conditions de vie décente (certaine redistribution sociale, administration de la justice, normalisation de certaines pratiques économiques et sociales). L’État est garant de l’ordre; il est le résultat d’une convention sociale implicite. Les gens qui ne désirent pas s’y intégrer refusent par le fait même le contrat social en place; ils peuvent soit prendre leur mal en patience et voter pour un changement radical, soit aller voir ailleurs. C’est cela, la démocratie.

    Je suis opposé à une privatisation élargie du système de santé, tout comme je le suis à l’évasion fiscale. Il n’y a donc pas péril en la demeure pour l’établissement d’un monopole privé, et rien ne justifie de cesser de payer des impôts.

  4. à s’esquiver de leur juste dû …

    Tu fais intervenir ici l’argument de la "justice" pour légitimer les prélèvements imposés sur les revenus.

    Si tu dis que les "riches" (… tout étant relatif, par ailleurs. Il n’y a pas beaucoup de riches au Québec ) doivent redonner leur"juste" dû, est-ce que cela signifie que leurs revenus, ou une partie de leur revenus, sont injustes?

  5. Je ne pense pas que cette anarchie, ce chaos de désinstitutionalisation totalitaire profiterait seulement aux riches.

    Cela profiterait aussi aux violents, aux agresseurs, aux escrocs, aux malhonnêtes.

    Oui il y a des milliers de chose à améliorer dans l’état, oui il faut le réduire, oui il faut adopter de meilleures façons de faire.

    Il ne faudrait pas non plus jeter le bébé avec l’eau du bain…

    Salutations cordiales,

    Tym Machine

  6. Alexis a écrit: "L’État a certainement un rôle à jouer dans notre société."

    Oui, peut-être. Mais ce rôle ne doit pas être celui d’une nounou ou d’un inquisiteur.

    Regarde les choses objectivement: On a perdu le contrôle de l’État au Québec. Il a le nez fourré partout, partout, partout. Il a métastasé.

    Ah! Au début, les intentions étaient bonnes! Même moi j’ai crû en cette erreur monumentale qui s’appelait et s’appelle toujours, l’état-providence.

    Aujourd’hui, l’état québécois sécrète des lois, des règlements, décrets, des actes, des arrêtés en conseil, des plans, des décisions, des injonctions, des jugements,des ordonnances, des structures, des Conseils de ceci ou cela, aussi facilement que le foie fabrique de la bile ou que la sueur exsude du front de Ben Johnson durant un 100 m. C’est l’enfer, pour parler comme mon fils ado.

    Trop, c’est comme pas assez.

    Le gros problème de l’état, si vous me le permettez, c’est tout simplement qu’il est malade. Sa maladie s’appelle l’indigestion: il a absorbé complètement le bien commun, le bonheur des québécois et le devoir de solidarité sociale et il est maintenant complètement constipé. Il ne peut plus bouger, il n’a plus aucune marge de manoeuvre.

    La dette du Québec atteint 118 milliards de dollars. Son poids représente 43 % du PIB de l’économie québécoise (PIB)!! C’est inimaginable. Faut le faire.

    C’est mal géré, tellement mal géré.

    Un exemple….On l’a vu avec le scandale de l’UQAM. Les nonos de l’Uqam engloutissent en pure perte 400M$. Quelles sont les conséquences? Ben… Notre bon gouvernement a racheté l’ïlot Voyageur et va finir par tout renflouer.

    Dans le privé, quand tu fais une erreur, tu payes pour en étant éliminé du marché. Dans le public, quand tu fais une erreur, on te redonne encore plus d’argent. Cherchez l’erreur.

    Il est là le problème: absence de rigueur administrative et financière, absence d’imputabilité, absence de compétition, c’est le "free for all". Le lunch gratuit pour tout le monde, en commencant par les riches.

    Tous les secteurs de l’activité humaine sont maintenant étatisés à des degrés divers (…mais plus que moins).

    Or cette étatisation, qui est une déviance de l’Etat de droit, a de lourdes conséquences sur la dynamique économique. Le Québec est paralysé par cet énorme état-tumeur.

    Évidemment, on peut toujours faire payer les riches encore plus. Sylvain sera d’accord avec ça, en attendant la révolution. Notamment, Walmart….Ce cher Walmart, on l’avait oublié celui-là.

    Mais, en attendant, de sont les pauvres qui payent le gros prix de toute cette incurie.

    Ils vont attendre longtemps, car personne, ou à peu près personne, est conscient du problème.

  7. L’état…doit plutôt être tributaire du bien commun
    __________

    Wow!!

    C’est énorme ce que tu dis.

    Je ne sais pas dans quel cours de sciences politiques tu es allé pêcher ça, mais c’est une notion complètement pervertie de l’état. Le concept de "bien commun" est un concept-hélium que l’on peut gonfler ad infinitum. Il est à manipuler avec d’infinies précautions.

    La raison primordiale de l’état c’est la justice et l’ordre, rien de plus. L’état doit s’assurer de contrôler d’un point de vue légal et politique le bien commun. Mais l’état n’est pas le corps (ou la communauté) politique (au sens large). L’état n’a pas à organiser directement, diriger, administrer toutes les formes de la vie de la communauté politique – tous les aspects économiques, industriels, R&D, culturelles , assistanat social, etc.etc.

    Dès lors que l’état décide de prendre sur lui d’accomplir toutes ces tâches, rien ne peut plus l’arrêter. Il devient un tout omni-puissant. Il gonfle, gonfle, gonfle sans fin. C’est le cas au Québec, c’est le cas en France.

    Et c’est à ce moment-là que les problèmes commencent…

  8. "Regarde les choses objectivement: On a perdu le contrôle de l’État au Québec. Il a le nez fourré partout, partout, partout. Il a métastasé."

    Pas si certain. Bien sûr, il régule dans plusieurs domaines, mais on oublie que c’est parfois bénéfique. Le problème est qu’actuellement, les régulations sont fantaisistes, trop nombreuses, mélangeantes et chaotiques. J’aimerais ça voir un rapport d’impôt avec 5 formulaires de moins et une page de moins à remplir.

    "Un exemple….On l’a vu avec le scandale de l’UQAM. Les nonos de l’Uqam engloutissent en pure perte 400M$. Quelles sont les conséquences? Ben… Notre bon gouvernement a racheté l’ïlot Voyageur et va finir par tout renflouer."

    C’est nous les nonos; les associations étudiantes et profs de gestion (ESG UQAM commence à avoir bonne réputation) ont publié dans TOUS les journaux étudiants de l’UQAM que le gouffre financier approchait. On a attendu que ça arrive et là, on est étonnés.

    "Dans le privé, quand tu fais une erreur, tu payes pour en étant éliminé du marché. Dans le public, quand tu fais une erreur, on te redonne encore plus d’argent. Cherchez l’erreur."

    Le recteur de l’UQAM qui a lancé l’Ilôt Voyageur n’est plus recteur, et l’université a fait un plan de redressement. Ça en fait 4 que le gouvernement refuse, d’ailleurs. Je trouve ça mieux que de fermer l’UQAM ou la coter en bourses. Les services de l’éducation ne devraient pas avoir un but lucratif, car cela affilie la notion de capitalisation des connaissances à la notion de la capitalisation des biens et des avoirs. C’est d’ailleurs le cas; peu de collèges, même privés, ne sont pas des OSBL.

    "Il est là le problème: absence de rigueur administrative et financière, absence d’imputabilité, absence de compétition, c’est le “free for all”. Le lunch gratuit pour tout le monde, en commencant par les riches."

    Je suis d’accord pour les trois premiers. La compétition, disons que je veux pas voir les départements de mon administration s’entrejouer les rapaces. C’est ridicule et non, si on veut tous suivre une certaine ligne rassembleuse, ça ne fait pas de sens.

    "a raison primordiale de l’état c’est la justice et l’ordre, rien de plus. L’état doit s’assurer de contrôler d’un point de vue légal et politique le bien commun. Mais l’état n’est pas le corps (ou la communauté) politique (au sens large). L’état n’a pas à organiser directement, diriger, administrer toutes les formes de la vie de la communauté politique – tous les aspects économiques, industriels, R&D, culturelles , assistanat social, etc.etc."

    En effet, ce n’est pas le cas. L’économie solidaire se porte bien au Québec. Les CPE sont des idées issues de ces groupes, par exemple. Les OSBL sont nombreuses, la recherche universitaire est cofinancée par les entreprises dans plusieurs cas, l’économie tend à favoriser les PME et l’allègement du fardeau fiscal des entreprises, même si les études qui tendent à prouver que cela augmente la compétitivité d’un pays sont très faibles (source: The Economist).

    "Qu’est-ce que tu entends, au juste, par “qui garantit une relative équité sociale”?"

    Que quelqu’un qui gagne plus de deux fois le salaire moyen d’une personne (et que ladite personne vit aisément au salaire moyen) devrait payer plus d’impôts, en termes de pourcentage de salaire, afin d’alléger le fardeau fiscal de ceux qui gagnent moins de la moitié du salaire moyen.

  9. @Arnold S.

    "Si tu dis que les “riches” (… tout étant relatif, par ailleurs. Il n’y a pas beaucoup de riches au Québec) doivent redonner leur”juste” dû, est-ce que cela signifie que leurs revenus, ou une partie de leur revenus, sont injustes?"

    Non, je n’ai jamais dit ça. Je ne suis pas communiste. Il peut y avoir des écarts entre les revenus selon les compétences ou les responsabilités, que l’on modère par une imposition progressive.

    @Manx

    Bien répondu!

  10. @Tym Machine

    "Cela profiterait aussi aux violents, aux agresseurs, aux escrocs, aux malhonnêtes".

    Ce serait simplement la loi du plus fort, sur tous les plans.

    "Oui il y a des milliers de chose à améliorer dans l’état, oui il faut le réduire"

    Hum, le réduire? Afin de lutter contre la pollution croissante et l’extention des inégalités, il faudrait étendre ses pouvoirs (sans nécessairement multiplier l’État dans toutes les directions)

  11. Il nous faut élever ce débat d’une coche et réaliser que ce n’est pas tant la présence de l’État qui est la source de tous nos problèmes, mais la présence de l’Argent.
    Tout être humain sensible –pour ne pas dire sensé- dans l’état où se trouve la civilisation matérialiste actuelle, ne peut éviter d’adhérer à une quelconque cause qui, selon lui, lutte pour l’amélioration de son sort et/ou du sort de ses semblables. Une multitude d’organismes sont déjà en place dans de nombreux pays, dont le but avoué est d’améliorer la condition humaine.

    Certaines personnes optent de combattre l’injustice, d’autres, la pauvreté, ou la misère. Peut-être que votre lutte personnelle vise la corruption, ou la pollution ; une lutte contre les OGM, les guerres, le gaspillage, ou contre les Banques excessives ou les Gouvernements minables. Peu importe, nous croyons tous, au moins un jour dans notre vie, à quelque cause susceptible d’améliorer les choses. Nous investissons dans cette lutte du temps ou de l’argent. Ces efforts et cette bonne volonté sont bien louables mais n’atteindront jamais leurs buts, et sont condamnés à se répéter encore et encore pour les siècles à venir. C’est le mythe de Sisyphe.
    .
    Tant que l’argent existera, la pauvreté demeurera un ennemi impossible à vaincre.
    Tant que l’argent existera, la pollution ne pourra jamais s’arrêter.
    Tant que l’argent existera, la production des armes et bombes se poursuivra.
    Tant que l’argent existera, les travailleurs seront exploités.
    Tant que l’argent existera, la corruption existera.

    Néanmoins, un seul objectif, une seule lutte embrasse toutes les causes humanitaires, et démantèle toutes les structures et institutions responsables du mal contre lequel nous luttons depuis toujours. C’est la lutte contre l’Argent. La lutte pour l’éradication de l’Argent
    L’unique ennemi de l’argent, son ennemi mortel, c’est évidemment la gratuité.

    Dans ce combat contre l’Argent, mon engagement est de faire connaître aux autres tous les désavantages de ce monde monétarisé, et tous les avantages que l’on s’offrira à vivre dans un monde sans l’Argent. La plupart des gens n’ont jamais pris le temps d’y réfléchir et pourtant, il me semble que, travailler gratuitement pour avoir accès gratuitement à toutes les richesses que nous produisons, est une équation facile à comprendre.

    Pour en savoir plus, consulter : http://mouvementutopia.site.voila.fr/

  12. Très utopique, ton projet.

    Au contraire, je trouve que l’argent est une des plus grandes inventions de l’humanité. L’argent, en soi, n’est ni le bien, ni le mal. Il faut plutôt voir tout ce que l’argent a rendu possible.

    Mais, comme toutes les inventions, l’argent est souvent très mal utilisé.

    Le problème est dans l’esprit des gens, entre les deux oreilles. Et comme nous vivons dans un monde de fous, un asile disent certains, avec beaucoup de cerveaux "corrompus" (dans tous les sens du terme…), et bien à peu près toutes nos "inventions" sont actuellement mal utilisées.

  13. Monsieur,
    Je vous donne raison sur 2 points. L’idée de voir un jour les hommes devenir adultes en abolissant l’argent et toute forme de monnaie d’échange entre eux, pour vivre dans une société d’assistance mutuelle, c’est en effet une belle utopie, mais comme il est écrit : l’utopie ne veut pas dire l’irréalisable mais l’irréalisé.
    Et quant à savoir que l’Homme est une espèce animale atteinte de maladie mentale, la démonstration en est faite depuis toujours par les guerres, la famine, le gaspillage, la pollution et l’existence même de l’Argent.
    Vous dites que l’Argent est une merveilleuse invention ; faudrait m’expliquer comment.
    Autant que je sache l’argent fut précédé par le troc et l’a réglementé. Promouvoir l’abolition de l’argent ne signifie pas retourner au troc ou à tout autre forme de monnaie d’échange.
    . Pourquoi ne remonte-t-on jamais à cette unique cause, à cet unique principe sur lequel notre société de profit est fondée, et qui veut que l’on ne puisse rien se procurer que contre une valeur d’échange équivalente ?
    L’échange, c’est ne donner rien pour rien. C’est la négation du don gratuit.
    Le système même, le principe, suppose le mépris de l’homme, l’idée que l’homme ne peut être généreux, qu’il est incapable de s’épanouir, de se réaliser s’il n’est sollicité par un profit personnel et égoïste.
    La logique d’une société sans l’Argent, est que la terre appartient à tous ses habitants et que toutes les richesses que ceux-ci produisent leur appartiennent de plein droit en totalité.
    La logique de l’économie de marché, la civilisation actuelle, est que la terre appartient à ceux qui ont de l’argent et que toutes les richesses produites par les hommes, sont accessibles en totalité seulement par à une minorité qui ne les produit pas.

    Il faut y réfléchir.

  14. ’idée de voir un jour les hommes devenir adultes en abolissant l’argent et toute forme de monnaie d’échange entre eux, pour vivre dans une société d’assistance mutuelle, c’est en effet une belle utopie, mais comme il est écrit : l’utopie ne veut pas dire l’irréalisable mais l’irréalisé.

    _________________________________

    L’argent a tout simplement permis l’avènement de la Grande société, ou de la société ouverte, en rendant concrètement possible la division du travail.

    L’argent n’a pas de valeur en soi. Bien sûr, des humains, ont transformé l’argent en veau d’or, mais l’être humain n’en sera pas à une imbécilité près!

    L’argent est un symbole de la valeur et permet de stocker et transférer la valeur.

    L’argent est aussi un signal d’information, un "bit" d’information économique, si tu veux. Une société spécialisée ne peut fonctionner sans le transfert d’informations d’un agent à un autre et c’est l’argent qui sert à véhiculer cette information. 10$ signifie quelque chose et envoie un message à tout le monde. Ni plus ni moins. Ce n’est ni bien, ni mal.

    C’est très puissant comme outil, l’argent. Il faut cesser de la démoniser sans raisons.

    On peut très bien vivre "sans argent", sur la base du don et de l’change. Mais en contrepartie, il faudra accepter de vivre en mode tribal, dans de très petites communautés agricoles. On peut bien rêver au paradis terrestre, c’est la spécialité des socialistes, mais tu ne trouveras pas un meilleur moyen que l’argent pour faire fonctionner et travailler efficacement 6 milliards d’humains sur une petite boule.

    On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre.

    Par contre, je suis d’accord avec toi pour dire que la terre et ses ressources appartiennent à tous, elles sont un réel bien commun, et que son exploitation dans le respect de l’environnement, doit profiter également à tous. C’est de là que doit provenir l’argent public, pas du fond de ma poche.

  15. @Gilois

    "Tant que l’argent existera, la pauvreté demeurera un ennemi impossible à vaincre.
    Tant que l’argent existera, la pollution ne pourra jamais s’arrêter.
    Tant que l’argent existera, la production des armes et bombes se poursuivra.
    Tant que l’argent existera, les travailleurs seront exploités.
    Tant que l’argent existera, la corruption existera".

    Je ne connaissais pas. J’adore cette constatation! Cela me fait penser à l’oeuvre de Thomas More dans l’Utopie.

    As-tu des liens à me proposer ?

  16. M.Arnold,
    Vous me semblez raisonner comme un banquier en disant :
    Tu trouveras pas un meilleur moyen que l’argent pour faire fonctionner et travailler efficacement 6 milliards d’humains sur une petite boule.

    Voilà le problème fondamental de l’Argent : faire travailler les humains cela signifie les forcer à travailler. Il y a un tas ‘d’imbécillités’ comme vous dites, qui ne se seraient jamais réalisées sans l’Argent. Esclavage des temps modernes comme disait Tolstoï. De voir l’Argent comme un outil puissant pour mettre les hommes au travail, c’est admirer le fouet qui fait avancer le cheval. Nous ne sommes pas des bêtes de somme. Et nous avons déjà assez travaillé comme çà sur cette Terre. A voir l’état de la planète, on paye aujourd’hui pour cette frénésie du travail. Il est grand temps de ralentir nos transports et de commencer à goûter la joie de vivre.
    Dans notre société actuelle, les gens se différencient par leurs possessions matérielles, ce qui au point de vue général de l’épanouissement spirituel n’a qu’une valeur tout à fait médiocre. Mais une société qui aura choisi de vivre sans argent orientera le développement des facultés humaines dans une direction bien différente. En effet, si tous les objets produits l’ont été sans argent et peuvent être consommés gratuitement, plus personne n’aura l’idée de se mettre en valeur par des possessions que n’importe qui peut acquérir. Qu’est-ce qui poussera alors l’être humain à agir et à accomplir quelque chose de valable dans sa vie? Dans cette nouvelle société que nous nous efforçons de penser, plus de travail aliénant, plus de dettes, plus d’hyperconsommation débilitante. Le but de la vie humaine ne consistera plus à avoir de plus en plus comme c’est le cas actuellement mais à être de plus en plus. La valeur de l’humain se mesurera selon des critères totalement différents : créativité, spontanéité, intelligence, originalité, sens de l’initiative, etc. Il serait en effet ridicule de vouloir abolir l’argent si ce n’était dans l’intention de changer la nature de la société actuelle. Sans argent, la conscience humaine connaîtra de radicales transformations et ses objectifs seront fondamentalement modifiés. Une fois l’aiguillage monté, il sera difficile de prévoir jusqu’à quels sommets de conscience l’être humain pourra accéder.

    Il nous faut monsieur, rêver du paradis terrestre si l’on veut éviter l’enfer Orwellien que l’homme fou est en train d’élaborer.

    Quelques liens sur l’utopie outre notre site:
    http://mouvementutopia.site.voila.fr/
    http://www.utopia-terre.org/
    http://www.mutations-radicales.org

  17. "tous les objets produits l’ont été sans argent et peuvent être consommés gratuitement, plus personne n’aura l’idée de se mettre en valeur par des possessions que n’importe qui peut acquérir
    ….
    Sans argent, la conscience humaine connaîtra de radicales transformations et ses objectifs seront fondamentalement modifiés. "

    ____________________________

    Il est toujours permis de rêver…

    Cela me rappelle vaguement quelque chose… Ah oui! L’idéologie hippie/Flower Power des années 60-70.

    Tu devrais essayer de parler à des vieux hippies, ils te diront pourquoi cela n’a pas marché.

    _________________________________
    "Et nous avons déjà assez travaillé comme çà sur cette Terre."
    ___________________________________

    lol! J’ai un ami, qui est sur l’assistance sociale… Il me tient exactement le même genre de discours.

  18. Monsieur,
    Le recours au cynisme et au sarcasme indique que vos arguments sont à bout de souffle.
    Dommage que vous soyez dans l’impossibilité de comprendre ce concept de la gratuité universelle. Sans doute souffrez-vous, comme des millions de gens, d’une intoxication médiatique qui empêche les consciences de sortir des sentiers battus, et insuffle aux esclaves une telle résistance à leur affranchissement.
    Seule une profonde méditation, peut éventuellement nous rapprocher de la vérité, et nous rapprocher les uns des autres.

  19. "Sans doute souffrez-vous, comme des millions de gens, d’une intoxication médiatique "
    _____________________________________

    Je préfère souffrir d’une intoxication médiatique que d’une ignorance historique.

    Vois-tu, tout ce que tu dis a déjà et été fait, refait et re-refait auparavant. Et ça n’a pas fonctionné, ça ne peut pas fonctionner et ça ne fonctionnera pas.

    Ce n’est quand même pas une bonne idée de marcher dans les traces de quelqu’un, surtout quand cette personne s’était dirigé dans un mur.

    Enfin.. Nous vivons dans un pays libre. Je te souhaite quand même bonne chance. Méditer ne peut pas faire de tort.

  20. Salut Jimmy,

    Je me permet ici de répondre à ce que tu à écrit dans ton blogue. Bien qu’on ne se connaissent pas, avec tout le respect que je te doit, je vais te donner mon point de vue sur la chose (profitant de cette plate-forme publique que tu nous offre).

    Quand tu décide d’acheter des RÉERs, tu vas évidemment voir quelqu’un qui a étudié dans le domaine hein? Tu reconnais que cette personne en sait plus et tu accepte son aide et assistance. Tu fais la même chose quand tu passe en cour, tu consulte un avocat. Ces individus ont étudié pour être la ou ils sont rendus.

    Maintenant, je te demande honnêtement: as-tu étudié l’économie et la politique en profondeur pour être en mesure d’affirmer que "la majeure partie (de nos impôts) sert aussi dans le financement des programmes sociaux qui profitent tout de même à l’ensemble de la communauté qui n’a pas les moyens financiers qu’elle possède"?

    Madame Lanctôt à étudié ce domaine par elle-même, tout comme moi je le fait depuis quelques temps. J’étudie le droit et j’ai découvert des choses qui te ferait complètement capoter. Tu me traiterais de "criss de mongol, ça se peut pas" jusqu’au moment ou tu vivrais, par toi-même, une exprience qui te ferais dire "ah ben, y’a raison maudit".

    Moi je connais des gens qui vivent au canada et qui n’ont aucuns papiers gouvernementaux à leur "nom". Ils n’ont ni assurance sociale, maladie, permis de conduire, comptes bancaires, etc. Ils conduisent une voiture sans plaque, et n’ont jamais eu a aller a la SAAQ et quand les policiers les arrêtent, ils les laissent partir parce qu’ils ne peuvent rien faire contre eux. Moi même j’ai aidé des gens qui ont recu des tickets a les faire annuler en demandant à la ville de Montréal de clairement identifié entre la personne et l’être humain qui doit payer. Et ce n’est même pas une contestation parce que ça ne se rends jamais en cour.

    Tu doit accepter qu’il y à des choses qui ne te sont pas enseignées et comme le dit le proverbe "Knowledge is power" (la connaissance c’est la puissance), eux sont puissants parce qu’il savent que tu ne connais pas ce que eux connaissent.

    Madame Lanctôt elle la connais et la comprends la "game". Elle n’ira jamais en prison parce que le gouvernement ne peut emprisonner un être humain. Il emprisonne une personne et l’être humain qui est titulaire de cette personne, si il ne comprends pas qu’il peut s’en détacher A TOUT MOMENT, en subira les conséquences et ira en prison avec la personne sans savoir qu’il n’est pas supposé y être. Après avoir analysé tout ce que j’ai appris, je viens à la conclusion que près de 80% des gens en prison le sont parce qu’ils ne connaissent pas leurs droits.

    Si tu veut en savoir plus, ça va me faire plaisir de t’en parler, même qu’on en à des enregistrement en MP3.

    Entre-temps, ait la diligence de comprendre qu’il soit possible que Guylaine Lanctôt sait quelque chose que tu ne sait pas encore, et que si tu venais à le savoir et à le vérifier, tu changerais peut être ton fusil d’épaule, comme tout plein de gens autour de moi ont fait.

    Pour te donner une idée, basé sur ces nouvelles connaissances, je m’apprête à me débarrasser de mon prêt étudiant de près de 20’000$, sans que je ne le paye et sans qu’AUCUN contribuable ne paye pour. Et le petit groupe avec qui je fais mes choses, on à dépassé la vingtaine de tickets (stationnements et infractions au code de la route) qui sont annulés grâce à une très simple lettre enregistrée.

    Es-tu prêt à en savoir plus ou suis-je un abrupti?

    Daniel

    Toi, comme tout le reste de la planète, à l’exception

  21. Il faut simplement prendre connaissance des lois pour faire ce que Guylaine Lanctôt accomplit.

    C’est simplement dans la charte des droits et libertés. Même que Guylaine a le droit de se faire payer tout coût médical par le gouvernement, tel que le gouvernement s’est mis responsable de faire, si un individu fait partie de l’Assurance Maladie du Québec ou non.

    Je suggère d’écouter le BotCast #22, une conférence donnée par quelqu’un qui a étudié la loi après s’être fait prendre par le gouvernement.
    http://www.botcast.net/shows/BotCast-0022.mp3

    Nous discuttons en français dans le BotCast #23, un peu en suivi à la conférence de différentes choses reliées.
    http://www.botcast.net/shows/BotCast-0023.mp3

    Je suggère d’écouter aussi http://www.radioshocklive.com/ où mon co-animateur explique la différence selon la loi Canadienne entre l’être humain et la personne.
    http://radioshock.podomatic.com/
    http://radioshock.podomatic.com/enclosure/2008-03-19T21_22_48-07_00.mp3

    SVP prenez connaissance de la loi Canadienne. Tout est là.

  22. @DL

    « Maintenant, je te demande honnêtement: as-tu étudié l’économie et la politique en profondeur pour être en mesure d’affirmer que “la majeure partie (de nos impôts) sert aussi dans le financement des programmes sociaux qui profitent tout de même à l’ensemble de la communauté qui n’a pas les moyens financiers qu’elle possède”? »

    Non, je n’ai pas étudié en économie, mais j’ai beaucoup lu en ce domaine depuis mon adolescence. Ce champ d’étude m’a intéressé, mais dans ma région natale (Saguenay) cette formation universitaire ne se donnait pas, alors je me suis dirigé en sciences sociales et aménagement qui comprenaient quelques cours en économie. Disons que je suis autodidacte, et je crois tout de même avoir une certaine expertise malgré que ma formation de base ne soit pas l’économie.

    Pour répondre à ta question, va voir ce site : http://www.msss.gouv.qc.ca/statistiques/stats_sss/index.php?id=135,95,0,0,1,0

    Tout le monde qui suit l’économie ou la politique connaît ces données. 70% du budget du Québec est dédié à la santé et l’éducation.

    Pour le reste de ton propos, il est certain que, légalement, une personne sans papier peut se sortir d’une poursuite de l’État. J’ai vu une entrevue avec madame Lanctot, et bien que ses prémisses soient solides, je ne la critique pas en ce qui a trait à son argumentation, mais plus sur sa prise de position qui est franchement antisociale. Mon billet semble pourtant bien le démontrer.

  23. Salut Jimmy,

    Je ne critique pas ton billet, je ‘ai bien compris et effectivement il est facile de croire que la position de Madame Lanctôt est antisociale, mais ce uniquement parce qu’on croit que tout ce que le gouvernement fait est pour le bien de tous et que c’est la vérité absolue, telle qu’elle nous la fut inculquée depuis la naissance, et de nos parents, grand-parents, etc, et ce depuis l’implantation de ces mesures.

    Si un grand nombre de gens faisait ce que Madame Lanctôt fait, il y aurais une refonte sociale dramatique et et le peuple aurait enfin de quoi à dire dans le processus démocratique. Plutôt, la démocratie reviendrait.

    Pour la réponse que tu m’a fournit via le graphique du Budget de dépenses par grandes missions de programmes 2008-2009, on voit les dépenses, mais on ne voit pas d’ou vient l’argent. Est-ce les impôts? Les taxes directes et indirectes? De par mes recherches, les taxes payent pour nos services, les impôts payent majoritairement la dette.

    Je suis en train d’écrire un gigantesque article sur tout ce que je découvre sur notre système. Je fais la différence entre la personne (chose fictive, sans vie) et l’être humain, je parle de la création de la réserve fédérale américaine et de la banque du canada, je parle de la cour et comment on est des pions ridicules dans le système et qu’on a aucun droit. Je parle aussi de la corporation du Canada et du Québec. Si ça te le dit, je vais te copier ici une petit partie de l’article. Ce n’est pas formatté trop trop parce que c’est en construction, et c’est une partie tiré du milieu de l’article mais ça devrait te donner une idée.

    COMMENCEMENT DE L’ARTICLE
    ======================
    LES CORPORATIONS

    Corporation: mot datant du 15ième siècle signifiant « un corps formé et autorisé par la loi agissant comme une personne ». Comme une personne, un masque, un élément dans une pièce de théâtre. Donc une corporation est aussi une fiction, un élément sans vie. Une banque c’est une corporation, mais ça n’a pas de vie.

    Au Canada, le gouvernement a reconnu que les terres appartiennent aux amérindiens. À chaque 99 ans, il renégocie et signe un bail emphytéotique qui lui donne un droit réel sur le bien. Le bail emphytéotique vient du droit romain, «jus emphyteuticum », et ne s’appliquait que sur des propriétés rurales (les terres). En échange d’argent, le gouvernement du Canada obtient des amérindiens le droit de se développer sur les terres, de puiser dans les ressources à même le sol, et faire à peu près ce qu’ils veulent. Cette partie est importante à comprendre. Quand nous, la population canadienne descendante de la colonisation, crions à l’injustice parce que les amérindiens ne payent pas de taxes, sachez que NOUS sommes chez EUX. C’est LEURS terres. Que diriez-vous si quelqu’un entrait dans votre maison pour vous dire quoi faire?

    Connaissez-vous quelqu’un qui à du ajouter une pièce à sa maison, creuser dans son terrain, faire une modification majeure à sa résidence, ou peut être êtes-vous cette individu? Vous êtes vous déjà demandé pourquoi vous deviez avoir un permis de la ville pour ajouter votre pièce? Si vous devez avoir la permission, c’est parce que la maison ne vous appartient pas. Est-ce que vous demandez la permission pour vous servir dans votre réfrigérateur? Non. Le réfrigérateur de quelqu’un d’autre? Oui. Pourquoi? Parce qu’il ne vous appartient pas. Le Canada ne possédant pas les terres, il ne peut vous donner le titre de propriété officiel car il n’en est même pas le propriétaire.

    DÉFINITION DU CANADA

    La preuve de ce que j’avance ce retrouve dans la définition du Canada dans la Loi de l’impôt sur le revenu du Canada, à l’article 255 :

    255. Pour l’application de la présente loi, il est entendu que le terme «Canada » vise et a toujours visé :

    a) le fond et le sous-sol de la mer dans les régions sous-marines contiguës au littoral du Canada relativement auxquels le gouvernement du Canada ou d’une province accorde un droit, une licence ou un privilège portant sur l’exploration ou le forage pour la découverte de minéraux, du pétrole, de gaz naturel ou de tout hydrocarbure connexe, ou visant leur extraction;

    b) les mers et l’espace aérien au-dessus des régions sous-marines mentionnées à l’alinéa a), à l’égard de toute activité poursuivie en rapport avec l’exploration destinée à la découverte des minéraux, du pétrole, du gaz naturel ou des hydrocarbures mentionnés à cet alinéa, ou leur exploitation.

    De quoi on parle dans cette définition? Du sous-sol sous-marin, les régions sous-marines, le littoral, les mers et de l’espace aérien au-dessus des régions sous-marines. Mais on ne parle NULLE PART des terres. Pourquoi? Parce qu’elles n’appartiennent pas au Canada. Donc selon la définition officielle du Gouvernement du Canada, le Canada se trouve à 200 miles nautiques dans la mer autour du Canada.

    Et la, ça vas devenir encore plus fou.

    Le CANADA, n’étant pas un être humain, est quelque chose sans substance. Et comme on l’a vu plus haut, un mot écrit en lettres carrées au complet définit une corporation. Maintenant, si le CANADA est une corporation, il doit bien être enregistré à quelque part non? Eh bien il se trouve que oui, et la réponse est terrifiante. Notre cher pays est enregistré nulle part ailleurs qu’à la « Securities and Exchange Commission », à New York. Quand on vas sur le site (www.sec.gov) en haut a droite on clique sur « search » (http://www.sec.gov/search/search.htm) et le premier champ de recherche s’appelle « company name » (nom de la compagnie). Entrons « CANADA » et voyons le résultat. Le premier lien, avec le numéro d’identification 00002300098, est listé dans la section « Company » (haut de page) et on peut voir dans quel état c’est enregistré dans la colonne de droite. Le CANADA est donc incorporé à Washington D.C. (qui n’est pas un état mais un district administratif). Cliquons sur « CANADA » pour voir ce qu’on y trouve. En haut on peut y lire l’adresse d’affaire : « CANADIAN EMBASSY, 1746 MASSACHUSETTS AVE NW, WASHINGTON DC 20036 ». Ensuite on y retrouve plein de formulaires. Dans la section « Forms », cliquez le lien HTML datant du 20- décembre 2007. On peut voir dans cette page le numéro de dossier a la SEC du CANADA (033-05368) et la fin de son année fiscale, soit le 31 mars. Cliquez sur « m38702orexv99wd.htm » (Current Canada Description) pour voir de quoi se compose le CANADA. Nous retrouvons ici la description de la corporation du CANADA, la mappe, la composition de son administration (le gouvernement), ses entrées et sorties d’argent ainsi que tout les bonds et certificats émis par la corporation arrivant à échéance jusqu’en 2041. On y retrouve aussi le budget fédéral pour 2008.

    Le CANADA ne pouvant donner naissance à aucun être humain, il ne peut posséder d’êtres humains non plus. C’est pourquoi le concept de la personne existe. Un citoyen canadien, en vertu de son numéro d’assurance sociale, est rien de moins qu’une propriété de l’entreprise et compte parmi ses actifs. C’est pourquoi à votre naissance, le médecin remet votre acte de naissance à l’hôpital qui lui le remet à l’État et est géré par Industries Canada. Pas le directeur de l’État Civil, ou le Ministère de la Famille, ou tout autre ministère du genre, mais Industries Canada, celui qui gère l’import-export au pays. Pourquoi? Parce que vous êtes de la marchandise. Pour plus d’informations à ce sujet, j’ai écrit un article complet disponible la : (cliquez ici). C’est à ce moment que le gouvernement crée la personnalité juridique. Donc l’État remet votre personnalité juridique au Conseil du Trésor et qui lui va aller à la Banque du Canada avec et grâce aux prévisions de Statistiques Canada, qui prévoit que si vous travaillez à partir de 16 ans jusqu’à 65 ans vous gagnerez en moyenne 27’000$ en salaire, donc vous rapporterai près de 850’000$ en impôts et taxes (montant estimé et changeant a chaque année, toujours en augmentant). Le gouvernement, argumentant qu’il possède un contribuable qui rapportera tout cet argent, et avec la justification que c’est lui (vous) qui va rembourser le prêt, emprunte 850’000$ à la Banque du Canada (qui est une corporation privée évidemment) et cet argent servira à la gestion de votre personne pendant son existence, de son ouverture à sa fermeture, tout au plus un an après votre mort physique. D’ailleurs, si vous allez aux bureaux d’Industries Canada à Thunder Bay en Ontario (c’est un port maritime parce que le Canada est régit par la loi de l’Amirauté, la loi maritime), vous pouvez demander à voir votre acte de naissance et à l’endos, vous y trouverez les étampes des banques ayant prêté au gouvernement. Vous ne pourrez repartir avec car il sert de collatéral. Donc quand vous payez de l’impôt, il va directement au paiement de cette dette et nulle part ailleurs. Ce système est en place depuis 1933, coïncidant avec l’établissement de la Banque du Canada. Mais ça, j’y reviendrai plus tard.

    Avis aux intéressés, je participerais bien dans un voyage pour aller faire ça.

    L’ÉTAT DU QUÉBEC

    État : [Avec une majuscule] Autorité politique souveraine, civile, militaire ou éventuellement religieuse, considérée comme une personne juridique et morale, à laquelle est soumise un groupement humain, vivant sur un territoire donné.

    Avant 1968, un projet de loi au Québec était discuté au Conseil Législatif et à l’Assemblée Législative et si les deux l’adoptait, il était présenté au gouvernement et si il était adopté, il recevait la force de loi et entrait en fonction à la date déterminée. C’est le bon processus démocratique en action et une belle représentation de la voix du peuple. Si, par exemple, un État n’est pas composé de cet appareil politique et qu’il peut adopter toute loi qu’il désire sans lecture en chambre, on parle tout au plus de dictature, mais au moins d’indépendance législative. Le gouvernement ayant la majorité peut donc adopter tout projet de loi qui lui tente bien.

    Depuis l’abolition du Conseil Législatif et de l’Assemblée Législative le 31 décembre 1968, et la création de l’Assemblée Nationale le 1er janvier 1969, le Québec est un État souverain. Lisez ici le titre de la loi suivante et remarquez le mon État : « L.R.Q., chapitre E-20.2, Loi sur l’exercice des droits fondamentaux et des prérogatives du peuple québécois et de l’État du Québec » (dernière mise à jour le 8 février 2008). Voyez comment « État » est écrit avec une lettre majuscule? Il correspond donc à la définition en début de paragraphe.
    ======================
    FIN DE L’ARTICLE

    Je suis rendu à écrire une partie sur la corporation du Québec, elle aussi enregistré a la SEC (www.sec.gov), tout comme les autres provinces.

    Comprends que le canada est une compagnie, et que le but d’une compagnie est de faire de l’argent. La compagnie ne se préoccupe pas de toi, elle se préoccupe de combien tu rapporte. C’est pourquoi à ta mort, ta personnalité juridique reste en vie, selon la loi sur la gestion des testaments au Québec, pendant toute une année. C’est pour fermer les livres comptables.

    Je m’arrête ici, ce que j’ai copié ici n’est qu’une faible pointe du phénoménal iceberg d’informations camouflées depuis des décennies et des siècles et qui font que tu croit que tu DOIT payer tes inmpôts et tes taxes "de la manière qu’on le fait maintenant". Sâches que, en conclusion, que je ne suis pas contre le paiement des impôts, bien au contraire. Mais je veut le faire en toute légalité (ce qui n’est pas le cas) et je veut un système équitable. Présentement, ce ne l’est pas et je refuse de contribuer à un système d’imposition inéquitable.

    Daniel

  24. @DL

    "mais ce uniquement parce qu’on croit que tout ce que le gouvernement fait est pour le bien de tous et que c’est la vérité absolue, telle qu’elle nous la fut inculquée depuis la naissance, et de nos parents, grand-parents, etc, et ce depuis l’implantation de ces mesures".

    Bien, je ne vois pas qui pourrait assurer un certain équilibre entre les intérêts particuliers et collectifs. L’État n’est pas parfait, mais c’est un moindre mal.

    "De par mes recherches, les taxes payent pour nos services, les impôts payent majoritairement la dette".

    Taxes ou impôts, cela importe peu.

    Pour ton information, le service de la dette s’établit présentement à sept milliards, soit 12,6 % des dépenses.

    Au sujet de ton texte, as-tu vu le film "La Corporation"? Il traite justement des implications du statut des entreprises en tant que personne "légale".

  25. Ouais je l’ai "The Corporation", comme un beau paquet d’autre comme ca.

    Quand tu apprends d’ou vient l’argent et que tu comprends son fonctionnement, tu réalise à quel point ce système est illégal et destructeur. Imagine, si on pouvait éviter de payer 7 milliards de dollars sur une dette, y’a tu des chances qu’on ait un meilleur système? Oui évidemment mais on ne peut pas la parce que cette dette nous écrase et que le gouvernement, de pair avec les banques, on implanté toute cette belle machination qui appauvre le peuple.

    Et à propos de la dette, je dirige ton attention sur ceci (sur la dette fédérale):
    Tableau 1, en bas de page:
    http://www.fin.gc.ca/budget06/brief/brieff.htm
    Année / Service de dette
    2004-2005 = 34,1 milliards
    2005-2006 = 33.7 milliards
    2006-2007 = 34.8 milliards
    2007-2008 = 34.8 milliards
    Donc en 4 ans, on prévoit payer 137.4 milliards (en moyenne 34.35 milliards par année).

    Dette fédérale
    2004-2005 = 494,4 milliards
    2005-2006 = 486,4 milliards
    2006-2007 = 483,4 milliards
    2007-2008 = 480,4 milliards
    Donc en 4 ans, on a baissé la dette de 14 milliards.

    À ce rythme la, on va prendre 141.26 ans (à partie de 2004-2005) pour payer la dette, et on aura payé 4 trillions, 852 milliards, 281 millions et des (esti de grosses) poussières! Et ce, si on est constant, sans aucun autre obstacle évidemment. Tout cet argent. C’est triste quand on sait que ça ne vaut rien en plus…

    On aura donc payé 9.8 fois la dette due. Connais-tu une organisation ou un groupe qui réclame autant d’argent sur une somme que tu leur doit? Même les pire rapaces ne font pas ça. À part "Pizza the Hut" qui réclamait, dans Spaceballs, 10 fois la some due par Lonestar…

    On s’entends tu que les planificateurs financiers du gouvernement, si ils était pour le peuple, n’aurais JAMAIS approuvé une telle destruction de notre système? C’est pas des épais la et la planification financière, c’est leur travail.

    Daniel

  26. @DL

    C’est le lot de tous les gouvernements occidentaux. Les gouvernements croulent sous les dettes pendant que les grosses entreprises privées font des milliards de profit (dont les banques). On a simplement nationalisé les dettes et privatisé les profits. Une belle magouille.

    Au sujet des dettes étatiques, il faut aussi tenir compte de l’inflation. Si celle-ci demeure constante à 2,5% environ, le poids de la dette s’amoindrira progressivement car sa valeur nominale diminuera. Cependant, comme une récession est à craindre dans les prochaines années, il se peut que nous connaissions une inflation moins prononcée ou même, pire, une déflation, qui ferait au contraire alourdir le poids de la dette.

  27. De quoi as-tu peur mon ami??? QUI ES-TU??? Qui es-tu pour te permettre de juger une personne qui décide de faire face a la multitude, seule, tenant fermement a ses convictions profondes? En as-tu toi, des convictions profondes? Pourquoi est-elle un exemple a ne pas suivre? Pourquoi l’exemple que tu suis toi est-il meilleur que le sien? Pourquoi suis-tu un exemple? Serait-ce parce que tu as peur de penser par toi-même? Es-tu capable de regarder le monde, la société, l’économie, ect… par toi-même, sans avoir peur? Sans les analystes, sans les experts,sans les médias, sans les philosophes, sans les politiciens, sans ce qu’on en a écrit, sans ce qu’on en a dit, sans ce qu’on en a pensé. As-tu une vision du monde qui es la tienne? Ou utilises-tu toujours la pensée des autres pour en faire ta propre idée? tes propres jugements? Comprends-tu ta réaction face a son message? Comprends-tu son message? Es-tu absolument certain de bien comprendre ce qu’elle fait? Crois-tu que c’est la société qu’elle renie? Ou c’est peut-être qu’elle ne tolère pas la malhonnêté, les mensonges, le narcissisme et l’hypocrisie des gouvernements. Ces gouvernements qui pratiquent l’évasion fiscale et qui coupent le budget dans ce que tu appelles "nos programmes sociaux". Ces gouvernements qui volent l’argent des citoyens "scandale des commandites". Ces gouvernements qui te disent quoi penser et que si tu ne penses pas comme eux, ils te jetteront en prison… Ce sont des fais n’est-ce pas? et j’en passe… Est-ce cela des propos sensé pour toi? Lorsque tu dis:"ce n’est que du pur individualisme rejetant la mise en commun…", c’est la peur
    de penser par toi-même qui soutient de tel propos.Moi aussi, j’ai eu peur, moi aussi je voulait tout lire pour tout découvrir, moi aussi, je croyait être intelligent… J’étais celui
    qui savait tout, donc celui qui JUGEAIT tout. Jusqu’au jour ou
    j’ai compris:" on ne devient vraiment intelligent que lorsque l’on prend conscience de son ignorance". C’est a ce moment
    que s’abaisse le voile qu’est le jugement pour donner naissance a l’intelligence qui est l’action de COMPRENDRE sans jugement. Je crois que l’essence de son message est un appel a la liberté. La liberté de vivre, la liberté d’être intelligent. Je crois également que tu te sens concerné par cet appel puisque tu y réagis. Alors je te repose la question mon ami, es-tu certain d’avoir bien COMPRIS le sens de ces propos?

    Stéphane Harrisson

  28. Juger? Non, je ne la juge pas elle, mais son idéologie. Relis bien le texte.

    Et ménage tes allusions. Tu ne me connais pas. Pourquoi me juges-tu?

    Oui, j’ai bien compris, chose, et je m’oppose à ce qu’elle propose.

  29. celui qui COMPREND vois les choses comme elle sont, il ne si oppose pas, il ne juge pas, ne dis pas que les propos de quelqu un sont un "non-sens" parce que c est son jugement qui lui fait dire une telle chose. de plus mon ami, la
    liberté n est pas une ideologie.la liberté en fait, c est ce libérer
    de tout systeme de pensé, de tout dogme, de toute philosophie de toute idéologie. il y a toujours du sens dans tous ce que disent les gens, que ce sens soit tres claire ou plus subtile ( la parole en fait n est que l expression d une intériorité non manifesté "plus subtile" qui se manifeste vers l extérieur). le non-sens n’existe que pour les personnes qui croient avoir du sens.C est évident! mais qui a du sens?

    Steph

  30. Ce qui est évident, c’est qu’une société sans répartition des richesses est non-viable.

    Ce qui est évident, c’est que les plus démunis ne peuvent parvenir à combler des besoins vitaux sans une contribution collective.

    Ce qui est évident, c’est que la liberté est une idéologie qui date de l’époque des lumières.

    Ce qui est évident est qu’une humanité éclairée partage au lieu de favoriser le chacun pour soi qui profite seulement aux plus riches.

  31. le prix a payer de cette maladie qu’est le pouvoir, c’est la corruption; tu n’as qu’ a sortir de chez toi pour le constater! Ce qui est évident, c’est que la corruption existe depuis que le pouvoir existe. Sinon, pourquoi les êtres qui possèdent le pouvoir sont-ils devenus plus puissants que nous (moins égal). A quel moment a-t-on perdu notre égalité?? Avons nous déja été égaux??? Pourquoi ces êtres de puissance, que certains vénèrent tant, se servent-ils de leur pouvoir pour détruire le monde dans lequel nous vivons. Libre a toi de voir ou ne pas voir la violence et la souffrance sous toutes ces formes engendrées par leurs actes irréfléchis. Ce n’est pas dans les livres que l’on peut voir ces choses, mais dans la vie de tous les jours. Ces êtres qui nous gouvernent le font a leur façon parce qu’ ils nous (toi et moi) JUGENT inaptent a gérer notre vie nous-même. Ils se croient supérieur (raciste) a moi autant qu’a toi; tu n’y es pas exclu.Maintenant, qu’est-ce qu’on fait?? On pourrait critiquer, analyser, citer tous les auteurs de l’histoire jusqu’a ce que l’intelligence infini nous le permette. C’est facile de sortir des arguments: on a qu’a prendre l’idée de quelqu’un et s’en faire une idée contraire! Tu n’as qu’a essayer, avec n’importe qui, n’importe quand, n’importe ou! Tu trouveras toujours quelque chose a dire ou a t’opposer contre! C’est vraiment très redondant… Ne vois-tu pas que ça tourne en rond… N’AS-TU PAS ENVIE QUE ÇA CHANGE VRAIMENT??? Ressens-tu la souffrance des autres??? Ressens-tu TA PROPRE SOUFFRANCE?????

    Ne vois-tu pas que lorsque que tu ACCUSES une personne d’être "individualiste", tu la JUGENT.

    Ne vois-tu pas que lorsque tu REPROCHES a une personne d’être "insensée", tu la JUGENT.

    As-tu envie de me dire que se sont ces propos que tu trouvais insensées et non elle? Les propos d’une personne ne sont-elles pas le reflet de sa pensée. Si l’homme n’existait pas, crois-tu que la pensée existerait? La pensée n’est-elle rien d’autre que la personne même? Le penseur n’est-il pas tout simplement la pensée? Alors dans ce cas, lorsque l’on s’oppose a l’idéologie de quelqu’ un, c’est a la personne même que l’on s’oppose. Celui qui s’oppose a l’idée de quelqu’un n’a pas le temps de COMPRENDRE cet pensée de l’autre puisqu’il la rejette. La seule façon de s’opposer a quelqu’un c’est de prendre sa propre opinion et d’en faire une vérité absolue. Et lorsque l’on détient la vérité, on se croit supérieur et on JUGENT les autres. Le jugement est un voile qui nous aveugle de la réalité. Nous jugeons les autres parce qu’ils nous brusquent a l’intérieur. Et lorsque l’on est brusqué, la souffrance ressurgi et c’est pour cela que notre première défense est de s’opposer a celui ou celle qui nous a fait du mal. Comprendre d’ou vient cette souffrance, ne pas la rejeter, la vivre pleinement pour la connaitre. Savoir d’ou vient cette pensée douloureuse nous libère de ça douleur. Connaitre les pensée, c’est connaitre le penseur. D’ou le vieille adage de Socrate: "Connais-toi, toi même".

    Je termine en citant quelqu’un que j’aimerais que tu connaisses:"Ce qui est évident est qu’une humanité éclairée partage au lieu de favoriser le chacun pour soi qui profite seulement aux plus riches." Tu as raison mon ami, et cette humanité est libre.

    STEPH

  32. Tu es tout mélanger parce que tu ne comprends qu une parti du probleme et lorsque l on expose d autre possibilites tu te sens perdu, éloigner des sentiers battus que les autres ont tracés. Tu as raison, cela ne sert a rien. Reste dans ton moule.

    steph

  33. Non, mais, qui es-tu toi? Tu sembles avoir la vérité absolue et tu t’insurges devant ceux qui ne pensent pas comme toi.

    Tu me portes des attributs sans me connaître vraiment.

    Évite de surfer sur mon blogue. Tu n’es pas le bienvenu MON AMI.

  34. Si je peux mettre mon grain de sel, je voudrais juste dire que c’est la moindre des choses de se montrer respecteux envers celui qui a crée ce blogue. On peut bien sûr être en désaccord avec lui et c’est mon cas parfois, mais on doit le faire sans lancer des accusations à l’emporte-pièce et dénuées de fondement.

  35. C’est plutôt rare. Je pense que la divergence principale porte sur mon adhésion au marxisme, alors que toi tu ne te définis pas comme tel.

    Mais de toute façon mon point était de dire que les désaccords ne doivent pas empêcher le respect et la fraternité, contrairement à ce qu’a fait Stéphane Harrisson.

  36. A la réflexion faite Jimmy, c’est vrai que j’y ai été un peu fort! Je suis conscient que je ne suis pas dans le sujet du tout de socio-écono-politique ou appel ça comme tu veux… Je t’ai manqué de respect: "reste dans ton moule" et je m’en excuse sincèrement. je réalise que tu fais des efforts pour trouver des solutions, même si je ne suis pas d’accord avec tes accusations. J’essayais simplement de te dire que je ne pense pas que le problème de nos vies se situe dans la politique, l’économie, l’alimentation, la carrière ect… je crois que la source du problème, ce n’est pas la guerre ou la famine non plus, mais nos pensées qui s’opposent les unes des autres. Je crois que nous les êtres humains sommes en quelques sorte responsables de nos pensées puisque si je n’existerais pas, je n’aurait pu penser pour participer a ton blogue. C’est ce qui me fais dire en fait que cette pensée n’est pas la mienne mais je SUIS cette pensée car elle me fait exister. Je crois que nous, les êtres humains sommes nos pensées. Je crois que nous, les êtres humains, sommes la société. Je crois que nous, êtres humains, sommes le MONDE. Je crois que le problème du monde, c’est NOUS. Pas
    nous en tant qu’humanité, mais NOUS en tant qu’individu ayant des relations avec les autres individus. NOUS, pas
    dans la société mais dans la compréhension des autres. NOUS, dans la compréhension de NOUS-MEME. Comme nous avons pu l’expérimenter tous les deux, il est facile de créer des conflits entre deux êtres humains qui pense différemment, il commence la le problème du monde. Ce n’est peut-être qu’une question de compréhension entre nous deux finalement. Je ne crois pas que tu es une mauvaise personne. Si je t’ai vexé, je m’en excuse sincèrement et je ne t’embêterai plus Jimmy.

    steph

  37. «L’impôt c’est du vol», c’est exactement le discours des Bérêts Blancs, des Témoins de Jéhovah, des Amish et… de Jean-Luc Proulx.

    Ce sont des gens qui ne veulent pas faire partie de la société, qu’ils rejettent. C’est l’individualisme et l’esprit sectaire, ou l’autarcisme libertarien à la puissance N.

    De quel droit utilisent-ils nos routes?

    Mme Lanctôt refuse aussi les vaccins. Elle a toutes sortes de théories fumeuses et antiscientifiques à leur sujet. Mais ce n’est pas seulement pour soi qu’on se fait vacciner. C’est aussi pour préserver les autres.

  38. Le rejet de la mise en commun des ressources est typique de l’approche sectaire (qui est une hérésie aussi au niveau philosophique, pas seulement religieux) : us against the world, nous sommes supérieurs, nous sommes les seuls à savoir ce qui est juste, le monde est mauvais, etc. Or l’humain est nécessairement faillible et il est illusoire de vouloir s’isoler du reste de la société sous prétexte qu’on est «meilleur». Cela amène les pires dérives (ex. Ordre du Temple solaire!) C’est une vieille survivance des manichéens, des Albigeois et autres sectes qui rejettent le monde matériel.

    Passe encore pour les dépenses militaires. Ils pourraient s’opposer autrement, en manifestant, par exemple. Mais souvent ces gens ne votent même pas.

    Qui décide de la redistribution? C’est simple : les gouvernements élus! Ce n’est pas parfait? Désolée, je n’ai pas de meilleure solution.

    Et je ne crois pas que les humains soient prêts pour l’anarchie lorsqu’on voit comment certaines gens se comportent quand ils ne sentent pas surveillés.

  39. ….Tant que l’argent existera…..

    Tant que l’argent sera émis par des banques privées, notre société vivra comme dans un roman de série "B".

    Je suis d’accord avec Ghis. Elle est en prison pour refus d’obtempérer. C’est son choix et fuck l’impôt.

  40. …Mais ce n’est pas seulement pour soi qu’on se fait vacciner. C’est aussi pour préserver les autres…la belette chinoise…

    Ouais ouais. La belle affaire. Et pourquoi pas se zigouiller si on est laid puisque les autres ont la nausée en nous regardant ?

    Moi cette idée d’aider les autres en me faisant vacciner me répugne. Je ne vis pas pour la société mais bien pour moi-même. Fuck la société.

  41. La Belette écrit: "discours des Bérêts Blancs, des Témoins de Jéhovah, des Amish et… de Jean-Luc Proulx.

    Ce sont des gens qui ne veulent pas faire partie de la société, qu’ils rejettent. C’est l’individualisme et l’esprit sectaire, ou l’autarcisme libertarien à la puissance N.

    De quel droit utilisent-ils nos routes?

    ??

    Ton argumentation est démagogique. Les taxes et les impôts ne sont pas les seules façons d’aider les pauvres et de contribuer au bien public! Tu manques d’imagination… (…un peu ;) )

    Les impôts, surtout dans leur forme progressive, sont la forme moderne de l’esclavage : c’est la rançon exigée par La Bête qui exerce son pouvoir sur chacun de nous.

    Les impôts servent, d’abord et avant tout, à nourrir La Bête elle-même, pas à aider les pauvres! (enfin, si peu…)

    La Bête est un énorme machin inefficace, gaspilleur, voleur, magouilleur… et c’est ça qui fait que les impôts sont du vol: je ne paye pas ces services au prix juste! … et je n’ai pas droit de cité sur ces impôts. Comme La Bête s’auto-entretient, elle décide elle-même ce qui est bon pour elle. Tout m’est imposé. L’État a décidé, de son propre chef, de s’approprier mes biens.

    L’impôt dégrade l’être humain au statut de vil payeur aveugle (au nom d’un pseudo-principe collectiviste).

  42. Si l’impôt aide les pauvres comment se fait-il que les pauvres augmentent à vue d’œil ?

    Avec un taux d’imposition de plus de 50% de mon travail faudra-t-il donner 75% pour finalement aider les pauvres ou sera-ce encore trop peu ?

    Petite correction Arnold: l’esclavage moderne c’est plutôt le travail salarié. L’impôt, c’est le fouet.

  43. "Si l’impôt aide les pauvres comment se fait-il que les pauvres augmentent à vue d’œil ?"

    Le constat est simple et direct: c’est l’obésité même de La Bête (..i.e. l’état) qui est la cause première de cette maladie qui s’appelle la pauvreté ou la msère sociale. La Bête suce toute l’énergie vitale de la nation: c’est un véritable trou noir.

    C’est pourtant si simple à comprendre.

    Allez donc travailler quelques années dans les entrailles de La Bête, vous allez tout comprendre. Allez faire un bacc à l’UQAM, vous allez tout comprendre…. 400M$ de déficit…

    Quel entêtement! Enfin….

  44. Ton discours est vraiment proche de celui des Bérêts Blancs que ça te plaise ou non. La démogagie populiste anti-taxes je connais ça depuis longtemps et tu n’es pas le premier à sortir ce discours.

    Bien souvent ceux qui chiâlent contre l’impôt sont les premiers à s’arranger pour ne pas en payer. Comme le disait Jacques Parizeau les compagnies qui ne payent pas d’impôt ont de mauvais comptables.

  45. @Arnold

    La bête? La bête c’est l’avarice humaine, l’égoisme, l’individualisme extrême, ce que représentent bien les multinationales.

    Trop d’État est néfaste, mais trop de privé l’est tout autant. Il faut un juste milieu.

    "Allez faire un bacc à l’UQAM, vous allez tout comprendre"

    Je ne saisi pas bien le sens de ce commentaire…

  46. "Ton discours est vraiment proche de celui des Bérêts Blancs que ça te plaise ou non. "

    _______________

    Que c’est stupide comme commentaire :(

    C’est une belle démonstration d’ignorance – - -> es bérêts blancs sont des anti-capitalistes et des anti-libertariens, par le fait même. Ils sont contre le contrôle du capital par des intérêts privés, qu’ils considèrent comme étant la plus grande escroquerie de tous les temps.

    Payer ses impôts n’est pas du tout faire preuve de solidarité, c’est démontrer son statut d’esclave et de soumis. Toi, fort probable que ça ne te dérange pas d’envoyer ton argent dans le trou noir, tu n’en as pas. Très facile d’être généreux avec l’argent des autres.

    Il est du devoir de tout homme libre de prendre tous les moyens (légaux) à sa disposition pour ne pas payer d’impôts.

    Si au moins, nous avions un système de "flat tax", ce serait un moindre mal.

    L’état est mal géré, mal organisé et les gaspillages d’argent à répétition sont tout simplement scandaleux. Pour moi, c’est une évidence. Si toi tu ne le réalises pas, d’autres vont le réaliser pour toi et vont prendre les choses en main, à ta place, pour régler ces problèmes.

    Tu pourras toujours continuer à faire pression dans la rue avec des belles pancartes et distribuer des tracts…

    Le rêve de l’état-providence est bel et bien fini, que tu le veuilles ou non. J’ai cru à ces fadaises, j’ai aussi cru à cette absurdité xénophobe qu’est la """"souveraineté"""" du Québec. Il faut trouver d’autres solutions et passer à autre chose.

    Tiens, si t’es "solidaire", va donc lire ce beau texte écrit par les bonzes de l’uqam, une autre merveille de bonne gestion :
    http://www.uqam.ca/situationfinanciere/situation.htm

  47. Merci pour tes insultes Arnuld, ça démontre bien ton manque d’argument.

    Pour ton info les Bérêts Blancs ne sont en rien anticapitalistes, ce sont des antisyndicalistes et des anticommunistes virulents. Ils sont pour l’entreprive privée.

    Avant de parler de ma situation personnelle et financière tu devrais te renseigner. Tu es bourré de préjugés. Ce n’est pas parce que l’on est à gauche que l’on est pauvre!

    La crise de l’UQAM n’a rien à voir avec la question gauche-droite. C’est un exemple de mauvaise gestion que l’on retrouve aussi dans le secteur privé, comme Enron et les autres.

  48. ….’est un exemple de mauvaise gestion que l’on retrouve aussi dans le secteur privé, comme Enron et les autres…..Internationaliste

    Non c’est pas pareil, pas du tout.

    Enron et dans le privé, il y a des coupables, des condamnés, peu mais il y en a.

    Dans les institutions gouvernementales, il n’y a jamais de coupables, de responsables. Il n’y a que des profiteurs qui s’en lavent les mains. Le scandale des commandites est aussi un bon exemple. Pas un seul politicien ne s’est fait pincer.

  49. Le scandale des commandites était lié à la crise de l’unité nationale. Condamner des politiciens aurait remis en cause le fonctionnement de l’État canadien. C’est pourquoi ils ont préféré punir seulement des fonctionnaires.

  50. @ Internationaliste

    C’est bien ce que je dis alors. Le privé et le public ne peuvent pas être comparé.

  51. Il y a énormément de copinage entre le privé et le public, car l’État est contrôlé par les capitalistes.

  52. ….Il y a énormément de copinage entre le privé et le public…..
    Bien sûr c’est évident puisque le gouvernement est une grosse entreprise lui-même.
    Avec les commandites, les privés ont écopé puisqu’ils ont dû ouvrir les livres et les politiciens ont gardé les enveloppes de cash.

  53. C’est ce que je dis. L’État est dirigé par l’élite capitaliste et ce sont tous des voleurs et des rapaces.

  54. @Clusiau

    « Si l’impôt aide les pauvres comment se fait-il que les pauvres augmentent à vue d’œil ? «

    Non, tu mélanges tout. L’inflation, l’augmentation en dessous du coût de la vie des prestations sociales et des salaires sont les principales causes de la pauvreté. Sans un contrôle de l’inflation, nous ne pourrons jamais vaincre la pauvreté. Voilà l’origine de la misère récurrente.

    Il faut aussi dire qu’une partie des impôts va en subventions aux entreprises et se voit ainsi détourner des services publics.

  55. ….Sans un contrôle de l’inflation, nous ne pourrons jamais vaincre la pauvreté. Voilà l’origine de la misère récurrente…..

    Ha oui ? Tu as trouvé LA raison de la misère toi ?

    Je te rappelle la création de l’argent. Personne n’en parle ici. La dévaluation de l’argent de papier, la fausse argent.

    C’est "la dette" qui est à la base de la misère. Naître et être déjà endetté c’est le lot des citoyens de monde de nos jours.

  56. Je rajouterais que les bourgeois sont tous des rats, que ce soit Jean Charest, Pauline Marois ou bien Pierre-Karl Péladeau.

  57. Prétendre que la monnaie est émise par des banques privées, c’est une légende urbaine.

    On voit souvent des courriels circuler sur Internet qui commencent par «Saviez-vous que la Federal Reserve des États-Unis est une banque privée?»

    La Federal Reserve http://www.federalreserveonline.org/
    La loi qui a créé la Federal Reserve
    http://www.federalreserve.gov/GeneralInfo/fract/default.htm

    Quand on lit comment l’organisme est structuré et comment il fonctionne, on voit que ce n’est pas une banque privée (càd qui serait directement aux mains d’intérêts privés).

    On peut ne pas aimer les décisions de la Fed, on peut penser qu’il y a de l’ingérence politique, mais de là à dire que c’est une banque privée…. c’est une sursimplification grossière et ce n’est même pas nécessaire pour faire ce qu’on lui reproche.
    Avant de dire n’importe quoi, lisez donc un peu.

  58. La FED est une banque privée et la Banque du Canada aussi.

    Il n’y a jamais eu non plus de loi de l’impôt aux USA.

  59. Si la belette fouinait un peu on l’appellerait alors, la fouine et elle aurait découvert que la Banque de France est elle aussi une banque privée qui mène le gouvernement Français.

  60. La terre est peuplée
    Par deux catégories d’humains
    L’ Immense Majorité de ceux
    Qui produisent toutes les richesses
    Par leur travail
    Et l’ Infime Minorité des banquiers
    Qui produit tout l’argent
    Par jeu d’écriture.
    Pour consommer ce qu’elle produit
    L’Immense Majorité
    Emprunte tout l’argent
    A l’Infime Minorité.
    Mais l’Immense Majorité
    N’a pas compris
    Un problème pourtant bien simple.
    C’est que si on s’endette éternellement
    Les taux d’intérêt
    S’accumulent éternellement
    Et on se ruine.
    C’est aussi bête que ça
    Au point que c’est pas croyable.
    Et parce que c’est pas croyable
    La fête continue
    Pour l’Infime Minorité
    A moins qu’un jour
    Dans un éclair de lucidité
    L’Immense Majorité
    Ne réalise que parce qu’elle
    Produit toutes les richesses
    C’est à elle de produire tout l’argent
    Par jeu d’écriture.

  61. Mais elle a reson ! mais pour vivre comme cela il faut ecarté tout besoin futil ! et la on peu ce permétre de ne pas payé d’impot mais alors d’étre en dehor de la société !

  62. wow egalite social en en tuent des afgants avec largent de nos impots

    longue vie a madame lanctot afin une qui c liberer
    de la matrice

  63. la belette tu dors en criss toi pas priver les banque qui print l’argent
    tu appartient a rothchild petit exclave fait t recherche
    mon chum petit mooouton endormie

  64. Madame Lanctôt participe à sa communauté par les taxes qu’elle paye volontier. Elle a cessé de payer de contribuer aux impôts pour ne pas participer aux campagnes des va-t’en-guerre de l’Occident. C’est ce que j’ai compris de ses entrevues et conférences. Elle ne veut pas que son argent serve à opérer des invasions à gauche et à droite sous couvert d’appporter la démocratie et courir après des terroristes fantômes.

  65. je pense que beaucoup ici, sans juger pour autant, n’ont pas saisi ce que faisait guylaine lanctot.
    Il ne sagit pas de changer des morceaux de systemes à l’exterieur.

    il sagit d’abord d’un changement interieur, d’une prise de conscience sur cr que l’on est réellemnt.

    Actuellement nous avons fondé notre existence sur la possession matérielle en nous identifiant à elle. Je possede donc je suis.
    et en plus nous avons délègués à d’autres, qui s’occupent de tout, mais à quel prix.

    Vous parlez des gouvernements comme si c’est eux qui décidaient. Ils ont étés elus par nous alors ils nous repprésentent, et travillent pour les peuples. Foutaise. Vous y coyez encore.

    Seul les financiers décident et eux ne sont pas élus.
    Les gouvernements sont tous endettés, du moins c’est ce qu’ils nous font croire.
    Ou va toute l’énergie humaine fournie depuis des millénaires.
    Ce que l’on vous restitue sous la foorme d’un salaire, comparé à ce que cela a rapporté, est ridicule. Surtout que ce que vous avez gagné, vous est repris incidieusement en vous créant des besoins futiles et vous restituez votre salaire tres vite, afin que vous retourniez travailler, ainsi vous ne faites plus que cela, boulot, télé, consommation, dodo, boulot, télé, etc….
    Votre énergie vous la donnez pour un système qui vous promet de la sécurité, de l’assurance, etc…
    Un esclave est protégé par son maitre , mais à quel prix ? Posez vous la question.

    VIVRE par délégation ?
    Vivre uniquement pendant nos congés ?
    Meme les loisirs sont programmés.
    La peur est notre maitre et c’est un des leviers pour diriger ce monde.
    La récompense aussi est un levier.
    Osons faire ce saut de conscience, osont etre créateur de notre vie, oui nous avons besoins d’échanger avec d’autres, de coopérer ensemble,
    mais de confier notre destin à un groupe d’homme
    qui prendra notre vie en main pour décider comment nous allons vivre ou plutot survivre : NON.
    le monde financier n’a jamais ete aussi riche qu’aujourd’hui, et nos sociétés dites avancées, produisent de plus en plus de mort, et de misere.

    Oui le confort apparent d’un petit nombre donne l’illusion d’un progrès.
    Tout dépend ou on se trouve.

    La démocratie est tres illusoire, non les peuples ne décident de rien.
    Vous qui etes sur le net combien on créer une loi ?
    Combien ont décidé ou irai l’argent de leurs impots. Et etes vous sur que votre argent va ou vous le désirez.

    Beaucoup de personnes ferment les yeux.
    Beaucoup me disent oui on s’en doute mais j’aime mieux pas savoir.
    Un boulot, une femme, des enfants et vivement la retraite pour que je puisse enfin PROFITER DE LA VIE!!!!

    Profiter de la VIE ? Si on vous en laisse le temps
    Ou si on sait sentir ce qu’est la VIE.

    TOUTE SA VIE ON CHERCHE A LA GAGNIER.
    GAGNIER SA VIE
    COMME SI ON DEVAIT GAGNER SA VIE.
    NOUS SOMMES DEJA LA VIE, alors pourquoi voulez vous gagner une chose que vous avez deja.
    Nous vivons dans un mensonge organisé d’illusions alors réveillons nous les copains.

  66. bravo clusio t’a tout compris !
    UNE IMAGE
    Je t’envoie au fond de la mine, ou tu risque ta vie en plus. Puis tu me remontes un kilo de diamants

    Je prends ces diamants, j’en retire 100000 euros

    et a toi qui est allé les chercher, je te donne 1 euro.

    Tu as besoin de construire une maison, naturellement tu n’auras pas assez pour construire.
    tu viendras me trouver, et je te preterais 1000 euros.
    Tu devras me les rendre avec intéret, et tu seras obliger de continuer à travailler pour moi sns broncher.
    Je te tiens mon bonhomme, tu est ficelé, piégé.

    Et c’est la société entiere qui se trouve prise dans ce cercle infernal.
    On pourrait etre tenter de se révolter, mais le baton n’est pas loin alors on préfert la carotte de l’ane pour avancer.
    C’est nous qui produisons nos propres richesses, ne laissons pas les banquiers s’accaparer ne notre énergie. Et si nous décidons de partager ou de donner cette énergie, laisson nous le choix ou elle doit aller.
    Les flux de l’énergie humaine, appartiennent à l’humanité, à toute l’humanité.
    Les financiers sensés gérer ces flux, se sont accaparés de ces flux pour nous asservir, c’est tellement gros que personne n’y croit ou que tout le monde aquiesse.
    La majorité humaine n’est pas satisfaite de son sort mais accepte. C’est dingue mais je pense que l’on a besoin encore d’une couche ou deux, pour reagir. L’argent du monde n’appartient pas aux banquiers, c’est le fruit de l’énergie de tous.
    Il il assez et plus encore pour tous. Mais ils ont crée des penuries artificielles pour maintenir la pression. Bon alors il faut croire que nous n’avons pas encore assez souffert. Acceptons la limite n’a pas été atteinte c’est pas grave. Bon appétit

  67. Ceux qui ont ammener de grands changements ont tous été brulé sur la place public a titre d’exemple. Guylaine pave la voi pour nous. Il ne faut pas l’oublier!

  68. Cette femme a totalement raison. La question n’est pas une question de portefeuille.

    Quant au retour à l’Etat de nature, je crois que votre article trés cher est trés basique.

    "malgré le fait que nos impôts servent dans une certaine proportion à soutenir des activités militaires souvent contestables"–> Si vous confirmez une seconde votre affirmation, permettez-moi de vous dire que je ne partage pas votre avis. Il n’y a pas de proportion tolérable ni dans votre propos, ni dans votre mesure.

    A bon entendeur, soyez avisé que le monde va bientôt changer.

  69. Vous écrivez dans cet article que ”la majeure partie (des impôts) sert aussi dans le financement des programmes sociaux”.

    C’est effectivement ce que croient la plupart des gens, mais ce n’est pas du tout le cas.

    Je vous invite à regarder cette vidéo qui vous apportera un autre éclairage sur la façon dont vos impôts sont utilisés. Vous verrez que plus de 90 % de l’impôt sur le revenu collecté par le gouvernement fédéral sert à financer la dette sur l’argent créé à partir de rien.

    Quant à moi, j’applaudis cette dame qui a le courage dire qu’elle ne financera pas des guerres illégales contre des ennemis imaginaires.

    Paix!

  70. Comment fait-on pour ne payer d’impôt lorsqu’on travaille en tant qu’employé dans une compagnie… Maudit qu’elle est chanceuse. À mort la bête. Pour ce qui est de la solidarité sociale, je la pratique déjà en côtoyant les pauvres imposés déjà à mon travailleur qui ont de la misère à payer leurs bills à la fin du mois. Pis ce qui est des routes, on est tout aussi capables de se les construire au lieu que ce soit des fonctionnaires.

  71. Je vois que ca fait 1 an que personne a ecrit,
    toulemonde est retomber dans le moule?
    allo ya quelqu’un,
    Bravo a Guylaine Lanctot,
    et merci d’avoir le courage de fonce comme elle le fait,
    si ont a du sang indien a plus de 50% est ce qu’on peut etre
    rembourser pour les impots qu’on a payer depuis + de 30 ans?
    bref, moi je ferme mon dossier tres bientot,
    l’esclavage c’est terminer pour moi.
    et comme certain disent ,
    la politique cest de la mafia pure .
    quand ont dit , que ont a reussi a nous mettre dans la tete,
    de donner son argent a des reers,
    mais quelle coup de grace.

    ont dort vraiment ,ya pas de meilleurs mots que
    moutons blanc.

  72. Tout-a-fait d’accord avec Mme Lanctot!

    L’auteur de cet article est un inculte! La moitié du financement a l’assurance maladie va dans les poches des pousseux de crayons pogne cul au public. L’auteur de l’article devrait allé se renseigner au etats-unis sur ce qui se fait en matiere d’assurance. Pour une famille de 4 personnes, ca coute 8000$ par années! en tant que célibataire, ca me coute 14000$ et je dois me tapper les foutus liste d’attente de 1 ans. Pas au états-unis!!! et oui, l’ensemble des actes médicaux sont couverts a ce prix!!!

  73. Je connais des américains.

    Même avec l’Obamacare – combatu fermement, et à la veille possiblement d’être détruit…

    Vaut mieux encore le Soviet Canuckistan. ‘Warts and all.’

  74. Au courageux Anonyme:

    “Pour une famille de 4 personnes, ca coute 8000$ par années! en tant que célibataire, ca me coute 14000$ et je dois me tapper les foutus liste d’attente de 1 ans. Pas au états-unis!!! et oui, l’ensemble des actes médicaux sont couverts a ce prix!!!”

    Ouais, c’est sûrement pour ça que les frais médicaux sont la principale cause de l’endettement des ménages aux États-Unis…. on se demande qui est l’inculte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s